• My Hope... Chapitre 8

    Chapitre 8 :

     

    « N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber, voilà la vraie force. »

     

    -----------------------------------------------------

     

    Je me réveillé le lendemain, avec comme première vu, mon Kookie, les yeux ouvert et me regardant.

     

    - Hey, ça fait longtemps que tu me contemples ?

     

    Il rougit violemment et me fis non de la tête. Pendant un moment, j'avais oublié qu'il ne pouvait désormais plus parler.

     

    Je me relevais pour aller m'assoir sur le bord de son lit, je voulu lui caresser les cheveux, mais quand je me rappelais que celles ci étaient bandé, je me rétractais.

     

    Jungkook me fis signe qu'il voulait quelque chose pour écrire. Je me relevais donc pour aller chercher un cahier et de quoi écrire. Quand je revenu près de lui, il c'était légèrement décalé me laissant de la place, pour que je puisse m'installer à côté de lui.

     

    Jimin: Tu n'aurais pas dû bouger, tu as dû te faire mal.

     

    Il me fit une petite bouille toute mignonne et tapota la place libre pour que je vienne à ses cotés. Je m'installais donc près de lui et lui donnais le carnet pour que l'on puisse discuter.

     

    "Qu'est ce que tu t'es fait aux mains"

     

    - Rien de grave ne t'en fais pas.

     

    Il me regarda avec insistance, voyant qu'il ne lâcherait pas l'affaire, je décidais de lui dire, enfin un peu

     

    - Je me suis coupé, je n'aurais plus rien dans quelques jours.

     

    Il ne regarda dans les yeux, essayant de savoir si je lui mentais et fini finalement pas continuer à écrire.

     

    "Si tu le dis. Les médecins m'ont parlé de la dame qui veut nous apprendre la langue des signes"

     

    - Et tu veux le faire?

     

    " Oui, j'ai vraiment envie d'apprendre, mais ils m'ont aussi dit que tu ne voulais pas le faire"

     

    - Je n'en ai pas très envie Jungkook, j'ai l'impression quand le fessant tu ne retrouveras jamais la parole.

     

    " Mais se serais vraiment plus pratique, je n'aurais pas toujours un carnet sur moi pour écrire et puis cela pourra toujours servir, imagine un jour nous rencontrons une personne muette, nous pourrons lui parler"

     

    Kookie ne regarda avec des étoiles pleins les yeux, je voyais bien qu'il en avait réellement envie.

     

    - Si ça te fais vraiment plaisir, je ne peux rien de refuser.

     

    Jungkook m'offrit un magnifique sourire, mima un merci avec ses lèvres et vint poser sa tête sur mon torse.

     

    Malgré mes mains blessées, je vins passer une main dans ses cheveux et nous nous endormions de nouveau dans les bras l'un de l'autre.

     

    Deux semaine plus tard :

     

    J'avais finalement assisté aux cours sur la langue des signes, et Kookie avait raison, c'était vraiment beaucoup plus facile pour communiquer. Et c'était aussi marrant de voir les Hyungs râler parce qu'ils ne comprenaient rien.

     

    Pour ce qui est de mon Kookie, il allait de mieux en mieux. Le médecin nous a d'ailleurs annoncé qu'il pourrait sortir à la fin du moi, ce qu'il lui a fait très plaisir.

     

    Nous étions sur son lit et il était en train de finir mon portrait qu'il avait commencé avant son coma. Je mettais installé derrière lui comme la première fois et je le regardais mettre des couleurs sur mon visage. J'avais posé ma tête sur son épaule et avais fermé les yeux pour juste profiter de la présence de mon Kookie.

     

    A un moment, je le sentis me tapoter le bras, j'ouvris les yeux:

     

    Kook' : "Tu dors?"

     

    Au début cela fessais bizarre de le voir me parler par les signes (à chaque fois qu'il y aura des "..." cela voudra dire que Jungkook parle par les signes) mais finalement, cela ne me dérangé pas, au contraire.

     

    - Non pas du tout

     

    -"Qu'est ce que tu fais alors?"

     

    - Rien, je profite

     

    -"De quoi?"

     

    - De toi

     

    Je le vis rougir et il continua son dessin.

     

    - Ça te gène que je te disse ça?

     

    Il me fit oui de la tête.

     

    - Pourquoi?

     

    Il se stoppa et haussa les épaules. Je me retirais de derrière lui et vint m'installer en face de lui.

     

    - Kookie, qu'est ce que tu ressens quand je suis avec toi?

     

    Il haussa de nouveau les épaules.

     

    - Est ce que... est ce que tu a des sentiments envers moi?

     

    -" De l'amour?"

     

    -Ou...ou...oui

     

    Je le regardais dans les yeux hésitant, j'espérais vraiment l'entendre dire qu'il ressentait quelque chose pour moi. Mon cœur c'était mis à battre à cent à l'heure.

     

    -" Je ne sais pas ce que c'est l'amour"

     

    Ça je m'en doutais.

     

    - Je m'en doutais, mais qu'est ce que tu ressens quand je suis avec toi.

     

    Il rougit et baissa la tête pour ne plus avoir à me faire face.

     

    - S'il te plait Kookie, j'ai besoin de savoir

     

    -" Pourquoi?"

     

    - S'il te plait

     

    Il me regarda quelques secondes hésitant, puis rebaissa la tête.

     

    -" Quand tu es avec moi, je me sens bien. Et j'ai peur quand tu n'es pas là."

     

    - Mais est ce que tu penses que c'est parce que je suis la seule personne que tu connais ou parce que tu...tu ressens quelque chose pour moi?

     

    Il prit une feuille et commença à écrire.

     

    Shiro m'avais expliqué un jour un peu ce que c'était que l'amour, mais il m'avait dit que c'était un sentiment entre un homme et une femme. C'est pour cela, que je ne comprends pas ce que je ressens. Mais de ce que Shiro m'avait expliqué, je crois que j'ai des sentiments pour toi, mais je n'en suis pas sûr.

     

    Ce qu'avait écrit Kookie, m'avait beaucoup touché, mais m'avait aussi beaucoup fait réfléchir.

     

    - Dis Kookie et si on essayait tout les deux?

     

    -"Essayer quoi?"

     

    - De sortir ensemble, d'être un couple.

     

    Kookie me regarda les yeux écarquillaient de surprise.

     

    -" Tu m'aimes?"

     

    - Je crois... enfin non..., je suis sûr,... je t'aime !

     

    Je vis Kookie virais au rouge, et je lui pris le menton pour pouvoir relever son visage.

     

    - Dit Kookie, est ce que... est ce que je peux...

     

    Il me regardait dans les yeux, attendant la suite.

     

    - Est ce que je peux t'embrasser?

     

    Il me regarda surpris, puis je le vis hésiter.

     

    - Tu n'es pas obligé, je comprendrais si tu ne veux pas?

     

    -" Fait le"

     

    - Tu es sûr?

     

    -" Oui, je veux être sûr de mes sentiments"

     

    - Est ce que... est ce que c'est ton premier baissé.

     

    Il me fit oui de la tête et je rougis à l'idée d'être son premier. Mais pour tout vous dire, il allait aussi être mon premier.

     

    Je m'approchais de lui doucement, et quand nos visages furent près l'un de l'autre, je lui murmurais de fermer les yeux, se qu'il fit. Je finis donc par combler le vide qu'il restait et vint poser mes lèvres sur les siennes. C'était magnifique, ses lèvres, c'est comme si avoir posé mes lèvres sur les siennes avait comblé un vide en moi. Je me sentais bien, c'était notre premier baisé, mais surement l'un des plus magnifique, car il venait de sceller un amour des plus fusionnel.

     

    ---------------------------------------------------------------

     

    Voilà voilà!!!;) A bientôt

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :