• A New Life... Chapitre 6

    Chapitre 6 :

    « La douleur que tu ressens aujourd’hui est la force que tu auras demain. »

    -----------------------------------------------

    1 semaine plus tard :

    Ce soir c'était la pleine lune et pour tout vous dire, j'avais peur, énormément peur. Suho a passé la journée à préparer ce fameux soir. Luhan quand à lui était resté à mes côtés pour essayer de ne rassurer le plus possible.
    Finalement, le moment tant attendu arriva. La lune allait se lever dans moins d'une heure et c'était donc le moment pour moi de rejoindre la sorte de cave ou ils allaient m'enfermer pour que je ne blesse personne.
    Suho et Luhan m'y conduisirent donc et m'attachèrent les poignets, les chevilles, la taille et le cou avec des menottes. Les chaines qui les reliaient au mur avaient vraiment l'air beaucoup plus solide que la normal. Etre attaché comme ca me donné vraiment l'impression d'être un animal et je n'aimais pas ca. Luhan le vit et il prit mon visage entre ses mains et m'embrassa. C'était un baiser passionnant et qui me donnait du courage pour la suite.

    Luhan : A la seconde où la lune sera redescendue je serais près de toi mon coeur, je te le promets

    C’était la toute première fois qu'il m'appelait comme ça, et dieux sait que j'aime ça.

    Sehun : Je t'aime mon ange.

    - Moi aussi mon coeur, soit fort d'accord!

    Je repris ses lèvres en otage et nous nous séparions finalement à cause de Suho qui demandait à Luhan de sortir.

    Suho : Je suis désolé mais il est temps.

    Suho me fis boire  une potion apparemment pour m'affaiblir et donc ne pas prendre le risque que je m'échappe.
    Luhan me fis un dernier baiser rapide et partie me laissant ainsi seul face à moi même
    La potion de Suho commença à faire effet et je m'écroulais au sol, mes membres étant totalement endolories et incapable de me porter.
    C'est ainsi qu’une dizaine de minutes plus tard, la pleine lune atteint son point culminant et que mon calvaire commença.
    Je sentis tout d'abord une douleur dans les yeux et je sus qu'ils avaient changé de couleur car je voyais maintenant parfaitement dans le noir. Ensuite, vint une douleur au niveau des gencives, je sentais mes canines qui poussaient. Et enfin, c'est à ce moment que vint la douleur la plus terrible. Je sentais tous mes muscles se contracter et mes os se mirent à bouger dans tout les sens, je les sentais se tordre et j'avais l'impression que l'on me les brisait en des milliers de morceaux. Le bruis que ceux ci fessaient me donner carrément des nausées, ils se brisaient, je le sentais. Je tirais sur mes chaines à causes de mes douleurs et les menottes commençaient elles aussi à me faire mal, à force de tirer elles commençaient à me bruler. Heureusement celles autour de mon cou et de ma taille étaient plus longues ou sinon je crois bien que je me serais déjà étranglé avec. Cette douleur atroce dû continuer pendant environ 4-5h, je n'avais plus vraiment la notion du temps, pour moi tout cela était interminable et je voulais que ca s'arrête, j'hurlais, suppliais que l'on vienne m'aider et que ce cauchemar s'arrête, mais rien seulement des larmes et des cries répondaient à mon triste appel.
    A un moment, la douleur se stoppa et je rouvris difficilement les yeux. Je baissais la tête et pu constater que mes mains avaient était remplacés par des pattes de couleur sable, j'étais belle et bien un loup sable. Je n'eus pas le temps d'admirer plus longtemps mon pelage que je sentais une certaine rage monter en moi. Et c'est à ce moment que je ne compris plus rien à ce qu'il se passait, je ne me contrôlais plus. Je brisais les liens qui me retenaient et fonçais sur la grille qui me coupait le passage et cherchais à tout pris à la détruire, je voulais sortir, mais le pire dans tout ca, c'est que je ne contrôlais plus rien et que j'avais des envies de tuer. Je voulais planter mes crocs dans de la chair fraiche, je voulais tuer. Luhan avait raison, j'étais devenu complètement fou, j'étais devenu un monstre et je ne supportais pas ça. A un moment, la grille céda et je m'attaquais cette fois ci à la grande porte de métal. Je mis déchainais, heureusement qu'ils avaient prévu le coup. A force de fonçais dans la porte qui était vraiment extremement solide je sentis lors d'un énième choque mon épaule emmètre un son plus qu'inquiétant, je me l’étais surement brisée, mais mon loup semblait totalement s'en foutre. En plus, à cause de la potion et de mon épaule, je commençais à fatiguer, mais mon loup voulant absolument sortir tenta autre chose. Je sentis un énorme force venir du plus profond de moi et une bourrasque se forma dans la pièce, lacérant la porte en laissant des marques vraiment très profonde, le vent que "j'avais" fais naitre était vraiment extrêmement coupant. Si cela continuait, la porte n'allais plus tenir très longtemps et je ne voulais pas aller dehors, ou plutôt je ne voulais pas que mon loup tue quelqu'un, je ne me le pardonnerais jamais. Je me concentrais donc du mieux que je pouvais pour essayer de calmer mon côté animal. Au bout de plusieurs minutes, je sentis enfin le vent se calmer, j'avais réussi, j'avais réussi à calmer mon loup. Une fois totalement calmer et sûr qu'il ne reviendrait pas faire des siennes, je m'écroulais au sol totalement épuisé. Je restais ainsi jusqu'à ce que je sente de nouveau mes muscles et mes os tiraient, mais cette fois ci se n'était pas vraiment de la douleur, au contraire, c'est comme s’ils se détendaient. Apres avoir repris totalement forme humaine, je sombrais dans l'inconscience totalement épuisé que se soit physiquement ou psychologiquement. Je ne voulais plus jamais revivre ça, je ne le supporterais pas une deuxième fois, mon corps ne le supporterais pas de nouveau, c'est totalement impossible.
    P.O.V Luhan :
    Mon tatouage m'avait brulé toute la nuit, il me fessait comprendre que Sehun souffrait. Lay m'avait proposé de mettre de la glace dessus mais j'avais refusé, ma souffrance n'était rien comparé à celle que Sehun devait subir. J'avais donc décidé de ne rien faire pour mes brulures Sehun souffrait alors même si se n'était pas grand chose, je voulus partager un peu de cette souffrance avec lui.
    Tout à coup, la brulure se stoppa, cela voulais dire que la pleine lune était fini

    - Suho, c'est fini ont peu allé les chercher.

    - Je t'accompagne pour voir comment va Sehun, prend une couverture tu vas en avoir besoin.

    Je pris la couverture et je me précipitais pour aller rejoindre Sehun.
    Nous rentrions et je me précipitais auprès de Sehun qui était inconscient sur le sol. Je le recouvris avec la couverture car il était totalement nu à cause de la violente transformation qu’il venait de subir.

    - Suho, j'ai l'impression de son épaule est déboité.

    Il ne me répondit pas, je me retournais donc pour savoir pourquoi

    - Suho, je te parle, qu'est ce qu'il se passe?

    - C'est impossible !

    - Qu'est ce qui est impossible !

    - Regarde

    Il me montra la grande porte de fer et mes yeux faillir sortir de leur orbite. Comment cela était-il possible...


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :