• My Hope... Chapitre 11

    Chapitre 11 :

    « La famille n'est pas uniquement par le sang. Ce sont les personnes de ta vie qui te veulent dans la leur. Ceux qui feront tout pour te faire sourire, qui t'acceptent et qui t'aimerons toujours tel que tu es. »

    -------------------------------------------

    Jimin : Alors c'est ça que tu cherchais?

    J'hochais la tête.

    - Tu l'aimes bien cette peluche hein?

    J'acquiesçais oui je l'aimais beaucoup, tout autant que Jimin je crois, non, non j'aimais Jimin encore plus. Je pris mon carnet et commençais à écrire.

    Je voulais récupérer mon carnet car j'avais quelque chose d'important à te dire

    Jimin me regarda troublé et je continuais mon récit.

    Quand tu t'es évanouies, j'ai eu très peur et comme les infirmières ne venaient pas assez vite à mon gout, je voulais les appelaient. J'ai donc forcé sur ma voix et un son est sorti

    -TU AS PARLÉ !!!

    La réaction de Jimin me fis sursauter, je le regardais donc dans les yeux pour voir qu'ils brillaient. Je penchais donc la tête sur le coté pour lui montrer mon incompréhension.

    - Tu ne comprends pas Kookie, tu as parlé, ça veux dire que tu commences à retrouver ta voix, je suis tellement content

    Il me prit dans ses bras. Je posais une main sur son front pour voir s'il allait mieux.

    - Je vais beaucoup mieux Kookie, tu n'as plus à t'inquiéter d'accord, par contre je vais appeler une infirmière pour lui dire que tu as parlés.

    Il s'exécuta et quand l'infirmière arriva, il lui expliqua la situation. Elle appela donc le médecin (ils allaient appeler tout l'hôpital au ça se passe comment?)

    Le médecin m'ausculta et me posa quelques questions.

    - Qu'est ce que tu as ressentis quand tu as parlés?

    J'ai eu très mal à la gorge, ça me brulait.

    - Je vois, il ne faut surtout pas que tu force sur ta voix d'accord, tes cordes vocales sont encore très fragiles. Il va aussi falloir que tu fasses de la rééducation. Une dame va venir te faire faire des exercices pour que tu retrouves la voix en toute sécurité et sans te blesser d'accord. Si tu te sens près, on peut déjà commencer demain?

    Je lui fis oui de la tête et il repartit. Une fois qu'il eu passé la porte, Jimin me sauta presque dessus.

    - Je suis trop content mon Kookie, sa veut dire que je vais bientôt réentendre ta magnifique voix.

    Je lui souris et nous nous couchions tout les deux dans les bras l'un de l'autre pour un petit moment câlin.

    Une demi-heure plus tard, un groupe de personne non identifié arriva dans la chambre.

    V : COUCOU LES GARS, COMMENT ÇA VA ??

    Jin : Tae je t'avais dis de ne pas gueuler imagine ils dorment.

    J-Hope : Dormaient parce que là si c'était le cas c'est sur il les a réveillé.

    J'étais toujours blottit dans les bras de Jimin, je n'avais vraiment pas envie de bouger. Mais Jimin releva tout de même la tête.

    - Vous avez de la chance on ne dormait pas.

    V : Annnnhhh vous êtes trop mignon dans les bras l'un de l'autre, vous êtes ensemble ?

    Jimin m'avait dit qu'il l'avait seulement annoncé à Suga, les autres n'étaient donc pas encore au courant.

    Suga : Ben oui ça se voit non !

    Jimin : Yah Yoongi, tu m'avais promis !

    - J'ai tenu ma promesse, là c'est toi qui t'es cramé.

    Ils se mirent tous à rire tandis que moi je n'avais toujours pas relevé la tête, j'étais vraiment trop bien installé pour ne bouger ne serait ce que d'un centimètre, je fis donc semblant de mettre endormis pour ne pas avoir à bouger. J'étais allongé contre Jimin, la tête dans son cou, un bras autour de sa taille et nos jambes étaient entrelaçaient.

    Jimin : Kookie, eh Kookie les Hyungs sont venu nous rendre visite, tu dors?

    Il avait passé sa main sous mon T-shirt et il me caressait le dos.

    Jin : Je crois bien que le petit ange c'est endormis.

    RapMon : Comment il a fait pour ne pas être réveillé par le bouquant qu'a fait Tae ?

    - C'est parce que c'est un alien comme moi. EH!!! Mais peut être qu'il vient de la même planète que moi?

    Suga : Impossible, le jour où y en a deux comme toi je pars me pendre.

    Ils se mirent de nouveau à rire tandis que Jimin n'avait pas arrêté sa douce caresse dans mon dos. Je devais surement être rouge comme une tomate. Il tentait toujours en vain de me "réveillé". Désolé mais c'est peine perdu, j'aime trop être comme ça dans tes bras, alors je ne compte pas gâcher ce moment, et puis de tout façon je ne peux pas parler alors je ne vais pas les regarder bêtement.

    Jin : Le réveille pas Jimin, laisse le dormir s'il en a besoin.

    - Mais il ne vous voit pas souvent, il va peut être m'en vouloir après si je ne l'ai pas réveillé alors que vous étiez là.

    Oh Jimin, tu es trop chou, si tu continues mon petit cœur va fondre. Il recula légèrement sa tête et vint embrasser mes yeux clos, se qui me fis frissonner.

    - Je savais que ça marcherait, Kookie, les Hyungs sont là !

    Je fronçais les sourcils, il passa une main dans mes cheveux et cette fois-ci, il m'embrassa.

    V : Yattah!!! Ils se sont fait le bisou!!!

    RapMon : Tae ferme là t'es en train de tout gâcher.

    J'ouvris les yeux et mes joues devinrent toutes rouges.

    Jimin : J'ai réussi.

    Je cachais ma tête sous la couverture, honteux qu'il m'ait embrassais devant les autres.

    - Eh Kookie, qu'est ce qui a?

    Suga : Tu viens de l'embrasser devant nous crétin, déjà qu'il a du mal avec les gens si en plus tu lui fou la honte le pauvre.

    Jimin retira brusquement la couverture et vint me prendre dans ses bras.

    - Je suis désolé mon Kookie.

    Je nichais ma tête au creux de son cou pour lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas. Je relevais ensuite la tête pour faire un petit cou de la main aux autres membres.

    V : ANNNNHHHH TROP CHOU !!! Il couru jusqu'à notre lit et nous sauta dessus.

    Jimin : Yah espèce d'alien dégage de là tu vas m'arracher mes perfusions.

    Taehyung se redressa et il s'assit en tailleur sur le lit. Jimin et moi fessions de même tendis que les autres s'installait sur les canapés et chaises présente dans la pièce

    Suga : Dis nous ChimChim pourquoi est ce que l'hôpital nous a appellé hier en nous annonçant que tu avais fait un malaise. Tu m'avais promis de te reprendre en main.

    - Mais je l'ai fais Hyung, je te le promets, c'est juste que j'étais un peu malade et je n'y ai pas vraiment prêté attention.

    Jin : Sale gosse, je t'ai déjà dis de tout de suite venir me voir quand tu ne te sens pas bien.

    - Je sais, désolé Eomma.

    Jimin avait baissé la tête, gêné d'avoir inquiété ses Hyungs. J'étais vraiment envieux de la complicité et de la fraternité qu'il y avait entre eux.

    Jin : Et sa vaut aussi pour toi Jungkook

    Je le regardais surpris et mes yeux s'embrumèrent automatiquement, alors ils tenaient vraiment à moi, j'avais enfin des gens qui s'inquiéter pour moi, comme une famille le ferait pour l'un des leurs.

    Jin : Eh Jungkook, ne pleure pas, je ne te disputais pas tu sais !

    Je me redressais du lit et comme Jin était assit sur le canapé juste en face, j'avais juste à faire quelques pas.

    Jimin : JungKook, qu'est ce que tu fais, tu ne dois pas te lever.

    Jin voyant que je m'approchais de lui se releva et combla l'espace qu'il restait.

    - Je suis vraiment désolé Jungkook, je ne voulais pas te blesser tu sais, je voulais juste te faire comprendre que...

    Je ne le laissais pas finir et le pris dans mes bras, ce qui le surpris.

    Je me reculais légèrement pour lui mimer avec mes lèvres un "merci Eomma" ce qui lui fit écarquiller les yeux. Eh oui, tu avais gagné ma confiance comme toutes les personnes présentent dans cette pièce.

    Jin : C'est là première fois que tu m'appelle comme ça !

    Un immense sourire se dessina sur son visage et je lui souris en retour.

    Jimin : Yah dite moi si je suis de trop hein, parce que là ya de quoi être jaloux, Nam, détache eomma de mon Kookie!

    RapMon : Yah c'est toi qui cause t'as cas le faire.

    Jimin lui tira la langue, se qui me fis rire, je riais, cela devait faire des années que ce n'était pas arrivé. Même si c'était un rire silencieux, cela me fessait beaucoup de bien. Je vis les autres me regarder avec un tendre sourire sur les lèvres, il n'y avait plus de doute, j'avais belle et bien trouvé une famille sur laquelle compter.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :