• My Hope... Chapitre 14

    Pour ceux qui se demandé à quoi ressemblé la chambre froide dans laquelle étaient enfermé Jimin et Jungkook, elle ressemble à peu près à ça, c'est une chambre froide en extérieur et pour l'intérieur il faut imaginer qu'il y a un peu de glace et des armoires et qu'il est impossible d'ouvrir les portes de l'intérieur.

    Chapitre 14 :

    « La force, c'est de pouvoir regarder la douleur en face, lui sourire et continuer malgré ses coups à se tenir debout. »

    ------------------------

    Je restais totalement figé, comment cet homme avait il pu lui faire ça. Jungkook n'avait pas de parents et il avait osé lui retirer la seul famille qui lui resté. C'était horrible, Jungkook avait l'air de tellement aimer son frère.

    - Jiminie ?

    Il avait encore les larmes aux yeux et quelques larmes continuées de couler

    - Oui ?

    - Je veux te raconter, la mort... la mort de Shiro

    - Si tu veux Kookie, mais ne te force pas si c'est trop dur d'accord

    - Ça risque d'être long. Au tout début, on était enfermé dans une chambre, pas dans la cave où tu m'as retrouvé. On a toujours vécu là haut, Shiro m'a appris à parler, à écrire et à compter.
     Il m'a aussi appris pleins d'autres chose, car il avait une bibliothèque dans la chambre et Shiro me lissait tout le temps des histoires. Mais un jour, cet homme est venu pour nous apporter notre seul repas de la journée, mais contrairement aux autres jours ou il nous ramener une assiette chacun, il n'a ramené qu'une seule assiette qu'il a posé devant moi. Il m'a injecté ma dose quotidienne mais j'ai tout de suite sentis qu'elle était plus forte que d'habitude car je n'arrivais à peine à bouger. Il c'est ensuite approché de Shiro et il a pointé une arme sur lui, c'est là que j'ai compris.
     Il était venu pour tuer Shiro. Shiro avait aussi compris et il... il lui a demandé s'il pouvait me dire au revoir avant qu'il ne le tue...

    Les larmes de Jungkook avaient de nouveau doublés

    - A notre grande surprise il a accepté et Shiro est venu me prendre dans ses bras et il m'a fait ses adieux, c'est à ce moment qu'il m'a fait promettre de ne pas perdre espoir et qu'un jour je verrais la lumière du jour et il m'a fait promettre de ne pas pleurer sa mort une fois dehors et d'être heureux. C'étaient ses dernières volontés, alors même si je savais que se serait dur de ne pas pleurer sa mort, j'ai accepté. Après ça, ce malade, lui a tiré dessus et comme si se n'était pas déjà dur de l'avoir vu tuer mon frère devant mes yeux, il a laissé le corps dans la chambre pendant plusieurs jours. Je voyais donc le corps de mon frère mort dans son propre sang tout les jours. Les premiers jours, j'ai totalement désespéré et je me suis même mis à dormir près de son corps froid dans ses bras dans l'espoir qu'il ouvre les yeux à mon réveille. Jimin, c'était.... c'était vraiment horrible, rien que d'y penser, j'ai l'impression de le revivre une seconde fois, et d'avoir revu son corps sans vie, ça fait tellement mal.

    - Chut... je suis là maintenant Kookie, je vais t'aider à aller mieux et à ce que cela fasse moins mal, je l'ai promis à ton frère que je te rendrais heureux.

    - Merci Jimin, je serais mort si tu ne serrais pas venu dans cette cave ce jour là

    - N'y pense plus mon ange, je suis là maintenant.

    Kookie continua à pleurer pendant encore plusieurs minutes avant de se calmer. Le froid commençais à se faire de plus en plus ressentir et je commençais à ne plus vraiment sentir mes membres, si cela continué, nous allions vraiment finir par mourir de froid. Je vous en supplie Hyungs faite vite, on ne va plus tenir très longtemps.

    P.O.V Suga :

    Cela fessais maintenant 2 heures que nous avions appris l'enlèvement de Jimin et Jungkook et tout le monde étaient sur les nerfs. Les flics avaient finalement réussi à retrouver l'enfoiré qui avait enlevé Jungkook la première fois et qui c'était écharpé de prison il y a de cela une semaine. J'étais sûr que c'était lui qui les avait enlevés. Nous étions dans la salle d'interrogatoire de la police et ils étaient en train d'interroger ce salop.

    Flic : Où sont-ils ?

    - Tic tac tic tac le temps passe et leurs vies s'estompent... Tic tac tic tac....

    Cela fessait plusieurs minutes qu'il répété les mêmes mots, je commençais légèrement à perdre patience

    -Tic tac tic tac le temps passe et leurs vies s'estompent...

    Je fini finalement par péter les plombs, je m'approchais de lui et je lui décrochais une droite qui le fit tomber en arrière. Jimin avait toujours était un petit frère pour moi, je ne supporterais pas qu'il lui arrive quelque chose et Jungkook, ce pauvre gosse fragile mériter une vie meilleur et je ne laisserais personne empêcher cela. Je le relever de la chaise et le plaqua au mur en lui tenant le col de sa chemise.

    - OU ILS SONT ESPÈCE D'ENFOIRÉ, DIS MOI OU ILS SONT OU JE TE DÉFONCE TA SALE GUEULE

    - Tic tac...

    Il n'eut pas le temps de finir que je lui décroché de nouveau une droite.

    - TA GUEULE, DIS MOI OU ILS SONT OU JE T'ASSURE QUE TU LE REGRETTERAS

    Je perdais complètement les pédales et si cela continué, je n'arriverais plus à me retenir et j'allais lui casser la gueule ici et maintenant.

    RapMon : Calme toi Yoongi

    - Désolé Namjoon mais là tu m'en demande trop

    Je repris de nouveau le col de sa chemise et le re-plaqué au mur.

    - T'as intérêt de parler espèce d'enfoiré par ce que je t'assure que j'arriverais pas longtemps à me retenir de te tuer tu m'entends

    Il me regarda dans les yeux et un sourire se dessina sur son visage

    - J'aime ce regard, celui qui veut dire que tu es près à tuer

    Je serrais les dents et lui cracha au visage

    - Si c'est pour protégé ma famille je ferrais n'importe quoi

    - Et moi j'ai fait en sorte de venger mes fils.

    - En tuant des innocents, VOUS FOUTEZ DE MA GUEULE !!

    - Je veux que les gens sache ce que mes fils ont ressentis, c'est enfoiré ont tué l'un de mes enfants devant les yeux de l'autre, mon deuxième fil c'est suicidé parce qu'il ne supporté plus de vivre avec ça. Ils ont détruit ma vie, je les ai tué et maintenant je fais ressentir ma souffrance aux autres, je veux que les gens sache ce que j'ai ressentis.

    - N'essayez même pas d'obtenir ma compassion, cela ne m'empêchera pas de vous casser la gueule, alors maintenant tu vas me dire où ils sont TOUT DE SUITE !!!

    - Tu me fascine je trouve que tu me ressemble beaucoup, je vais te dire où ils sont. Ils se trouvent dans une grande chambre froide d'une vieille usine abandonné, tu ne sauras rien de plus.

    Je lui remis une droite et je m'accroupis pour être à sa hauteur.

    - Je ne suis pas comme toi, et je ne le serrais jamais, parce que moi, comparé à toi, je n'ai et ne tuerais jamais personne.

    Je lui foutu un coup de pied dans les côtes et je partis rejoindre les autres.

    Flic : Merci jeune homme, grâce à vous on va pouvoir retrouver vos amis plus facilement. Nous allons fouiller toutes les chambres froides encore possible d'utilisation, nous allons vite les retrouver ne vous en faite pas.

     Jimin, Jungkook, on arrive, tenaient bon....


    votre commentaire
  •  

    Chapitre 13 :

    Il ne faut pas attendre que les gens tombent pour les relever. Il faut les épauler pour qu'ils ne tombent pas. »

    ----------------------------------------

    Cela devait bien faire un moi que nous étions revenu de l'hôpital. Ma voix revenait peu à peu et il m'était maintenant possible de refaire des phrases même si j'évitais d'avoir à beaucoup parler. Les Hyungs avaient aussi commençaient à m'apprendre les chorégraphies de leur groupe et Suga était en train de composer une nouvelle chanson avec l'aide de RapMon et J-Hope. Nous avions fini de nous entrainer avec Jimin et nous étions en chemin pour le dortoir, la nuit était déjà tombé. Je tenais la main de Jimin et nous marchions cote à cote. Tout à coup une personne qui était caché sous sa capuche passa à coté de nous et j'entendis Jimin poussais un cri de douleur, puis tout à coup il s'écroula sur le sol inconscient.

    - Jimin, JIMIN, qu'est ce qu'il se passe.

    L'homme bizarre se rapprocha de moi et je pu enfin voir son visage.

    - Ravis de te revoir Jungkook.
    Je n'eus pas le temps de réagir qu'il me planta une aiguille dans la nuque, surement comme pour Jimin et je sombrais moi aussi dans l'inconscience.

    ~~~~~~~~

    P.O.V Jimin :

    Je me réveillais doucement, mes membres étaient engourdis et il fessait horriblement froid. J'ouvris les yeux et je tombais sur une pièce rempli de glace, au fond juste en face de moi se trouvait Jungkook lui aussi attachait et toujours inconscient. Il fallait que je me détache et que j'aille le réveiller ou sinon il allait mourir de froid. Je ne comprenais toujours pas ce qu'il s'était passé, mais tout ce que je sais pour l'instant c'est qu'un psychopathe nous à enfermé dans une chambre froide et que si l'on ne fait rien on va mourir de froid. Je commençais à bouger mes liens, cherchant un moyen de m'en débarrasser. Je fini par trouver un petit clou qui dépasser du pied de l'armoire en ferraille à laquelle j'étais attaché. Au bout de quelques minutes la corde fini par céder et je fus enfin libre de mes mouvements. Je me précipitais auprès de Jungkook et le secouais pour le réveiller. Il fini par enfin se réveiller et je lui détachais ses liens.

    - Où... où est ce qu'on est?

    - J'en ai aucune idée Kookie.

    - Je.... c'est ma faute....

    Il se mit à pleurer.

    - De quoi tu parle Kookie

    - L'homme qui nous a enlevé, je sais qui c'est...

    Je le regardais, attendant la suite de son récit

    - C'est l'homme qui m'a enlevé quand j'étais petit.

    Je serais les poings, cet enfoiré n'avait pas déjà assez détruit sa vie, il fallait qu'il recommence. Je sentis Jungkook greloter de froid et je me mis à regarder les alentours pour trouver un quelconque moyen de nous faire gagner du temps avant de mourir de froid.

    - Kookie, j'ai une idée.

    - Hummm...

    - Tu vois l'hélice là-haut

    - Oui

    - Il faut qu'on la bloque pour arrêter le froid de rentrer, ça va peut être nous permettre de gagner un ou deux degré et donc du temps.

    - On... on va mourir hein...

    - Non Kookie, je te le promets, on va venir nous chercher, je suis sûr que les Hyungs sont déjà à notre recherche.

    Il hocha légèrement la tête et je grimpais sur l'armoire pour atteindre l'hélice.

    - Kookie, passe-moi les morceaux de bois qui sont par terre.

    Il me les passa et je réussi à bloquer l'hélice. Je redescendais et Jungkook vint se blottir dans mes bras.

    - J'ai.... j'ai peur Jiminie...

    Je le serais dans mes bras nous réchauffant un peu par la même occasion.

    - Ça va aller Kookie, vient on va explorer un peu les lieux, voir si l'on trouve un moyen de sortir.

    Il acquiesça et je lui pris la main. Nous marchions un peu pour voir ce qu'il se trouvait derrière la ranger d'armoire. Quand nous arrivions enfin de l'autre coté, nous nous figions. Des corps... il y avait des corps, je sentis Jungkook vaciller et je le rattrapais à tant.

    - Sh.... Shiro...SHIRO !!!

    Il se releva précipitamment et s'approcha du corps le plus proche. Ils étaient tous extrêmement blanc, car cela devait faire un moment qu'ils se trouvaient ici. Jungkook se pencha sur le corps et se mit à pleurer à chaude larme. Je venais de comprendre, cet endroit était l'endroit où le psychopathe qui avait kidnappé Jungkook mettait les corps après les avoir tué.
    Je m'approchais de Jungkook pour voir qu'il était totalement submergé par les larmes.

    - Shiro... je suis désolé... je t'avais promis.... je t'avais promis d'être heureux... mais je suis de nouveau près de ton corps sans vie et ça me fait mal... Shiro... HYUNG...

    Il vint se blottir dans mes bras, totalement pris de tremblement.

    - Chuttt... je suis là Kookie...

    Il resta ainsi dans mes bras pendant un petit moment puis il regarda de nouveau le corps.

    - Kookie, tu veux bien me parler un peu de Shiro

    - Hummm... d'abord, je peux te présenter à Shiro s'il te plait ?

    - Oui bien sûr, tout ce que tu veux mon ange.

    Il se leva et me pris la main pour que l'on soit face au corps.

    - Shiro... je te présente mon petit ami, il s'appelle Jimin et c'est grâce à lui que j'ai pu voir pour la première fois la lumière du jour.... je comprends maintenant ce que c'est que l'amour,... et tu avais raison.... c'est quelque chose de merveilleux...

    Ses larmes continuaient à couler et je décidais de continuer

    - Shiro, je te promets de prendre soin de Jungkook, je vais lui faire découvrir le monde, et je te promets de tout faire pour le rendre heureux.
    Jungkook me regarda, attendrit par ce que je venais de dire et vint de nouveau me prendre dans ses bras.

    - Ji...Jimin...

    - Hummm....

    - Je veux te raconter

    - D'accord mon ange, mais ne te force pas si cela est trop dur d'accord

    - Promis.

    - Avant que l'on commence, il faut que l'on se réchauffe un peu. On va prendre les vêtements qu'il y a sur les corps.

    Jungkook se figea et regarda le corps de Shiro.

    - Je peux pas faire ça

    - Kookie, je vais m'occuper du corps de Shiro, va prendre ceux sur l'un des deux autres d'accord.

    Il acquiesça et nous prenions les vêtements, nous retournions ensuite là où nous étions au début, loin de ces corps.

    - Tien Kookie.

    Je lui tendis les vêtements de Shiro et lui enfila, j'enfilais ensuite les vêtements d'un des deux autres corps et nous posions sur le sol le reste des vêtements pour ne pas avoir les fesses congelés. Je pris Kookie entre mes jambes et entoura son corps de mes bras. Kookie serait les vêtements de Shiro fortement contre lui.

    - Kookie, tu as appelé Shiro Hyung, est ce qu'il... est ce qu'il est vraiment ton frère où est ce que tu l'appelais comme ça parce que vous étiez proche?

    - Non... Shiro... Shiro est vraiment... il est vraiment mon grand frère...


    votre commentaire
  • Chapitre 12 :

     

    « Il n'est pas de bien aussi précieux que le sourire de ceux qu'on aime. »

     

    -----------------------------------------------

     

    Le lendemain, la dame qui devait me faire travailler ma voix vint pour ma première séance. Le médecin m'avait donné des médicaments pour soulager ma gorge et que je puisse ainsi faire ma rééducation sans avoir mal, mais ils étaient assez puissant et j'étais donc de plus en plus fatigué.
    Elle me fit essayer de faire des sons, mais absolument rien ne sortait.

     

    Dame : Bien cela suffit pour aujourd'hui, ce n'est que le début donc il ne faut pas trop forcer, je repasserais demain.

     

    Elle partit et je ne pus empêcher quelques larmes de couler.

     

    Jimin : Eh Kookie pourquoi tu pleures?

     

    Je n'ai réussi à rien, aucun son n'est sortie

     

    - Se n'est que le début Kookie, c'est normal que tu n'y arrives pas dès la première séance.

     

    Je me blottis dans ses bras et il me caressa les cheveux pour me rassurer.

     

    1 semaine plus tard :

     

    Dame : Je

     

    Kook : J...j...je

     

    - C'est bien, tu as eu mal?

     

    Je lui fis non de la tête. Tout au long de la semaine seulement des bruits et des sons étaient sortie de ma bouche, c'était la toute première fois que j'arrivais à dire autre chose que des lettres.

     

    - Bien, essayons avec autre chose, voyons voir... Jimin

     

    Jimin la regarda troublé puis il comprit qu'elle souhaitait que je dise son prénom, il me regarda alors avec beaucoup d'attention, attendant que son prénom ressorte de ma bouche.

     

    - J...Ji...m..i...n...

     

    - C'est déjà mieux, mais essaye de le dire en une seule fois si tu y arrive.

     

    - Ji...Ji...

     

    Je me concentrais sur ma voix, je voulais le faire, je voulais réussir à dire son prénom.

     

    - Ji......Jimin!

     

    - Bravo Jungkook!

     

    Un énorme sourire se forma sur mon visage, j'avais réussi! Je regardais Jimin qui avait lui aussi un énorme sourire plaquait sur son visage.

     

    - Bien Jungkook, cela suffit pour aujourd'hui, tu as interdiction d'utiliser ta voix jusqu'à demain lors de notre prochaine séance pour préserver tes cordes vocales d'accord?

     

    J'acquiesçais et elle repartie, une fois qu'elle eut passé la porte, Jimin me pris brusquement dans les bras. Je le regardais surpris de son geste.

     

    - Sa fais tellement du bien d'enfin pouvoir réentendre mon prénom sortir de ta bouche.

     

    Je rougis fortement et je baissais la tête gêné, il me la releva en me prenant le menton.

     

    - Tu es tellement mignon quand tu es gêné, si je n'avais pas était malade tu peux être sûr que je t'aurais embrassé.

     

    Il me sourit et vint caresser mes lèvres de ses doigts. Il se mordit la lèvre inférieur, prouvant ainsi sa forte envie de m'embrasser.
    J'approchais mon visage du sien et vint lui faire un bisou sur la joue, ne s'attendant pas à ce que je prenne moi même l'initiative de ce geste, il écarquilla les yeux.

     

    - Je...je... enfin... je ne m'attendais pas dû tout à ce que tu fasses ça. C'est bien là première fois que tu prends toi même des initiatives, je suis fier de toi, car ça me prouve que tu me fais vraiment confiance.

     

    Je lui souris et vint lui poser des bisous papillon le long de sa mâchoire puis sur son cou. Ne me demandait pas comment ni pourquoi je prenais autant d'initiative mais j'avais vraiment envie de lui faire plaisir et surtout j'en avais réellement envie. Je voulais vraiment l'embrasser, mais le médecin nous avait bien dit d'attendre au moins encore deux jours pour être totalement sûr qu'il n'y ait pas de risque pour que Jimin me transmette sa maladie. Avec mes cordes vocales encore fragile le médecin avait dit qu'il ne fallait surtout pas que je tombe malade car si ma gorge venait à être malade cela deviendrait vraiment grave et viendrait encore à retarder ma guérison.
    La bonne nouvelle, c'est que Jimin et moi allions beaucoup mieux. Jimin était totalement guérie et quand à moi, je pouvais de nouveau marcher.

     

    Jimin : Kookie, ça te dis que l'on sort un peu, il fait beau?

     

    Je le regardais légèrement perplexe, la dernière fois que nous avions était dehors, Jimin avait fait un malaise en revenant alors je n'étais pas vraiment confiant

     

    - Kookie, tu as entendu ce qu'ont dit les médecins, je vais bien maintenant alors tu n'as plus aucune raison de t'inquiéter.

     

    Il me regarda fermement dans les yeux pour me faire comprendre qu'il ne lâcherait pas le morceau.
    Je soupirais et hochais la tête positivement.

     

    - Ouiiiii !!!

     

    Il sautilla de joie comme un enfant et vint me chercher sur le lit en me portant comme une princesse. Je lui tapotai l'épaule pour lui faire signe de me reposer par terre, maintenant que j'étais de nouveau capable de marcher, je comptais bien en profiter
    Il me reposa donc par terre, il me prit la main et nous sortions dans le jardin. Nous nous promenions dans le jardin, main dans la main, profitant de ce moment rien qu'à tout les deux. J'avais vraiment envie d'essayer quelque chose, je tirais légèrement sur la manche de Jimin pour attirer son attention et je lui mimais un "courir" avec mes lèvres.

     

    - Courir? Tu veux essayer de courir?

     

    J'hochais la tête.

     

    - Ok, mais on va y allais doucement pour le début hein?

     

    Il se mit donc à accélérer le pas et je fis de même. J'avais un peu de mal au début et j'ai faillis tomber plusieurs fois mais Jimin m'aidait à garder l'équilibre. Au bout d'un moment, je finis par mis habituer. Nous courions tout les deux mains dans la main, j'étais heureux à ce moment. Après nous être baladé pendant au moins une heure ou deux, nous retournions dans la chambre.

     

    ~~~~~~~

     

    Finalement deux jours plus tard, je pus retourner au dortoir dont je n'avais d'ailleurs vu qu'une seule journée. Je pouvais de nouveau un peu parler, seulement quelques mots, mais ça fessait vraiment du bien de pouvoir de nouveau réussir à ce faire comprendre par les mots et non pas par les gestes. Nous étions à l'entrée du dortoir, Jimin était devant moi et ouvrit la porte d'entrée. Il me fit entrer dans le dortoir qui était plongé dans le noir.

     

    Kook : Où... Hyungs?

     

    Il me fit un immense sourire et les lumières s'allumèrent d'un coup et tout les Hyungs me sautèrent dessus en me hurlant des "bienvenu à la maison Kookie"
    J'étais vraiment très ému par leur surprise, ils avaient attaché des banderoles, gonflé des ballons et avaient préparé plein de bonnes choses à manger.
    Quelques larmes dévalèrent le long de mes joues.

     

    J-Hope : Ben alors Kookie, on est ému.

     

    - Oui...

     

    V : Oh t'es trop chou!!

     

    Les Hyungs m'amenèrent dans le salon et Jin me servit une assiette et y mis plein de petits fours. Nous mangions pendant un petit moment puis Taehyung eu la bonne idée de vouloir faire un bataille avec les ballons contre RapMon, Suga et J-Hope ce qui me fis bien rire, moi aussi je voulais un ballon
    Kook : Jimin... ballon...
    Je montrais le ballon bleu qui se trouvé près de lui. Il le prit et me le tendis je le pris et fus surpris, c'était tout léger, c'était vraiment bizarre, je m'amusais à le lancer pour ensuite le rattraper.
    Jimin : Tu t'amuses ?
    Il me souriait tendrement et je lui répondis vivement que oui.
    J'étais vraiment heureux, j'avais trouvé une magnifique famille sur qui je pouvais désormais compter et qui jamais ne me jugerais.
    Nous avions donc passé la journée à rigoler et à nous amuser à des jeux tous aussi bizarre les uns que les autres car ils avaient tous étaient proposé par Taehyung. Cela avait donc était une superbe journée, en espérant que cela continuerait encore longtemps sans problèmes, mais est ce vraiment possible ??

     

    ---------------------------------------------

    Voilà voilà, j'espère que ce chapitre vous à plu. A bientôt!!!!;)


    votre commentaire
  • Chapitre 11 :

    « La famille n'est pas uniquement par le sang. Ce sont les personnes de ta vie qui te veulent dans la leur. Ceux qui feront tout pour te faire sourire, qui t'acceptent et qui t'aimerons toujours tel que tu es. »

    -------------------------------------------

    Jimin : Alors c'est ça que tu cherchais?

    J'hochais la tête.

    - Tu l'aimes bien cette peluche hein?

    J'acquiesçais oui je l'aimais beaucoup, tout autant que Jimin je crois, non, non j'aimais Jimin encore plus. Je pris mon carnet et commençais à écrire.

    Je voulais récupérer mon carnet car j'avais quelque chose d'important à te dire

    Jimin me regarda troublé et je continuais mon récit.

    Quand tu t'es évanouies, j'ai eu très peur et comme les infirmières ne venaient pas assez vite à mon gout, je voulais les appelaient. J'ai donc forcé sur ma voix et un son est sorti

    -TU AS PARLÉ !!!

    La réaction de Jimin me fis sursauter, je le regardais donc dans les yeux pour voir qu'ils brillaient. Je penchais donc la tête sur le coté pour lui montrer mon incompréhension.

    - Tu ne comprends pas Kookie, tu as parlé, ça veux dire que tu commences à retrouver ta voix, je suis tellement content

    Il me prit dans ses bras. Je posais une main sur son front pour voir s'il allait mieux.

    - Je vais beaucoup mieux Kookie, tu n'as plus à t'inquiéter d'accord, par contre je vais appeler une infirmière pour lui dire que tu as parlés.

    Il s'exécuta et quand l'infirmière arriva, il lui expliqua la situation. Elle appela donc le médecin (ils allaient appeler tout l'hôpital au ça se passe comment?)

    Le médecin m'ausculta et me posa quelques questions.

    - Qu'est ce que tu as ressentis quand tu as parlés?

    J'ai eu très mal à la gorge, ça me brulait.

    - Je vois, il ne faut surtout pas que tu force sur ta voix d'accord, tes cordes vocales sont encore très fragiles. Il va aussi falloir que tu fasses de la rééducation. Une dame va venir te faire faire des exercices pour que tu retrouves la voix en toute sécurité et sans te blesser d'accord. Si tu te sens près, on peut déjà commencer demain?

    Je lui fis oui de la tête et il repartit. Une fois qu'il eu passé la porte, Jimin me sauta presque dessus.

    - Je suis trop content mon Kookie, sa veut dire que je vais bientôt réentendre ta magnifique voix.

    Je lui souris et nous nous couchions tout les deux dans les bras l'un de l'autre pour un petit moment câlin.

    Une demi-heure plus tard, un groupe de personne non identifié arriva dans la chambre.

    V : COUCOU LES GARS, COMMENT ÇA VA ??

    Jin : Tae je t'avais dis de ne pas gueuler imagine ils dorment.

    J-Hope : Dormaient parce que là si c'était le cas c'est sur il les a réveillé.

    J'étais toujours blottit dans les bras de Jimin, je n'avais vraiment pas envie de bouger. Mais Jimin releva tout de même la tête.

    - Vous avez de la chance on ne dormait pas.

    V : Annnnhhh vous êtes trop mignon dans les bras l'un de l'autre, vous êtes ensemble ?

    Jimin m'avait dit qu'il l'avait seulement annoncé à Suga, les autres n'étaient donc pas encore au courant.

    Suga : Ben oui ça se voit non !

    Jimin : Yah Yoongi, tu m'avais promis !

    - J'ai tenu ma promesse, là c'est toi qui t'es cramé.

    Ils se mirent tous à rire tandis que moi je n'avais toujours pas relevé la tête, j'étais vraiment trop bien installé pour ne bouger ne serait ce que d'un centimètre, je fis donc semblant de mettre endormis pour ne pas avoir à bouger. J'étais allongé contre Jimin, la tête dans son cou, un bras autour de sa taille et nos jambes étaient entrelaçaient.

    Jimin : Kookie, eh Kookie les Hyungs sont venu nous rendre visite, tu dors?

    Il avait passé sa main sous mon T-shirt et il me caressait le dos.

    Jin : Je crois bien que le petit ange c'est endormis.

    RapMon : Comment il a fait pour ne pas être réveillé par le bouquant qu'a fait Tae ?

    - C'est parce que c'est un alien comme moi. EH!!! Mais peut être qu'il vient de la même planète que moi?

    Suga : Impossible, le jour où y en a deux comme toi je pars me pendre.

    Ils se mirent de nouveau à rire tandis que Jimin n'avait pas arrêté sa douce caresse dans mon dos. Je devais surement être rouge comme une tomate. Il tentait toujours en vain de me "réveillé". Désolé mais c'est peine perdu, j'aime trop être comme ça dans tes bras, alors je ne compte pas gâcher ce moment, et puis de tout façon je ne peux pas parler alors je ne vais pas les regarder bêtement.

    Jin : Le réveille pas Jimin, laisse le dormir s'il en a besoin.

    - Mais il ne vous voit pas souvent, il va peut être m'en vouloir après si je ne l'ai pas réveillé alors que vous étiez là.

    Oh Jimin, tu es trop chou, si tu continues mon petit cœur va fondre. Il recula légèrement sa tête et vint embrasser mes yeux clos, se qui me fis frissonner.

    - Je savais que ça marcherait, Kookie, les Hyungs sont là !

    Je fronçais les sourcils, il passa une main dans mes cheveux et cette fois-ci, il m'embrassa.

    V : Yattah!!! Ils se sont fait le bisou!!!

    RapMon : Tae ferme là t'es en train de tout gâcher.

    J'ouvris les yeux et mes joues devinrent toutes rouges.

    Jimin : J'ai réussi.

    Je cachais ma tête sous la couverture, honteux qu'il m'ait embrassais devant les autres.

    - Eh Kookie, qu'est ce qui a?

    Suga : Tu viens de l'embrasser devant nous crétin, déjà qu'il a du mal avec les gens si en plus tu lui fou la honte le pauvre.

    Jimin retira brusquement la couverture et vint me prendre dans ses bras.

    - Je suis désolé mon Kookie.

    Je nichais ma tête au creux de son cou pour lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas. Je relevais ensuite la tête pour faire un petit cou de la main aux autres membres.

    V : ANNNNHHHH TROP CHOU !!! Il couru jusqu'à notre lit et nous sauta dessus.

    Jimin : Yah espèce d'alien dégage de là tu vas m'arracher mes perfusions.

    Taehyung se redressa et il s'assit en tailleur sur le lit. Jimin et moi fessions de même tendis que les autres s'installait sur les canapés et chaises présente dans la pièce

    Suga : Dis nous ChimChim pourquoi est ce que l'hôpital nous a appellé hier en nous annonçant que tu avais fait un malaise. Tu m'avais promis de te reprendre en main.

    - Mais je l'ai fais Hyung, je te le promets, c'est juste que j'étais un peu malade et je n'y ai pas vraiment prêté attention.

    Jin : Sale gosse, je t'ai déjà dis de tout de suite venir me voir quand tu ne te sens pas bien.

    - Je sais, désolé Eomma.

    Jimin avait baissé la tête, gêné d'avoir inquiété ses Hyungs. J'étais vraiment envieux de la complicité et de la fraternité qu'il y avait entre eux.

    Jin : Et sa vaut aussi pour toi Jungkook

    Je le regardais surpris et mes yeux s'embrumèrent automatiquement, alors ils tenaient vraiment à moi, j'avais enfin des gens qui s'inquiéter pour moi, comme une famille le ferait pour l'un des leurs.

    Jin : Eh Jungkook, ne pleure pas, je ne te disputais pas tu sais !

    Je me redressais du lit et comme Jin était assit sur le canapé juste en face, j'avais juste à faire quelques pas.

    Jimin : JungKook, qu'est ce que tu fais, tu ne dois pas te lever.

    Jin voyant que je m'approchais de lui se releva et combla l'espace qu'il restait.

    - Je suis vraiment désolé Jungkook, je ne voulais pas te blesser tu sais, je voulais juste te faire comprendre que...

    Je ne le laissais pas finir et le pris dans mes bras, ce qui le surpris.

    Je me reculais légèrement pour lui mimer avec mes lèvres un "merci Eomma" ce qui lui fit écarquiller les yeux. Eh oui, tu avais gagné ma confiance comme toutes les personnes présentent dans cette pièce.

    Jin : C'est là première fois que tu m'appelle comme ça !

    Un immense sourire se dessina sur son visage et je lui souris en retour.

    Jimin : Yah dite moi si je suis de trop hein, parce que là ya de quoi être jaloux, Nam, détache eomma de mon Kookie!

    RapMon : Yah c'est toi qui cause t'as cas le faire.

    Jimin lui tira la langue, se qui me fis rire, je riais, cela devait faire des années que ce n'était pas arrivé. Même si c'était un rire silencieux, cela me fessait beaucoup de bien. Je vis les autres me regarder avec un tendre sourire sur les lèvres, il n'y avait plus de doute, j'avais belle et bien trouvé une famille sur laquelle compter.


    votre commentaire
  • Chapitre 10 :

    « Les gens ne se souviendront peut-être pas exactement de ce que vous avez fait ou dit, mais ils se souviendront toujours des émotions qu'ils auront éprouvé à votre contact »

    Tony Hsieh

    ----------------------------------------------------

    Cela devait bien faire une heure que j'attendais que les médecins reviennent et je commençais à vraiment m'inquiéter. L'infirmière essayait de me rassurer du mieux qu'elle pouvait, mais mon inquiétude se fessait de plus en plus grande.

    C'est seulement une demi heure plus tard que les médecins revinrent avec Jimin qui était allongé dans le lit, toujours inconscient, un masque à oxygène sur le visage et d'une pâleur à faire peur.

    Je fixais donc le médecin, incitant celui-ci à parler.

    Médecin : Votre ami est seulement tombé malade, ce n'est rien de grave. Son évanouissement est dû à une forte fièvre et une énorme fatigue. Qui est plus est, cela devait faire un moment qu'il était malade, mais comme il ne c'est pas soigné, les symptômes se sont donc amplifié. Quelques jours de repos et votre ami sera de nouveau en pleine forme.

    J'étais soulagé, Jimin n'avait rien de rave et c'est tout ce qui m'importait.

    - J'ai aussi entendu dire que vous souhaitiez avoir une autre chambre n'est ce pas?

    J'acquiesçais.

    - C'est bien ce qui me semblais, j'ai donc fais le nécessaire et j'ai pus vous obtenir une chambre privé.

    Un énorme sourire se forma sur mon visage, j'allais pouvoir prendre soin de mon Jiminie.

    - On va tout de suite vous transférer, c'est plus pratique pour nous aussi car ce la nous permet de libérer un lit, nous manquons cruellement de place en ce moment.

    Les médecins repartirent donc avec le lit de Jimin, surement pour déjà l'amener dans la chambre. Une infirmière m'aida ensuite à aller dans mon fauteuil et m'emmena également dans notre nouvelle chambre.

    Infirmière : Ne vous en faite pas pour vos affaires, quelqu'un va s'occuper de vous les ramener.

    Nous arrivions dans la chambre et je fus surpris de découvrir à qu'elle point celle-ci, contrairement aux autres, ne ressemblait pas du tout à une chambre d'hôpital, on aurait dit une chambre tout ce qu'il y a de plus normal, enfin je pense, parce que à par ma nouvelle chambre au dortoir, je n'avais jamais d'autre chambre. Il y avait beaucoup de couleurs et elle était légèrement décoré, cela me changeais des chambres entièrement blanche et sans aucun décoration avec seulement quelques meubles pour combler le vide de la pièce. Jimin était déjà installé dans le grand lit qui trônait au milieu de la pièce. L'infirmière m'aida à m'installer dans le lit puis elle repartit. Je m'installais le plus confortablement possible puis me blottit contre Jimin, il était encore brûlant et sa respiration était saccadée. L'infirmière m'avait laissé une bassine d'eau froide avec un torchon pour que je puisse faire baisser sa fièvre. Je mouillais le torchon et commençais à le passer sur le visage de Jimin. Je commençais à descendre, son cou, ses clavicules, puis je me stoppais. Mais qu'est ce que je fessais, pourquoi est ce que j'avais envie de descendre plus bas et de découvrir un peu plus son corps? Je ne devais pas, il était malade, c'était comme si je profitais de lui.

    Une fois que je sentis qu'il allait un peu mieux, je reposais le torchon et vint de nouveau me blottir contre lui. Je me sentais bien dans ses bras, cela fessait un moment que je n'avais pas était aussi près de lui et contre lui, à part quand il me fessait un câlin ce matin. C'est ainsi que je m'endormis totalement comblé grâce à la présence à mes côtés.

    Je me réveillais le lendemain en sentant une main dans mes cheveux. C'était agréable, cela me détendais beaucoup et m'apaisais. J'ouvris doucement les yeux et tombé nez à nez sur le magnifique visage de Jimin. Il avait l'air d'aller beaucoup mieux, je lui fis un grand sourire auquel il répondu.

    Jimin : Je suis près à parier que c'est grâce à toi que l'on a pu changer de chambre.

    Gênais, mes joues se tintèrent de rouge et j'allais cacher mon visage au creux de son cou.

    -Arrête de te cacher, tu n'as pas à être timide avec moi.

    J'hochais légèrement la tête pour lui montrer que j'avais compris. Je remarquais ensuite qu'il avait encore les joues légèrement rougis, je posais donc ma main sur son front et je pus constatais qu'il avait encore de la fièvre. Je me dégageais donc de ses bras pour me retourner et récupérer le torchon dans la bassine.

    - Kookie, qu'est ce que tu fais?

    Une fois le torchon humidifié, je me retournais pour le poser sur le front de Jimin. Le contact du torchon frais sur son front lui fit lâcher un soupir de bien être qui me fit sourire.

    -Merci mon ange.

    Je n'étais toujours pas habitué à ces surnoms. J'aimais beaucoup les petits surnoms qu'il me donnait, moi aussi je voulais lui en donner, mais aussi surtout lui dire que je l'aime. Je voulais reparler, je voulais LUI reparler, je devais lui dire, je devais lui dire qu'un son était sortit de ma bouche, peut-être que cela voulait dire que j'allais bientôt reparler, je sais que cela ferait vraiment plaisir à Jimin. Je devais lui dire!

    Je me dégageais de nouveau de ses bras pour me redressais et fouiller dans ma table de chevet pour essayer de retrouver mon carnet. D'ailleurs les infirmières ne m'avaient toujours pas ramenaient ma peluche, c'était mon tout premier cadeau et surtout, c'était un cadeau de Jimin, elle me manquait, il fallait que je la récupère.

    -Kookie, qu'est ce que tu cherches?

    " Mon carnet"

    -Ah, appelle une infirmière, peut-être qu'elles savent où il est.

    Jimin avait raison, mais je voulais allait le chercher moi même et au passage récupérer aussi ma peluche. Je me redressais et me levais du lit en fessant attention à mes appuis pour ne pas tomber.

    Qu'est ce que tu fais ? Tu n'es pas encore rétablie, tu ne devrais pas te lever.

    Je ne l'écoutais pas et m'installais dans mon fauteuil que l'infirmière m'avait laissé près de mon lit.

    -Kookie, où est ce que tu vas ?

    Il commença à ce redresser mais il gémit de douleur, il devait surement avoir des courbatures à cause de sa maladie. Je lui fis donc signe de ne pas bouger.

    - Mais Kookie...

    " Je reviens"

    Malheureusement, mon niveau de langue des signes n'était pas assez élevé pour que je puisse lui expliquer.

    - Tu fais attention hein ?

    J'acquiesçais et sortis de la chambre. Heureusement pour moi, je croissais l'infirmière que j'appréciais.

    Infirmière : Jungkook, qu'est ce que tu fais là, tu devrais être dans ta chambre en train de te reposer.

    Je lui fis signe que je voulais écrire et elle me donna une feuille et un stylo. Je lui écrivis donc que je cherchais mon carnet et que je voulais récupérer ma peluche.

    - Une collègue est en train de regrouper vos affaire, si tu veux on peut aller voir, je ne pense pas qu'elle ait fini, comme ça tu vas pouvoir récupérer ton carnet et ta peluche.

    J'acquiesçais et elle me poussa jusqu'à l'ascenseur pour pouvoir rejoindre notre ancienne chambre. Une fois à l'intérieur, l'infirmière demanda à sa collègue puis elle chercha dans un tiroir et en sortis mes carnet ainsi que mes crayons et pris ma peluche sur le lit. Elle me la tendit et je la serais fortement contre moi.

    - Je ne sais pas c'est quel carnet que tu voulais donc j'ai pris les deux d'accord.

    J'hochais la tête et elle me ramena dans ma chambre. Jimin attendait mon retour assit dans le lit, quand il ne vit franchir la porte avec l'infirmière il sourit, content de mon retour.

    - Merci madame d'avoir pris soin de lui.

    - Il voulait récupérer certaine de ses affaires dans votre ancienne chambre.

    Jimin remarqua que je tenais fermement la peluche qu'il m'avait offerte dans les bras ce qui le fit de nouveau sourire. L'infirmière m'aida à retourner dans mon lit et me tendit mes carnets, je lui mimais un merci et elle repartit.

    ---------------------------------------------

    Voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt!!!;)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique