• A  New Life

       « Tu n’as pas besoin de quelqu’un qui te complète. Tu as seulement besoin de quelqu’un qui t’acceptera complètement. »

    Claude Galley.

     

    Prologue:

     

    Je me trouvais dans un parc au beau milieu de la nuit, si j'avais su je serais rentré plus tôt cette nuit. Je ne comprenais toujours pas ce qui c’était passer. Un loup venait de me mordre. La morsure me fessais atrocement mal, je commencer à avoir de la fièvre, je voyais flou et je commencer à trembler. Je tombai au sol mes jambes ne me portaient plus, c'est à ce moment que je sentis quelqu'un me soulevais et me portais dans ses bras, je ne pus pas voir qui c’était ma vue étais bien trop flou. Je ne pus résistais plus longtemps et perdis connaissance.

     

    Voilà le prologue, je poste le premier chapitre demain :p


    votre commentaire
  • Voilà le sixième chapitre, n'hésitez pas à laisser un commentaire, bonne lecture ;P

     

    Chapitre 6:

              « Osez ! Car le possible n’est, en fait, qu’un tout petit pas après l’impossible ! »

    Jacques Salomé

    ------------------------------------------------------------------------------------------------

    Une fois prêt nous nous dirigions jusqu'à l'arrêt de bus ou nos amis nous attendaient. Une fois arrivé, ils nous sautèrent tous dessus comme à leurs habitudes. Nous attendions donc le bus dans la bonne humeur. Le bus arriva quelques minutes plus tard, je payai le ticket pour Luhan et moi et nous nous installions tous vers le fond. Bien évidemment Luhan et moi nous mettions l'un à côté de l'autre. Mais Luhan avait l'air gêné.

    -Qu'est-ce qu'il y a mon ange?

    -Tous les passagers me regardaient bizarre, je suis sûr que c'est à cause de mes cicatrices.

    Kai: Et alors on sent fou, ils ont cas allez ailleurs s'ils sont pas content.

    Suho: Calme toi Kai, tu vas pas leurs sauter dessus.

    -Et pourquoi pas?

    Si vous aviez vus la tête de Suho à ce moment. Tous le monde partit dans un fou rire énorme. J'ai bien cru que les autres passagers du bus allez nous tuer tellement on faisait de bruit. A un moment le chauffeur n'en pouvant plus, nous demanda bien gentiment de nous la fermer.

    -Dis Luhan, sa te dérange si je te bande les yeux avant d'arriver?

    -Hein! Pourquoi?

    -Pour te faire la surprise, mais si ça te rappel de mauvais souvenirs, je veux pas te forcer.

    -Non ça va aller, tant que tu reste près de moi.

    -Promis.

    Quelques minutes avant que l'on arrive et surtout avant que l'on puisse l'apercevoir, je sortis le foulard de mon sac pour pouvoir bander les yeux à Luhan. Une fois arriver, Kai pris mes affaires pour que je puisse m'occuper de Luhan. Je le portai jusque devant l'entrée du parc, je le tournai face à l'entrée et l'enlaça par derrière. Je défie le nœud de son bandeau.

    Sehun: A 3 tu ouvre les yeux...1...2...3.

    Luhan ouvrit les yeux, ouvrit légèrement la bouche, se retourna vers moi et me sauta dans les bras en criant un énorme "merci".

    -De rien mon ange, si ça te fait plaisir.

    Il avait les larmes aux yeux et un sourire immense.

    Chen: C'est dans la boite.

    Luhan: Qu'est-ce qui est dans la boite?

    -Ben vous 2, j'ai tout filmé.

    Sehun: Chen t'es génial.

    -Je sais, je sais.

    Luhan: Chen, montre moi comment ça marche cette boite, ça a l'air trop cool.

    Tout le monde explosa de rire, mon petit cerf nous regardait perdu.

    -Pourquoi vous riez?

    D.O: C'est pas une boite, c'est une caméra.

    -Ah d'accord.

    Pendant que Chen expliquait à Luhan comment marché une caméra, certains d'entre nous allions chercher les billets.

    Une fois les places prissent je retournai auprès de mon petit cerf.

    -Alors tu as compris comment ça marché?

    -Non, j'ai rien compris, mais ça à l'air cool.

    Luhan se retourna pour m'embrasser tandis que Chen boudait déçu que Luhan n'est absolument rien compris à ses explications. Je lui donnai sa place et nous rentrions. Le vigile avait déchiré le ticket quand nous rentrions et je vis Luhan boudait.

    -Pourquoi tu boude?

    -Pourquoi il l'a déchiré? Je voulais le garder en souvenir.

    Suho: Pour pas que tu le réutilise, il est obligé de faire ça.

    Sehun: Aller arrête de bouder maintenant.

    Il me fit un sourire et nous nous dirigions vers le premier manège. La mâtiné c'était très bien passé. Nous nous étions installés dans l'herbe pour pique-niquer. Après le repas, les gars voulais allez dans la maison hanté.

    Luhan: On va voir des fantômes?

    Sehun: Luhan ne devrait pas y aller.

    Luhan: Pourquoi?

    Baek': Oui c'est vrai pourquoi?

    Sehun: Parce qu'il n'y a pas que des fantômes, il y a des squelettes enchainé dans des cellules par exemples.

    Chanyeol: Et alors où tu veux en venir?

    -Que ça va rappeler des mauvais souvenirs à Luhan.

    Tout le monde regardait Luhan qui avait palie rien qu'en entendant le mot enchainé.

    Luhan: Je veux pas y aller.

    Sehun: Ne t'inquiète pas, je vais rester avec toi, allez y les gars.

    Suho: Tu es sûr?

    -Oui allez y.

    Ils partirent donc et je m'installer avec Luhan au bord d'un petit lac artificiel. Il c'étais assis entre mes jambes et avait collé son dos contre mon torse. J'avais posé ma tête sur son épaule, profitant de ce petit moment rien que tout les 2.

    - Oh Sehunnie, regardes il y a des canards!

    Il se leva et se dirigea vers les canards, il s'accroupi juste en face et les regarda. Un enfant, on aurait dit un enfant, mais cela devait la première fois qu'il voyait des canards. Je fouillais dans mon sac et pris le reste de pain de ce midi. Je m'approchais de Luhan et lui tendis le pain pour qu'il donne à manger aux canards. Je ne pus m'empêcher de le filmer, Chen m'ayant laissé sa caméra je pouvais donc en profiter. La scène était vraiment magnifique, mon petit cerf accroupie au milieu des canards, le sourire aux lèvres, en train de leur donner à manger. Après avoir filmé, je me rassis à ma place tout en continuant d'observer mon petit ange. Quelques minutes plus tard, les gars étaient revenus.

    Lay: Ben Sehun qu'est-ce que tu fais tout seul, il est où Luhan?

    Je leurs fit signe de se retourner et ils eurent tous un grands sourire quand ils découvrirent Luhan au milieu des canards.

    Suho: On dirait un enfant, c'est vraiment mignon.

    Je me relevai pour aller chercher Luhan. Je m'accroupi près de lui et lui chuchota à l'oreille que tout le monde était revenu et que l'on devait partir.

    Il se releva me prit la main et dit au revoir aux canards tout en leurs faisant signe de la main, ce qui me fit légèrement rire, tellement innocent, un vrai petit ange. Nous rejoignions les autres et nous continuions à faire des manèges. C'était bientôt l'heure de rentrer mais avant nous voulions passer à la boutique de souvenir. J'avais laissé Luhan avec Xiumin, tandis que moi j'étais avec Kai.

    Kai: C'est bizarre que tu sois avec moi et pas avec Luhan.

    -Pourquoi tu veux pas de moi, tu préfèrerais être avec Suho.

    -Yah, je t'interdis de jouer à ça avec moi.

    Je lui tirai la langue et regardai mon petit cerf de loin.

    Kai: Tu peux pas t'empêcher de le mater.

    -Ferme la je veux lui acheter un cadeau, donc j'essaye de voir ce qu'il aime.

    -Ouais tu le mate.

    -La ramène pas, je t'ai déjà vu mater Suho.

    - Lâche-moi avec Suho.

    -Ben va lui dire que tu l'aime.

    -Facile à dire.

    -Ou fait comme moi et achète-lui un cadeau.

    -Mmh...

    Je regardai Luhan et le vis fixer une peluche, elle avait l'air de lui plaire, j'avais remarqué que Luhan aimait beaucoup les peluches. Quand il partit rejoindre Xiumin, je m'approchais et pris la peluche, c'était un petit pingouin tout mignon, je vis aussi une peluche canard, qui me fessait vraiment penser à aujourd'hui et un serre tête avec des oreilles de mickey. Je demandais donc au vendeur de m’emballer les peluches et le serre tête dans 2 paquets différents. Une fois fait, nous nous rejoignions à l’arrêt de bus, quand j’arrivai avec Kai, mon petit cerf tout content de me revoir me sauta dans les bras.

    Sehun : Je t’ais autant manqué ?

    -Ben oui, t’étais où ?

    -Jamais très loin de toi mon ange.

    Kai : Je confirme, il te mate de loin

    Luhan rougit et vint enfouir sa tête au creux de mon cou pour se cacher.

    Sehun : Yah Kai, ferme là ou moi aussi je te balance.

    Kai me supplia de ne rien dire tandis que les autres le harcelaient pour savoir de quoi je parlais.

    Une fois dans le bus, Luhan remarqua le sac dans lequel il y avait les cadeaux.

    -C’est quoi ?

    -Des cadeaux pour toi mon ange.

    -C’EST VRAI !

    Les gars c’étaient retourné et avaient rigolé quand ils virent Luhan sautillait sur son siège. Je sortis le premier cadeau et lui tendit. Il l’ouvrit et en sortit les peluches, il écarquilla les yeux quand il se rendit compte que c’était la peluche qu’il avait remarqué dans la boutique.

    -Mais… comment t’as su ?

    Kai : Quand je te dis qu’il te mate de loin.

    Luhan me fit un sourire, m’embrassa et me chuchota un petit ‘’merci, je les aime beaucoup.’’

    Je lui tendis ensuite le second cadeau, il l’ouvrit et en sortit le serre tête, surpris, il me regarda. Je lui pris des mains et lui mit, il était vraiment adorable. Je pris une photo que je mis directement en fond d’écran de mon portable.

    Lay : C’est incroyable, ce serre tête te vas super bien.

    Luhan : Merci

    Luhan avait l’air de l’apprécier.

    Sehun : Tu as interdiction de l’enlever jusqu’à ce qu’on rentre.

    Luhan : D’accord, ça ne me dérange pas.

    Nous rentions donc à la maison.

    Le lendemain, nous avions été au lac comme prévu. Bien évidemment pas besoin de vous préciser que j’avais de nouveau eu du mal à coucher Luhan qui était impatient. Le soir, Luhan était ENCORE excité, car on partait demain matin en vacance tous ensembles. Nous avions terminé nos valises et étions près à nous coucher, mais Luhan n’était pas de cet avis.

    -Luhan vient te coucher.

    -Non, je peux pas dormir, je suis trop impatient.

    -Tu vas être fatigué demain.

    -Je sais, on doit se lever à quelle heure ?

    -4h, 4h30.

    -D’accord, dors ne t’inquiète pas pour moi.

    Il n’avait vraiment pas l’intention de dormir cette nuit.

    Le lendemain matin 4h30 :

    -SEHUN, DEBOUT !!!!!!!!!

    -Yah Luhan cri pas comme ça dès le matin.

    Allez dépêche toi Sehunnie, c’est quand qu’on pars ?

    -A 5h30, le train est à 6h.

    -QUOI !!!!!! Dans encore 1h, mais j’en peu plus d’attendre moi.

    Luhan fessait sa petite bouille, il n’avait pas dormit de la nuit et ça se voyait, il avait des cernes.

    Une fois préparait, j’avais été chercher des oreillers et une couverture pour le voyage, je crois qu’on allait en avoir besoin.

    Luhan attendait sa mère devant la porte d’entrer car elle rentrait du travail et devait nous amener à la gare. Quand je le rejoignis, je pus constater qu’il portait le serre tête que je lui avait offert.

    -Tu l’aime bien on dirait.

    -Oui beaucoup, je vais plu le quitté, sauf pour aller à l’école, et j’ai même pris toutes mes peluches.

    Je l’embrassai, content que mes cadeaux lui plaise autant.

    Sa mère arriva et nous emmena à la gare. Une fois arrivait, nous attendions sur un banc car nous étions en avance, évidemment. Dix minutes plus tard, les gars arrivèrent, Luhan était à moitié endormit sur le banc.

    Suho : J’en connais qui n’ont pas beaucoup dormit cette nuit.

    Sehun : Nan tu crois, Luhan était tellement excité qu’il n’a pas dormit de la nuit.

    Lay : Ca va on a 4h de trajet, vous allez pouvoir vous reposer, hein Luhan ?

    -Mmh…

    Je crois qu’il n’était plus parmi nous, il du faire un effort surhumain pour entrer et s’installer dans le train. Une fois installait, je lui donnais un coussin, que je du bien évidemment lui mettre, et je nous recouvris avec la couverture. Il ne perdit pas une seconde et s’endormit.

     

    Voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt :P


    votre commentaire
  •  voilà le cinquième chapitre, n'hésitez pas à laisser un commentaire, bonne lecture ;P

     

    Chapitre 5 :

              « Etre profondément aimé par quelqu’un vous donne la force, tandis que l’amour de quelqu’un vous donne profondément le courage. »

    Lao Tzu

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Je posais le sac que j’avais préparé au cas où près de la table et regardai Luhan qui été figé à l’entrée de la chambre.

    -Qu’est-ce qui a mon ange ?

    -Je me sens mal à l’aise ici.

    -Je sais, c’est normal. Allez viens, il faut que tu te prépare.

    J’enlevai le plus doucement possible le pull de Luhan et le posa sur la table. Je l’aidai à s’allonger sur le lit et le recouvrit avec la couverture.

    Luhan : Tu reste là hein ?

    -Bien sûr, tu veux que j’aille où ?

    Il  me sourit et je lui pris la main en attendant que la mère de Luhan arrive, c’est elle qui allait l’anesthésié.

    La mère de Luhan arriva quelques minutes plus tard et commença à poser la perfusion. Il serrait un peu plus ma main par peur, je la lui pris et lui déposer des baisers sur le dos de sa main. Une fois la perf posait, Mizuki prépara le masque pour endormir Luhan. Je me levai et l’embrassa une dernière fois avant qu’il ne s’endorme pour lui donner du courage. Mizuki lui mit le masque et sortit, surement pour allez prévenir les médecins que Luhan était prêt.

    Luhan : Sehun, j’ai peur.

    -T’en fais pas je suis là mon ange.

    Je caressai les cheveux de Luhan et il ne tarda pas à s’endormir. Je restai comme cela jusqu’à ce que les médecins viennent le chercher. J’attendis quelques minutes devant la porte du bloc et partis en courant jusqu’à la boutique pour acheter le cadeau de Luhan. Je lui achetai un petit ours en peluche blanc qui tenait un cœur, je le trouvais trop mignon, j’espère que ça lui plaira.

    Une fois le cadeau emballait, je retournai dans la chambre et appela Kai.

    Kai : Allo

    -Salut c’est moi, il faut que je te disse quelque chose.

    -Va y je t’écoute.

    -Luhan est à l’hôpital, il est en train de se faire opérer.

    -QUOI ?

    Je lui expliquer la situation

    Kai : Je vais réunir tout les gars chez moi pour leurs dire et toi tu m’appel direct dès que Luhan est réveillé ok.

    -Ok, promis.

    Je raccrochai et attendis que Luhan revienne se qui ne tarda pas. L’opération n’avait duré que 15 minutes, Mizuki lui mit un masque à oxygène cette fois et je lui demandai comment c’était passée l’opération.

    -Très bien, il n’y a aucune raison de s’inquiété.

    -Il va se réveiller dans combien de temps ?

    -Je dirais 15 à 20 minutes.

    -Ok, merci.

    -Je te laisse prendre soin de lui maintenant.

    -Attend, tu sais quand il pourra sortir ?

    -Ce soir et il pourra aussi allez à l’école demain.

    -Déjà ?

    -Oui ce n’était qu’une simple opération.

    -D’accord, merci.

    Elle partit et je me réinstallai au chevet de Luhan, lui prenant la main.

    20minutes plus tard, il commençait légèrement à se réveiller, mais l’anesthésie l’avait épuisé.

    -Se…hun.

    -Je suis là mon ange.

    Il sourit et serra un peu plus ma main.

    Sehun : C’est fini maintenant.

    Je me levai et l’embrassa sur le front. J’appuyai sur le bouton pour appeler une infirmière qui venu et lui enleva le masque,  elle lui fit aussi plusieurs tests. Elle nous dit que tout était bon et elle partit.

    Je relevai un peu le lit pour que Luhan soit à moitié assis et je m’installai à côté de lui. Il posa sa tête sur mon épaule.

    -Tu vas devoir porter un corsaire pendant quelques jours, par précaution.

    -T’avais raison, j’ai rien sentis.

    Tout d’un coup il releva la tête et inspecta la chambre à la recherche de quelque chose.

    -Qu’est-ce que tu cherche mon ange ?

    Je savais très bien se qu’il chercher, il me regarda avec un air insistant.

    -C’est ça que tu cherche ?

    Je me baissai et pris le cadeau que j’avais posé au pied du lit. Je lui tendis et il se précipita dessus comme un enfant le jour de noël.

    -J’espère que ça va te plaire.

    -C’est sûr que ça va me plaire, c’est mon tout premier cadeau après le bonnet que tu ma acheté.

    -Vraiment ?

    Il hocha la tête, c’est vraiment triste. Il ouvrit le paquet et sortit la peluche, mon cœur s’arrêta. Il pleurait.

    -Je suis désolé mon ange, je pensais que ça allez te plaire.

    -Qu’est-ce que tu raconte imbécile, pourquoi tu t’excuse, tu sais ce que représente cette peluche pour moi ?

    -Non, tu veux bien m’expliquer.

    Je regarder Luhan confus.

    -A cause de mon père je n’ai pas pu être comme tous les autres enfants que je côtoyer. Je n’ai jamais reçu de cadeau, mais finalement je m’en ficher. Il n’y a qu’une seule chose que j’ai toujours voulu avoir, une seule chose que chaque enfant a quand il est petit.

    -Une peluche, cette seule chose que tu as toujours voulu avoir est une peluche.

    Il hocha la tête et je le regarder attendri par son histoire.

    -Tu sais pourquoi une peluche ?

    - Non, dis-moi.

    -Parce que j’ai toujours pensée qu’elle au moins ne te ferait jamais de mal, et surtout elle ne t’abandonnera jamais. Le meilleur ami de tous les enfants est une peluche car c’est la seule à qui l’on peut faire confiance. Voilà c’est ce que je pensé.

    -Eh bien je suis heureux d’être celui qui a réaliser se rêve.

    Il prit la peluche, la serra dans ses bras et reposa la tête sur mon épaule.

    -Par contre cette peluche a interdiction de me voler la vedette, je déteste partager ce qui est à moi. Et tu es à moi.

    Il rigola et je l’embrassai. Tout d’un coup mon téléphone sonna, ah oui c’est vrai j’avais oublié que je devais les appelaient. Kai m’avait appelé via Skype. Je répondis et alluma la caméra, tout le monde était là. Au moment où je décrochai un vacarme se fit entendre. Luhan gémit car le bruit lui donner mal à la tête à cause du contre coup de l’anesthésie.

    Sehun : Les gars calmé vous Luhan à mal à la tête.

    Ils se calmèrent.

    Luhan : Coucou tout le monde.

    Xiumin : Luhan comment tu te sens.

    -Je vais bien ne vous en faite pas.

    Lay : Tu as l’air fatigué.

    Sehun : Il vient de se réveiller, c’est à cause de l’anesthésie.

    Chen : Tu sors quand du coup ?

    Sehun : Il sort se soir et vient en cours demain.

    Luhan : C’est vrai ?

    Je hochai la tête et Luhan eu un grand sourire tout le monde était content qu’il revienne demain, sauf un.

    Xiumin : Sehun il ne peut pas revenir demain, il faut qu’il se repose.

    Sehun : Ca va allez Xiumin, s’il est fatigué il rentrera l’aprem.

    -Mais il vient de se faire opérer.

    -Se n’était qu’une petite intervention.

    -Mais…

    Luhan : Ne t’en fait pas Minnie je ferais attention.

    Luhan lui fit sa petite bouille d’enfant et Xiumin céda.

    Luhan : Regardez ce que Sehun m’a offert.

    Luhan montra fièrement sa peluche à la caméra et les gars explosèrent de rire.

    Luhan : Ben pourquoi vous rigoler, c’est vexant.

    D.O : C’est pas pour toi Luhan.

    Kai : C’est juste que depuis que l’on connaît Sehun, c’est la première fois qu’on le voit agir de façon « mignonne » tu comprends. Avant qu’il te rencontre il jouait les mecs virils, c’est grâce à toi qu’il a changé.

    Sehun : eh oh Kai, ça va pas de lui raconter des trucs comme ça et puis arrête de te foutre de ma gueule.

    Tout d’un coup Luhan explosa de rire.

    Sehun : Ben quoi qu’est-ce qui a ?

    -Je suis en train de t’imaginer être « viril ».

    -Ah non tu vas pas t’y mettre aussi.

    Suho : Ah ben à ce que je vois t’es complètement diffèrent avec Luhan.

    Sehun : C’est normal, c’est mon bébé.

    Luhan rougit et je le pris dans mes bras.

    Chanyeol : Bon ben on va vous laisser je crois que vous avez besoin d’intimité. Mais mollo hein vous êtes dans un hôpital.

    Baekhyun : Ah ben non coupe pas je veux voir moi.

    Tout le monde : ‘’Baekhyun’’

    -Ben quoi ?

    Sehun : Eh oh c’est pas ce que vous penser.

    Après cette conversation plutôt bizarre, je voyais bien que Luhan commençait à s’endormir sur mon épaule. Je le rallongeai et posai ma tête sur le matelas pour qu’elle soit en face de la sienne.

    Luhan : Dis Sehun, tu restes là hein ?

    -Mais oui mon ange où veux tu que j’aille.

    Je l’embrassai une dernière fois et il ne tarda pas à s’endormir. Je restai donc assis sur la chaise à côté de son lit, mais je ne tardai pas non plus à m’endormir aussi, ma main toujours dans celle de Luhan.

    Une semaine plus tard:

     

    Ce soir c'était les vacances scolaires, enfin. On avait décidé avec les gars de partir en vacances tous ensemble, au départ on voulait partir tout de suite le Samedi, mais finalement on a décidé de partir Lundi, parce que j'avais une surprise pour Luhan demain, j'ai décidé de l'emmenais à un parc d'attraction (avec les gars bien sûr) et dimanche on se fera un pique-nique tous ensemble près d'un lac, romantique non? Enfin bref, pour une fois que j'ai décidé de faire quelque chose de romantique.

    On était sur le chemin du retour après les cours avec Luhan.

    Luhan: Je suis pressé d'être Lundi, au faite, on part où?

    -A la mer

    -Ouiii, trop cooool !!

    Il sautillait comme le gamin qu'il était, il était tellement mignon. Mais tout d'un coup, il se stoppa.

    -Mais je sais pas nager.

    -Et alors, on s'en fou, c'est pas important.

    Une fois de retour à la maison, je me dirigeai vers la cuisine pour préparer le repas.

    Sehun: Mon ange, des pâtes ça te va?

    -Oui

    Je me mis donc à préparer le repas, au bout d'un moment Luhan me rejoignit dans la cuisine.

    -Je peux t'aider?

    -J'ai presque fini.

    Il me fit une moue adorable, s'installa sur une chaise du bar et commença à me fixer.

    Sehun: Pourquoi tu me fixe comme ça?

    -Parce que t'es beau.

    Il me fit un immense sourire qui me fit rougir et je finissais le repas, Luhan toujours en train de me fixer.

    Une fois le repas près nous nous installions à table.

    Sehun: Au faite, demain on sort toute la journée.

    -Ah bon, on va où?

    Ses yeux pétillais d'impatience, j'aimais beaucoup ce regard comme d'habitude, c'est se côté enfantin qui faisait le charme de Luhan.

    -C'est une surprise donc demain debout à 9h, il faut qu'on soit là haut à 10h.

    Luhan se leva brusquement de table, sautilla un peu partout avant de me sauter dans les bras.

    Bien évidemment, cette nuit j'eus du mal à le faire aller au lit tellement il était surexcité.

    -Si tu dors pas tu vas être fatigué demain et tu ne pourra pas profité.

    Luhan arrêta de s'agiter mais je voyais bien qu'il n'était pas prêt à dormir.

    Sehun: Allez viens là.

    Il se coucha enfin à mes côté et vient se blottir contre moi. J'entourai sa fine taille de mes bras et il vint blottir sa tête au creux de mon cou. Au bout de quelques minutes, l'excitation de Luhan fini enfin par se calmer et il s'endormit.

    Le lendemain matin, Luhan fut bien évidemment le premier réveillé.

    -Allez Sehun réveille toi.

    Je l'entendis rire à côté de moi.

    -Pourquoi tu rigoles?

    -Parce que tu n'arrêtais pas de m'appeler en dormant, je hante tes rêves on dirais.

    Je l'allongeais sur le dos et me mis à califourchon au dessus de lui, ma tête le plus près possible de la sienne. Je fermais les yeux et rapprochai un peu plus ma tête pour que mon nez vienne caresser le sien, je lui dis doucement:

    -Tu ne hante pas mes rêves, tu es mes rêves.

    Je rompis l'espace qui nous séparait pour pouvoir l'embrasser, les mains de Luhan avaient étaient se perdre dans mes cheveux, approfondissant un peu plus notre baiser.

    Après notre baiser, je me redressai et vis que Luhan avait les joues légèrement rosis, je souris à cette vue. J'enlevais les quelques mèches qui cacher son joli visage et caressais sa joue du bout de mes doigts.

    Je murmurai doucement:

    -Même un ange ne pourrait pas rivaliser avec toi.

    Luhan baissa les yeux intimidé, je lui pris le menton pour lui relever le visage, je l'embrassai chastement une dernière fois avant de me lever pour aller préparer le pique-nique de ce midi.

    Sehun: Allez mon ange, vas te préparer ou sinon on va être en retard.

    Il se releva comme une furie et couru en direction de la salle de bain. Je descendis donc à la cuisine préparer le repas. Quelques minutes plus tard, j'entendis des pas dans l'escalier et une furie débarque dans la cuisine.

    Luhan: Sehunnie, je sais pas quoi mettre?

    Il était simplement vêtu de l'un de mes T-shirt qui lui arrivait jusqu'au bas de ses petites fesse, on voyait même son boxer légèrement dépasser. Cette vue me fis bien évidemment rougir et pas qu'un peu croyez moi.

    -Sehunnie, je sais pas où on va donc je ne sais pas comment je dois m'habiller.

    -Met des vêtements où tu es confortable dedans.

    -Je mets mon jogging alors?

    -Non mais des vêtements où tu es bien dedans.

    -D'accord

    Et il repartit en sautillant. Je me mordis légèrement la lèvre à la vue de ses petites fesses parfaite, c'est pas la première fois que je mâtes mais là, elles sont juste parfaite. Yah, Sehun arrête de fantasmer. Je fini de préparer le repas et partit rejoindre Luhan dans la salle de bain.

    -Luhan, ne me dis pas que tu as mis un pull.

    -Ben si.

    -Va tout de suite mettre un T-shirt, il fait super chaud dehors.

    -Mais on va voir mes cicatrices.

    -Tout les gars sont au courant, tu n'as plus besoin de les cacher.

    -C'est pas à eux que je veux les cacher.

    -Lulu, on s'en fou du regard des autres, allez va mettre un T-shirt.

    Je vis que Luhan hésitait mais finalement il partit se changer.

     

    Voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt :P


    votre commentaire
  • Voilà le quatrième chapitre, je suis désolé du retard, j'espère que vous ne m'en voudrais pas :P, bonne lecture!!!

     

    Chapitre 4 :

    « Il y a de certains défauts qui, bien mis en œuvre, brillent plus que la vertu même. »

    La Rochefoucauld.

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    J’ouvris les yeux et regardai à côté de moi, personne. Je réfléchis un moment. Ah oui, on est vendredi, Sehun est à l’école, je suis donc tout seul. Je regardai mon téléphone 8h30, ça faisait pile 1h que Sehun était parti, pourquoi je n’arrive pas à dormir plus d’une heure quand il n’est pas là ? Je soupirai, qu’est-ce que j’allais faire toute la journée tout seul, c’est vraiment chiant d’être malade, en plus je ne peux même pas me lever à cause de mes vertiges. J’avais un bon paquet de messages, tous de mes amis qui me demandaient comment j’allais, je leur répondis. Xiumin m’avait aussi envoyé un message, pour me demander s’il pouvait passer ce soir, ce que j’acceptai bien sûr, j’avais vraiment envie de le voir. Et bien sûr, il y avait des messages de Sehun qui me disaient « Je t’aime » ou «  tu me manques » auquel je répondis.

    Le reste de ma matinée avait semblé interminable à 14h, j’avais vraiment envie d’aller au toilette, il fallait bien que j’y aille à un moment ou un autre. Je me levai difficilement, j’étais pris de vertiges, j’allai au toilette en m’aidant de tout ce que je pouvais, de retour dans ma chambre, il ne me restait plus que quelques mètres à parcourir pour rejoindre mon lit, mais mes vertiges devenaient plus violent et mes jambes me lâchèrent, je m’écroulai au sol et perdis connaissance.

    POV Sehun :

    Il était 15h30, les cours étaient enfin finis et je rentrai à la maison avec Xiumin, qui voulait voir Luhan.

    Nous montions pour aller à la chambre, la porte était entrouverte, bizarre, j’étais pourtant sûr de l’avoir fermée. Je l’ouvris entièrement et là, mon cœur se brisa. Luhan était par terre, inconscient. Je courus à ses côtés et le secoua pour qu’il se réveille.

    Sehun : Luhan, je t’en supplie réveille-toi, ne me laisse pas, j’ai besoin de toi.

    Mes larmes se mirent à couler, j’étais en train d’imaginer le pire. Xiumin s’approcha de moi.

    - Sehun, calme-toi, il s’est juste évanoui.

    Soudain, je vis Luhan ouvrir les yeux, je soupirais de soulagement, je le pris dans mes bras et le remis dans le lit, je pris un verre d’eau et ses médicament et lui donna.

    Sehun : Luhan, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

    -J’ai juste voulu aller au toilette.

    -Je suis désolé, c’est ma faute, j’aurai dû te donner une bassine.

    -Quoi ? Tu veux me faire pisser dans une bassine.

    Xiumin éclata de rire, suivie de près par Luhan.

    Sehun : J’aurai préféré que tu pisses dans une bassine, plutôt que de te retrouver inconscient.

    Luhan : Je suis désolé.

    Xiumin : Ce n’est pas de ta faute.

    Luhan : Je suis content que tu sois venu.

    Je décidais de les laisser discuter tous les 2, et je partis nous chercher quelques trucs à manger.

    Je revins dans la chambre un quart d’heure plus tard, Xiumin était assis en face de Luhan sur le lit, ils avaient l’air de bien s’amuser tout les 2. Je posais le plateau sur le lit et m’assis à côté de Luhan.

    Luhan : Encore à manger ?

    Sehun : C’est un goûter.

    -Mais je n’ai pas faim.

    -T’as jamais faim.

    -C’est pas ma faute.

    -Mange juste un ou deux biscuits, c’est tout ce que je te demande.

    Il soupira. Xiumin prit deux biscuits et en tendit un à Luhan, il savait très bien qu’il ne lui refuserait pas. Je ne sais pas pourquoi mais Luhan admire vraiment Xiumin, on dirait presque des jumeaux, du coup Luhan ne refuse jamais rien à Xiumin. C’est impressionnant. Luhan regarda le biscuit puis Xiumin, finalement, il le prit et commença à le manger.

    Luhan : C’est pas juste, tu sais très bien que je ne peux rien te refuser.

    Xiumin : Je sais.

    Il lui sourit.

    A 17h, Xiumin partit, apparemment il avait rendez-vous chez Chen, je suis sûr qu’il y a un truc entre ces 2 là. Luhan et moi étions donc de nouveau seuls. Je voyais bien qu’il était fatigué, il avait du mal à garder les yeux ouverts.

    Sehun : Tu devrais dormir.

    -Tu sais très bien pourquoi je n’y arrive pas.

    -Tu n’as pas dormi de la journée car je n’étais pas là ?

    Il me fit non de la tête. Je pris quelques cahiers de cours et m’assis à côté de lui. Je le pris et le mis assis de travers sur mes cuisses, il posa sa tête au creux de mon cou.

    Luhan : Qu’est-ce que tu vas faire en attendant ?

    -Réviser mes cours, au moins je n’aurais pas à le faire ce week-end. Mais toi ça va, t’arriveras à dormir assis ?

    -Je suis très bien là, tu es très confortable.

    Je l’embrassais rapidement et commençais à réviser mes cours, il ne fallut pas beaucoup de temps à Luhan pour s’endormir, il était vraiment exténué.

    2 heures plus tard :

    Je n’avais révisé que mon histoire, pendant 30min et pendant 1h30, je n’avais fait que regarder Luhan dormir, je trouvais surtout cela plus intéressant que mes cours. J’étais en train de réviser mes maths, ou plutôt j’essayais, car j’étais très nul, et là, je ne comprenais rien. Je soupirais.

    Luhan : Qu’est-ce qu’il y a ?

    Je sursautais.

    -J’avais pas vu que tu étais réveillé.

    -Pourquoi tu soupires, t’as du mal avec tes cours ?

    - Ouais, je ne comprends rien aux maths, je suis vraiment nul.

    -Tu veux que je t’aide ?

    -T’es bon en maths ?

    -Je te rappelle, que pendant 16ans la seule chose que j’avais le droit de faire était d’aller à l’école. Donc, je suis plutôt bon.

    Il prit mon cahier de cour et commença à m’expliquer

    -Sehun, arrête de me regarder et écoute ce que je te dis.

    -Désolé.

    Et mon petit cours de soutien continua ainsi pendant 1h.

    Après mon petit cours de soutien, Luhan me dit qu’il voulait aller se laver.

    Sehun : Tu ne tiens même pas debout.

    -Ca fait déjà 2jours que je ne suis pas allez me laver.

    -Je sais Luhan, mais j’ai peur que tu fasses un malaise dans la salle de bain.

    -Mais Sehun.

    -On va mettre nos maillots de bain, comme ça on va pouvoir se doucher ensemble.

    Je vis Luhan rougir mais il accepta ma proposition, en même temps il n’avait pas vraiment le choix. Je pris mon maillot et partit me changer dans la salle de bain, pendant que Luhan se changeait dans la chambre. Une fois changés, je retournais dans la chambre. Luhan voulu se lever pour venir me rejoindre mais à peine levé il vacilla, je le rattrapais à temps et le portais comme une princesse jusqu’à la salle de bain.

    Luhan : J’ai l’impression de ne rien pouvoir faire tout seul.

    -C’est normal, tu es malade.

    Il soupira et je le déposais dans la baignoire, dans laquelle j’avais déjà fait couler l’eau. Une fois Luhan installé, je me mis assis derrière lui et le pris dans mes bras.

    -Luhan : Ca fait vraiment du bien, dit Sehun, comme demain c’est Samedi, ont peut sortir ?

    -Il en est hors de question, je te rappelle que tu es malade.

    -Mais Sehun, j’en peux plus d’être enfermé dans ma chambre, en plus ca me rappelle de mauvais souvenirs.

    -Je sais mon ange, mais j’ai peur que tu fasses un malaise.

    -S’il-te -plait Sehunnie, même juste dans le jardin, tant qu’on sort.

    -D’accord mon ange.

    -Merci Sehunnie.

    Je pris le shampoing et lui savonnais les cheveux et le corps. Une fois fini, je sortis Luhan de la baignoire et l’assis sur une chaise que j’avais ramené pour lui. Je sortis le sèche-cheveux et le branchai pour pouvoir me sécher les cheveux.

    Luhan : Dit Sehun, je peux te sécher les cheveux ?

    -C’est moi qui suis censé prendre soin de toi.

    -Allez s’il-te plait.

    Je ne pouvais pas résister quand il me faisait sa tête de chien battu. Je lui donnais le sèche-cheveux et une brosse et m’assis par terre pour ne pas que Luhan se lève. Une fois fini nous nous habillions et allions nous coucher.

    Le lendemain après midi, 14h :

    POV Sehun :

    -Allez Sehun, c’est quand qu’on sort ?

    -Arrête avec cette question Luhan, ça fait 20 fois que tu me la pose

    -Mais tu m’avais promis.

    Il se mit à bouder, je m’approchais de lui pour l’embrasser mais il me repoussa.

    -Pas de bisous tant qu’on ne sera pas sorti.

    - On ne t’a jamais dit que t’étais chiant quand t’es malade.

    -Bien sûr que non, imbécile.

    J’avais dit une bêtise.

    Sehun : Je suis désolé mon ange.

    Il ne répondit pas et continua à bouder, je l’avais blessé.

    Sehun : Pff, j’espère que c’est bon.

    Je pris Luhan comme une princesse et me dirigeai vers la sortie.

    Luhan : Oui, enfin, mais qu’est-ce qui est bon ?

    -Tu verras.

    Une fois arrivé dans le jardin, Luhan me regarda, surpris.

    Sehun : J’ai demandais à ta mère si elle pouvait nous préparer un genre de petit pique-nique pour le goûter, alors ca te plait ?

    Il ne répondit pas et m’embrassa. Je le mis assis sur la nappe par terre et m’installais derrière lui, son dos contre mon torse.

    Luhan : Ca fait tellement du bien de pouvoir sortir.

    Je souris à sa réflexion. Tout d’un coup, un troupeau de 8 éléphants arrivèrent en courant.

    Luhan : Ben, qu’est-ce que vous faite là ?

    -Je les ai invité, c’est mieux à plusieurs non ?

    Baekhyun sauta dans les bras de Luhan.

    -Mon Lulu, comment tu vas, tu nous as manqué tu sais.

    Je repoussais Baek’, pour l’éloigner de Luhan.

    -Pas touche Baek’, c’est ma propriété.

    Baek’ : Espèce d’égoïste.

    Chanyeol : Méchant Bacon, je te suffi plus moi ?

    -Mais si mon Channie, tu veux que je te le prouve ?

    Chen : A non pas ici !

    Nous nous mirent tous à rigoler et la journée passa rapidement, Luhan avait sourit et rigoler toute la journée et cela me rendais heureux.

    Le lendemain matin, vers 10h :

    Luhan allait beaucoup mieux, du coup j’avais décidé de faire une sortie rien que tout les deux. J’avais préparais le petit déjeuner et le ramena à la chambre, je posai le plateau sur la table et m’allongeai sur le lit à côté de ma moitié encore endormit. Je lui soufflais légèrement dans le cou et lui fit pleins de petits bisous. Il gémit légèrement mais ne voulait toujours pas se réveillé, alors je décidais d’employer une autre méthode.

    -Mon ange, j’ai une surprise pour toi.

    Il se retourna brusquement et je pus voir ses magnifiques yeux qui brillaient d’impatience.

    -C’est quoi ?

    - Je ne te le dirai pas.

    -Pourquoi ?

    -Parce que c’est une surprise.

    Après avoir déjeuné et nous être préparé, nous sortions.

    Luhan : Alors on va où ?

    -Tu verras.

    Une fois dehors je l’amenais à la rue marchande pas loin de la maison. A chaque boutiques que l’ont passaient, Luhan se stoppait devant les vitrines. Nous rentrions dans une boutique d’accessoires qui vendait des chapeaux, bonnets, etc.… Luhan n’en avait pas alors je voulais lui en acheter un.

    -Celui là Sehun, il est mignon nan ?

    Il avait essayé un bonnet avec une tête de koalas, il y avait aussi deux petits pompons. Il était tellement mignon avec ça.

    -Sehun ? T’aime pas ?

    -Mais si mon ange, tu es a croqué.

    Il rougi et je l’embrassais avec un petit bisou rapide. Il parcourut le magasin des yeux et me ramena une très belle casquette noire que je mis.

    Luhan : Alors, t’aime bien ?

    -J’adore, t’as très bon goût.

    -Nan, c’est juste que tout te vas très bien.

    Il me fit un magnifique sourire auquel je ne pouvais pas résister, c’est pour ce sourire que je pourrais donner ma vie. Une fois nos chapeaux achetés, nous allions acheter des vêtements, puis je voulus faire goûter à Luhan un bubble tea.

    Luhan : Un quoi ?

    -Un bubble tea

    -Un bidule tim ?

    -Mais non un bu-bble-t-ea

    -Ah, ça se mange ?

    -Ben oui, je viens de te le dire.

    Nous nous dirigions vers le magasin de bubble tea et je commandais deux bubble tea au taro, mon préférait.

    Sehun : J’adore au taro, c’est mon préférait.

    Luhan était assis en face de moi détaillant attentivement son bubble tea, comme s’il attendait quelque chose.

    Sehun : Ben quoi, qu’est-ce qui a ?

    -Ca se mange comment ?

    Il me regardait avec son petit air perdu, je ne pus m’empêcher de rire.

    -Arrête de te moquer de moi.

    Je mis la paille dans mon bubble tea, en pris une gorgée et le tendis à Luhan qui goûta.

    -Sehun, c’est trop bon.

    Je rigolais face à mon petit ange tout content et son grand sourire. Une fois fini, nous retournions à la maison. Luhan était dans la salle de bain, car il voulait se doucher, mais au moment où je passais devant, j’entendis un petit gémissement de douleur qui se voulait inaperçu. Je rentrais donc dans la pièce, sans frapper comme à mon habitude, et là je vis Luhan en train d’examiner sa plus grosse cicatrice qui va du haut au bas de son torse, elle avait surement dû être faite au couteau, car elle était très profonde.

    -Lulu, qu’est-ce qui a ?

    -Rien Sehun, c’est rien.

    -Ne me le cache pas, je t’ai entendu. Je pointais du doigt sa cicatrice. Elle te fait mal ?

    -Oui depuis quelques jours.

    Je m’approchais de sa cicatrice et je pus constater qu’elle était infectée, et cela m’inquiétais beaucoup.

    -Luhan, elle est infectée ! Il faut aller la faire soigner tout de suite.

    Il rabaissa son pull et s’écarta en tremblant.

    - Non, je veux pas !

    -Mais Luhan, si tu la laisse comme ça tu risque d’attraper une saloperie.

    -Je m’en fou !

    -Et ben pas moi.

    - Ca ne te regarde pas, c’est mon corps.

    -SI CA ME REGARDE, DU MOMENT QUE CA TE CONCERNE CA ME REGARDE.

    Ses larmes commencèrent à couler.

    -Excuse-moi mon ange, je n’aurais pas du crier, mais écoute moi tu dois te faire soigner Luhan c’est important.

    -Je peux pas Sehun, j’ai… j’ai peur des hôpitaux.

    -Ne t’en fais pas, je suis là et je resterais à tes côtés je te le promets, allez viens, s’il-te-plaît.

    Il me regarda une dernière fois avec son regard si triste que ça me fendis le cœur, mais je n’avais pas le choix. J’emmenais donc Luhan à l’hôpital, le seul endroit ouvert le dimanche et j’allais chercher sa mère qui travailler dans cet hôpital.

    Je lui expliquais la situation et Luhan fut pris en charge tout de suite, je restais avec lui pendant la consultation comme promis.

    Médecin : Vu l’état de la blessure, nous somme obligés d’avoir recoure à une intervention, pour pouvoir désinfecter et recoudre la blessure, ou sinon elle ne guérira jamais et pourra se rouvrir à tout moment.

    Je vu Luhan se crisper et reculer de peur.

    -Nan, nan je veux pas.

    Je m’approchai de lui, posai mes mains sur ses bras tout en le caressant légèrement.

    -Chut Luhan, je suis là, tout va bien se passer d’accord, tu ne sentiras rien.

    Médecin : Oui, c’est une anesthésie complète, vous ne verrez, ni sentirez rien. Quand vous vous réveillerez tout sera fini.

    Sehun : Tu as entendu, s’il-te-plait Lulu, fait le pour moi.

    Il me regarda, lâcha quelques larmes et me dit :

    -D’accord, mais si je le fais c’est pour toi.

    Je le pris dans mes bras et lui chuchota un petit « merci » à l’oreille tout en lui promettant que je serrais là avant et après son opération, que je l’attendrai le temps qu’il le faut dans sa chambre.

    -Tu vas rester ?

    -Bien sûr, ah j’ai une idée.

    -Quoi ?

    -Il y a une boutique à côté de l’hôpital, pendant que tu dormiras, j’irais t’acheter un cadeau.

    Je ne voulais pas dire opérer devant Luhan.

    -C’est vrai, quoi ?

    -Ah ben je sais pas encore.

    -Dis Sehun, tu seras là quand je me réveillerais hein ?

    -Bien sûr mon ange, et avec ton cadeau.

    Il me fit un grand sourire et le médecin nous emmena dans la chambre que Luhan allait occuper le temps qu’il se repose.

     

    Voilà voilà. A bientôt!!!;P


    votre commentaire
  • Voilà le troisième chapitre, n'hésitez pas à laisser un commentaire, bonne lecture ;P

     

    Chapitre 3 :

              « Et comme chaque jour, je t’aime d’avantage, aujourd’hui plus qu’hier, et bien moins que demain. »

    Rosemonde Gerard.

     

    --------------------------------------------------------------------------------------------

     

    POV Sehun :

    Il devait être au alentour de 19h, il ne restait plus que Kai, bien évidemment vu qu’on était chez lui, Luhan et moi, les autres étaient déjà tous rentrés chez eux.

     Sehun : On devrait y aller, il commence à se faire tard.

    Luhan : Oui, ma mère risquerait de s’inquiéter.

    Kai : Bon, ben à demain alors, c’était une super journée, il faut qu’on se refasse ça vite.

    Sehun : Quand tu veux.

    Sur le chemin du retour :

    Luhan : Dis Sehun ?

    Sehun : Oui qu’est-ce qu’il y a ?

    -Je…enfin…tu…

    -Accouche Lulu, qu’est-ce que tu veux me demander ?

    Il était devenu rouge tellement il était gêné, j’adorais l’embêter juste pour le voir rougir, il était tellement mignon.

    -Es-ce que tu voudrais bien…venir dormir chez moi ?

    Je fus surpris par sa demande.

    -J’ai besoin de toi Sehun,…depuis…depuis que je t’ai rencontré, j’ai peur…peur d’être seul.

    Je le comprenais, il avait vécu tellement de choses horribles, il avait besoin de quelqu’un pour l’aider à tourner la page.

    Sehun : Je ne voudrais pas déranger, ta mère sera d’accord ?

    -Bien sûr qu’elle sera d’accord, il faut juste que tu demandes à tes parents.

    Mes parents, je m’arrêtai et baissa la tête.

    Luhan : Qu’est-ce qu’il y a Sehun, j’ai dit quelque chose de mal ?

    Je devais lui dire, je ne pouvais pas lui cacher, pas à lui.

    Sehun : Luhan je…enfin je…je ne sais pas comment te le dire ?

    Il s’approcha de moi, il prit ma tête entre ses mains et me regarda dans les yeux.

    -Sehun écoute moi, tu es tout pour moi, tu m’as accepté comme je suis et ne m’as pas repoussé. Sache que je ferais pareil pour toi, Sehunnie je t’aime.

    Ses mots étaient si réconfortant, je me sentais apaisé.

    -Luhan, je suis orphelin.

    -Sehun, je…

    -Non, ne t’excuse pas, tu ne pouvais pas savoir.

    -Sehun

    -Tu sais, j’ai tourné la page maintenant, je ne les ai jamais connus, ils m’ont abandonné à la naissance.

    Luhan me pris dans ses bras et m’embrassa. Tout d’un coup, il se recula brusquement, qu’est-ce qui lui prenait ?

    Luhan : J’AI UNE IDEE.

    J’explosai de rire.

    Luhan : Ben quoi, qu’est-ce qu’il a de si drôle ?

    -La prochaine fois, dis à tes idées de venir moins brusquement.

    -Mais j’ai une super idée je te dis.

    Il sautillait comme un gamin qui venait de recevoir un cadeau. Il était tellement mignon avec sa bouille d’ange, son sourire pouvait remonter le moral à n’importe qui. Chaque minute que l’on passait ensemble, renforçait un peu plus mon amour pour lui.

    Sehun : Vas-y, je t’écoute, c’est quoi ta super idée ?

    -Viens habiter chez moi.

    -Quoi ?

    -Tu vis seul.

    -Et alors ce n’est pas une raison.

    -Si, c’est une raison. Je sais ce que c’est que d’être seul, et je ne le conseille à personne.

    Il avait raison, c’était vraiment horrible, et dire que lui avait vécu seul pendant 16ans.

    Luhan : Alors tu veux bien ?

    Il me regarda avec des yeux de chien battu, je ne pouvais pas résister.

    Sehun : Seulement si ta mère est d’accord.

    -OUUIII

    Il me prit la main et nous partions en courant jusqu’à chez Luhan.

    Arrivé chez lui, il me fit entrer et me dit de l’attendre ici. Il courut jusqu’à la cuisine où se trouver sa mère.

    POV Luhan :

    J’ouvris la porte de la cuisine et pencha la tête pour voir à l’intérieur.

    -Maman

    -Oui mon chéri, entre qu’est-ce qu’il y a ?

    -Maman, tu sais le garçon qui est venu ce matin.

    -Oui je m’en souviens, ton ami Sehun.

    -Tu te rappelles de son prénom.

    -Bien sûr, c’est le premier ami que tu ramènes à la maison, je ne pouvais pas l’oublier.

    -Il est orphelin, et je voulais savoir si,…enfin si…

    -Il pouvait venir habiter ici ?

    -Comment t’as deviné ?

    -L’instinct.

    -Et alors, tu veux bien ?

    -Bien sûr, je pense que c’est bien que tu es un ami avec toi.

    -Merci, Maman t’es géniale.

    Je courus la prendre dans mes bras.

    Maman : Vas le chercher, tu ne vas pas le laisser devant l’entrer.

    -Comment tu sais qu’il est là ?

    -Je vous ai entendu.

    Je lui fis un immense sourire et partis rejoindre Sehun qui attendait à l’entrer.

    POV Sehun :

    Je vis Luhan revenir vers moi en courant, il n’avait pas besoin de me le dire, j’avais compris, sa mère avait dit oui, vu le sourire qu’il avait.

    Sehun : Je paris que ta mère a dit oui.

    Il me regarda surpris.

    -Ben comment tu sais ?

    -Tu es beaucoup trop facile à comprendre.

    -C’est pas ma faute.

    Il fit la moue, à ce moment là, je ne pus m’empêcher de le prendre dans mes bras. Il répondit à mon étreinte et se blottit contre moi.

    Luhan : J’aime bien.

    Sehun : De quoi ?

    -Quand tu me prends dans tes bras.

    Je souris

    Luhan : Je me sens en sécurité

    J’embrassai le sommet de sa tête.

    Sehun : Je devrais peut-être aller voir ta mère et la remercier ?

    Il se recula et m’emmena jusqu’à la cuisine.

    Sehun : Je vous remercie de m’accueillir chez vous.

    Maman : Tu n’as pas à me remercier, ça fait plaisir à Luhan, c’est le principal.

    Sehun : Merci Madame.

    Maman : Je vais juste instaurer une règle.

    Je regardai Luhan, qui semblait aussi surpris que moi.

    Maman : Je t’interdis de me vouvoyer et tu m’appelles Mizuki, s’il-te-plait.

    Sehun : D’accord Ma…euh Mizuki.

    Elle me sourit.

    Mizuki : Tu as des affaires pour la nuit ?

    J’écarquillai les yeux, j’avais complètement oublié.

    Sehun : Non, je n’ai rien.

    Mizuki : Ce n’est pas grave, Luhan te prêtera quelque chose pour la nuit. On ira chercher tes affaires demain, car il faut que tu ailles chercher tes affaires d’école. Donc demain, debout plus tôt.

    On hocha la tête en signe d’affirmation.

    Luhan : Viens on va dans ma chambre.

    Dans la chambre de Luhan :

    Sehun : Je vais dormir où ?

    Il rougit légèrement.

    Luhan : Ben, dans mon lit.

    Je souris et m’allongea sur son lit.

    Sehun : Je suis d‘accord.

    Il vint s’allonger près de moi. Je le pris dans mes bras, il blottit sa tête au creux de mon cou. Je lui caressai les cheveux d’une main et de l’autre le dos. Je rapprochai mes lèvres de son oreille et lui chuchota un « Je t’aime », il releva la tête et je pus l’embrasser.

    Mizuki : LES GARCONS,  A TABLE.

    Luhan : ON ARRIVE.

    Sehun Tu vas le dire à ta mère ?

    -De quoi ?

    -Pour nous deux.

    -Je pense.

    Je lui souris et nous descendions manger.

    Après le repas nous retournions dans la chambre.

    Luhan : Tu veux aller te doucher en premier ?

    -Comme tu veux.

    -Viens je vais te montrer.

    La salle de bain était juste à côté de sa chambre, je rentrai et il me tendit des affaires à lui, un survêtement et un T-shirt.

    Luhan : Je suis désolé, mais c’est les seules choses qui peuvent t’aller, le reste est trop petit.

    -C’est pas grave.

    Je pris les vêtements qu’il me tendait et je l’embrassai pour le remercier, il me sourit et retourna dans la chambre.

    Quand j’eus fini ma douche, je mis les vêtements de Luhan, ça n’allait pas vraiment ensemble, mais ils étaient à Luhan, et c’est tout ce qui comptait.

    Après que Luhan se soit douché, nous nous retrouvions tous les deux sur le lit comme tout à l’heure. Je pris mon téléphone.

    Sehun : Allez souris.

    -Qu’est-ce que tu fais ?

    -Je veux une photo de nous deux.

    Il se rapprocha un peu plus de moi, et je pris une photo. Je la regardais, elle était juste magnifique. Je la montrais à Luhan.

    Luhan : Tu es magnifique dessus.

    -Toi aussi.

    - Envoie-la-moi !

    Je lui envoyais et nous la mettions tous les deux en fond d’écran de nos portable.

    Luhan : Faut qu’on aille se coucher.

    Sehun : T’as raison.

    Je m’installais dans le lit, et Luhan vint se blottir contre moi, je lui fis un bisou sur le front.

    Sehun : Bonne nuit mon Lulu.

    -Bonne nuit Sehunnie.

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    « Le sommeil est encore plus parfait quand on le partage avec un être aimé »

    David Herbert Lawrence.

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Le lendemain matin, j’éteignis mon portable qui me servait de réveil, puis je regardai la personne qui dormait à mes côtés. Il avait vraiment un visage d’ange, je n’aurais jamais pu rêver mieux, se réveiller à côté de la personne que l’on aime, quelle chose magnifique. On avait cours, donc je me décidai à réveiller Luhan, qui dormait toujours. Je lui caressai doucement la joue et l’embrassai. Il ouvrit lentement les yeux.

    Sehun : Bonjour mon ange.

    -Bonjour Sehunnie.

    Luhan n’était pas encore tout à fait réveillé. Je me levais le premier et alla me préparer.

    A l’école :

    Luhan et moi arrivions et rejoignions nos amis. La journée se passa tranquillement, mais j’avais quand même remarqué que depuis ce matin, Luhan n’arrêtait pas de tousser.

    Sur le chemin :

    Luhan se remit à tousser mais plus violement cette fois.

    Sehun : Ca va ?

    -Je me sens un peu bizarre depuis ce matin.

    Je me rapprochais de lui, et mis ma main sur son front.

    Sehun : Tu es brûlant.

    Luhan commença à trembler et se remit à tousser, j’enlevais ma veste et lui mis sur les épaules. Nous nous dépêchions de rentrer.

    Sehun : Mizuki, je crois que Luhan est malade.

    La mère de Luhan arriva en courant.

    Mizuki : Oh non mon chéri, qu’est-ce qui ne va pas, comment tu te sens ?
    Luhan : Pas très bien.

    Mizuki : Va te coucher, j’arrive.

    J’emmenais Luhan dans sa chambre, je le vis faiblir et se rattraper à son bureau, je le pris par la taille pour l’aider à tenir debout.

    Luhan : Sehun, je…je me sens mal.

    A peine eu-t-il fini sa phrase, qu’il perdit connaissance, je paniquais. Je le couchais dans son lit et courus chercher Mizuki.

    Sehun : MIZUKI, LUHAN A PERDU CONNAISSANCE !

    POV Luhan :

    Je me réveillais doucement, ma vue étais encore floue, mais je sentais une présence à mes côtés.

    Sehun : Luhan, Luhan tu m’entends ?

    Ma vue redevint nette, et je pus voir Sehun. Il avait les yeux rougis, signe qu’il avait pleuré, et son visage était des plus inquiets.

    Sehun : Mon ange, comment tu te sens ?

    -Fatigué

    -Le médecin est venu

    -Et alors ?

    -Ton corps est très faible, car tu as toujours vécu sous-alimenté.

    -Sehun va droit au but, s’il te plait.

    -Tu n’as rien de grave, mais tu vas avoir des vertiges, des montés de fièvre et des pertes de connaissances.

    -Mais j’ai quoi ?

    -Une grippe qui s’est aggravée, car tu ne manges pas assez.

    Sehun me regardais toujours avec son air inquiet, je voulus m’assoir pour le prendre dans mes bras et le rassurer, mais j’eus la tête qui tourne et mes bras me lâchèrent. Sehun me rattrapa juste à temps, avant que ma tête ne heurte le lit.

    Sehun : Ne bouge pas, tu es beaucoup trop faible.

    -Sehun, j’ai…froid.

    Il vint s’installer à côté de moi dans le lit, j’allais me blottir dans ses bras et m’endormis.

    Quelques heures plus tard, Sehun me réveilla.

    Luhan : Pourquoi tu me réveilles ?

    -Il faut que tu manges, dans ton état, hors de question que tu loupes un repas.

    Il me mit assis sur mon lit et me cala sur une pile d’oreiller. Une idée me parcourut l’esprit.

    Luhan : Tu me donnes à manger.

    -Hein ? Pourquoi ?

    -C’est toi qui l’as dit, je suis trop faible.

    -Mais pas pour manger.

    Je lui fis la moue, il céda et commença à me donner à manger.

    Sehun : Alors content ?

    Je lui fis oui de la tête.

    Sehun : Une cuillère pour Sehun.

    Je me mis à rire.

    Sehun : C’est bien mon bébé.

    Je rougis à ce surnom.

    Luhan : J’en veux plu Sehun, j’ai plu faim.

    -Alors là, hors de question.

    -Mais Sehun…

    -J’ai dit non, tu finis.

    Je boudais.

    Sehun : Lulu, il faut que tu finisses.

    -J’y arriverais pas.

    -Le médecin t’a donné un cachet pour avoir faim.

    -Oui, mais ça ne fait pas effet tous de suite.

    -Tant pis, allez fini.

    Je finis mon repas avec difficulté. Maintenant, j’avais mal au ventre, j’avais trop mangé.

    Luhan : De ta faute j’ai mal au ventre maintenant.

    -Peut-être, mais ce mal de ventre va t’aider à te rétablir.

    Il m’aida à me recoucher dans mon lit.

    Sehun : Allez, repose-toi, je vais faire mes devoirs.

    Il me fit un bisou sur le front et parti.

    1 heure plus tard :

    Luhan : AAAHHH !!!!

    Sehun arriva dans la chambre en courant.

    -Luhan, qu’est-ce qu’il se passe ?

    Je tremblais et pleurais, Sehun me prit dans ses bras, j’étais parsemais de sursaut.  Ma mère arriva elle aussi dans ma chambre.

    Mizuki : Encore tes cauchemars ?

    Sehun me regarda surpris, je hochais la tête. Sehun se retourna vers ma mère voyant que je ne répondrais pas à ses questions.

    Mizuki : Depuis qu’il est ici, il ne peut pas dormir plus d’une heure, sans se réveiller à cause de ses cauchemars. Mais hier soir, il n’en a pas eu, je pense que c’est parce que tu étais à ses côtés.

    Il me regarda et me caressa doucement la joue.

    Sehun : Pourquoi tu ne m’as rien dit ?

    Luhan : Tu prends déjà soin de moi, je…je ne voulais pas t’embêter avec ça.

    Il se rapprocha de moi et me chuchota à l’oreille.

    -Comme si dormir à tes côtés m’embêtait.

    Je rougis légèrement.

    Mizuki : Bon, eh ben, apparemment c’est réglé, je vais vous laisser.

    Elle sourit et partit.

    Sehun : Oups, j’avais oublié.

    Il me regarda et nous nous mettions à rire. Sehun s’installa sous les couvertures à mes côtés, et me pris dans ses bras.

    Luhan : Tu as fini tes devoirs ?

    -Oui ne t’inquiète pas.

    -Je vais t’embêter pendant la nuit à force de tousser.

    -Arrête de dire que tu m’embêtes.

    -C’est toujours toi qui prends soin de moi.

    -Ce n’est pas vrai, Luhan je t’aime et je ferais toujours tout pour toi, c’est ce qui me rend heureux. Je suis heureux de prendre soin de toi. J’ai eu très peur quand tu t’es évanoui tout à l’heure. Promets-moi de ne plus jamais dire que tu m’embêtes, d’accord.

    -Je te le promets.

    Je me blottis contre lui et une larme s’échappa, j’étais heureux, heureux d’avoir enfin trouvé une personne sur qui compter, et qui m’aime pour ce que je suis.

     J'espère que ça vous a plu. A Samedi ;P


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique