• Chapitre 5 :

    «  Etre digne de confiance, ce n’est pas rattraper une personne lorsqu’elle tombe. C’est de la supporter lorsqu’elle commence à perdre l’équilibre. »

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Le lendemain, je me réveillé dans les bras de Luhan, même si je ne pouvais pas le voir j’arrivais maintenant à le reconnaître à son odeur, chose que je trouvais étrange.

    Baekhyun : Regarde les ces 2 là, je suis sûr qu’ils ont fait des choses hier.

    J’avais sursauté à l’entente de la voix de Baekhyun, comme d’habitude. Vous allez me dire comment j’ai reconnu Baek’, et bien il n’y a que lui pour dire des trucs comme ça.

    En sursautant j’avais réveillé Luhan, qui demanda tout de suite à Baek’ de ce la fermer car il était partit dans un monologue sans fin.

    Suho : Baekhyun, Chanyeol je vous avez pourtant dit de ne pas les réveiller, surtout Luhan, il a besoin de repos.

    Luhan : C’est pas grave Suho, on va monter dans notre chambre.

    Suho : Oui, au moins vous serez tranquille. Luhan repose toi d’accord.

    -Je vais bien Suho, c’est pas la première fois que je m’entraine.

    Lay : Oui, mais tu sais bien que Suho s’inquiète toujours.

    Luhan : C’est vrai. Sehun, tu viens on monte.

    -Oui

    Luhan me prit la main puis s’arrêta, surement devant les escaliers, il m’aida à les monter et nous arrivions dans la chambre. Luhan était très attentionné avec moi, il me guidait à la voix ou il me prenait par la main, je commençais à me débrouiller un peu mieux. Nous étions dans notre lit dans les bras l’un de l’autre.

    Sehun : Dit Luhan, je peux te poser des questions ?

    -Bien sûr, tous ce que tu veux.

    -C’est normal que…enfin…j’arrive à te reconnaitre grâce…euh…à ton odeur…enfin…

    -Oui c’est normal, ton odorat de loup est en train de se développer.

    -Et pourquoi tu as les yeux violet, c’est pas tes yeux normaux, Suho lui ses yeux étaient les mêmes que quand il est humain.

    -C’est normal, c’est parce que j’ai un pouvoir spécial.

    -C’est trop cool, moi aussi je veux des yeux violet.

    - Ca c’est impossible, puisque tu n’as pas le même pouvoir que moi. Par contre, si tu es un loup sable, il a des chances pour que tu ais des yeux d’une autre couleur.

    -C’est vrai ?

    -Ben oui, si je te le dis.

    -Trop cool, je veux être un loup sable.

    -Il ne vaudrait mieux pas.

    -Pourquoi ?

    -La mutation de ceux qui sont destiné à être des loups sable est la plus difficile.

    -Mais tu en es un toi.

    -Je suis né loup je te rappel, je n’ai pas muté.

    -Mais en quoi c’est plus difficile ?

    -C’est plus douloureux, surtout lors des premières pleines lunes.

    Je le serrais un peu plus contre moi, je voulais être un loup sable, mais en même temps j’avais peur.

    Luhan : Ne t’en fais pas, tout va bien se passer, je te le promets.

    ~~~~~~

    Cela faisait maintenant une semaine que j’avais perdu la vu, et ça commençait à légèrement inquiéter les membres car normalement, cela ne devait durer qu’entre 4 et 5 jours. J’avais finalement fini par m’habituer à cette situation, j’arrivais à reconnaitre les gens grâce à leur odeur, ce qui je dois l’avouer m’avait paru bizarre au début. Depuis quelque temps, mon ouïe c’était aussi développée, et j’entendais maintenant beaucoup mieux qu’avant.

    Se fut finalement le lendemain que je retrouvais enfin la vu. J’appelais Luhan tout content

    -Luhan, LUHAN, JE VOIS DE NOUVEAU !!!!!!!!

    - VRAIMENT !!!

    Luhan arriva en courant dans la chambre et je lui fis un immense sourire, mais lui ce ne fut pas le cas, au contraire, il était choqué, comme s’il avait devant lui un monstre

    - Luhan, qu’est-ce qui se passe ?

    - Oh mon dieu, nan, dites moi que c’est pas vrai, Sehun tes yeux !

    Qu’est-ce qu’ils avaient mes yeux, je couru dans la salle de bain pour voir et là se fut le choque. Mais yeux étaient devenus rouge, d’un rouge sang vif.

    - Luhan, qu’est ce qu’il se passe, pourquoi mes yeux sont rouges ?

    - Sehun…tu…tu… tu es un loup sable

    J’écarquillais les yeux de surprise

    J'étais devenu un loup sable, moi qui avant voulais en devenir un, après tout ce que Luhan m'avait dit, je n'étais plus aussi sur de moi.

    -Luhan...j'ai...

    Luhan vint me prendre dans ses bras, j'avais vraiment envie de pleurer, mais finalement j'allais être comme Luhan et au fond de moi cela me fessais plaisir.

    Luhan : Je suis désolé Sehun, vraiment désolé...

    - C'est pas grave, ne t'en fais pas, tu sais trés bien que je voulais en être un.

    - N'empêche que les personnes qui se font mordre ont très peu de chance de devenir des loups sable, parce que cela est très rare, et il a fallu que ça tombe sur toi.

    - Luhan, j'y arriverais, je te le promets

    - Tu as intérêt, de toute façon, j'ai bien l'intention de te lâcher, je ne te laisserais pas faire de bêtise.

    - Je n'en doute pas, j'ai confiance en toi.

    Il me sourit et vint m'embrasser, c'était un baiser doux dans lequel était transcrit toutes nos peurs. Je savais que la suite n'aller pas être facile, mais t'en que Luhan sera à mes cotes, j'y arriverais.

    - Dis Luhan, quand est-ce que mes yeux vont reprendre leurs couleurs normale?

    - Je dirais entre un et deux jours

    - Qu'est ce qu'il va se passer ensuite?

    - Le plus dur va commencer, la prochaine pleine lune approche et tu vas donc avoir ta première transformation complète

    - Je...je vais me transformer en loup?

    - Mmm

    - Mais si c'est pendant la pleine lune, vous aussi vous allez vous transformer.

    - Non, nous savons nous contrôler donc il n'y a plus que Kai et Tao qui sont encore influencer par la pleine lune.

    - Tu vas donc pouvoir rester avec moi alors.

    Je lui souris, mais mon sourire se fana bien vite quand je vis les yeux de Luhan s’assombrit et son visage triste.

    - Luhan qu'est ce qu'il se passe ?

    - Je...je ne vais pas pouvoir rester prés de toi pendant la pleine lune

    - Hein...mais pourquoi ?

    - Parce que l'on ne peut pas t'approcher pendant ta transformation, tu vas devenir complètement fou, tu ne feras plus la différence entre amis ou ennemis. Je ne vais pas pouvoir rester prés de toi ou sinon tu vas essayer de me tuer, c'est beaucoup trop dangereux, je suis désolé Sehun, mais tu vas devoir affronter ça tout seul, pardonne moi.

    - Ne t'en fais pas Luhan, je comprends, je ne veux pas prendre le risque de te perdre ou de te faire du mal, c'est donc mieux ainsi.

    -Si tu le dis

    - J'y arriverais Luhan, ne t’inquiète pas. Mais dis moi, le prochaine pleine lune est pour quand?

    - La semaine prochaine

    - Si tôt !!

    - Oui, je suis désolé

    - Arrête de t'excuser Luhan, tu n'y es pour rien tu sais.

    - Je sais, mais j'aimerais tellement pouvoir faire plus, mais je ne peux finalement rien faire pour toi. Et pour tout te dire, ça m’énerve énormément.

    - Comment ça?

    - Ça m’énerve de te voir souffrir et ne rien pouvoir faire, ça me brise le cœur. Ce qu'il venait de me dire m'avais énormément touché.

    - Luhan?

    - Mmm?

    - Je t'aime

    Il me sourit et vient m'embrasser.

    - Moi aussi je t'aime Sehun


    2 commentaires
  • Chapitre 20 :

    « A quel point les conséquences de la colère sont-elles plus graves que les causes de celles-ci. »

    Marc Aurèle

    -----------------------------------------------------

    Ma respiration c'était coupé pendant quelques secondes, j'avais peur d'avoir bien entendu

    Suga : Kook, qu'est ce que tu racontes

    - Je veux mourir Hyung, je peux pas vivre sans Jimin, il... il m'a bien fait comprendre que je n'étais pas important pour lui

    - Mais qu'est ce que tu racontes, tu es ce qu'il a de plus précieux

    - Eh bien il vient de me dire que non, de toute façon c'est trop tard

    - De quoi tu parles ?

    Je relevais enfin les yeux de Jungkook et quelque chose m'interpella, il y avait des taches de sang à l'endroit où Jungkook était assis il y a quelques minutes. J'avais peur de savoir de qui venait ce sang, je repoussais légèrement Jungkook mais il restait accroché à moi comme s'il ne voulait pas que je le vois. J'étais maintenant sûr, ce sang venait de lui.

    - Kook, qu'est ce que tu as fait, pourquoi est ce qu'il y a du sang par terre

    - Je te l'ai dis, je veux mourir

    - Tu reproches à Jimin de ne pas tenir à toi, MAIS NOUS, TU AS PENSÉ À NOUS TES HYUNGS, ON T'AIME JUNGKOOK ET ON TIENT À TOI ESPÈCE D'ABRUTI

    Jungkook se mit à pleurer et je le sentis faiblir. Je le retenu juste avant qu'il ne s'écroule au sol, son visage était inondé de larmes et je vis que ses bras étaient recouvert de sang. Je soulevais ses manches et j'eus un haut le cœur en voyant l'état de ses bras.

    - Jungkook, comment tu t'es fait ça

    - Je suis un monstre, j'ai fais une bêtise, je suis comme Jimin, je ne pense qu'à moi, je n'ai pas pensé à ce que vous pourriez ressentir.

    - COMMENT TU T'ES FAIS ÇA JUNGKOOK ?

    - Je... j'ai trouvé des ciseaux sur un bureau d'une des infirmière

    - Tu t'es mutilé ?

    Il hocha la tête et mon cœur se sera en apprenant qu'il avait vraiment essayé de mettre fin à ses jours.
    Il tangua de nouveau et je le retenu contre mon torse pour qu'il tienne debout

    Suga : On va voir un médecin tout de suite

    - No...non... je veux pas revoir Jimin avec ce qu'il m'a dit

    - Tu ne vas pas le revoir si tu ne veux pas, mais tu vas te faire soigner tout de suite Kook

    - No...non...

    Il essaya de se reculer mais ses gestes furent trop brusque ce qui lui donna le vertige et il fini par s'évanouir

    - JUNGKOOK !!!

    Je le pris rapidement dans les bras et l'emmena à l'intérieur de l'hôpital totalement en panique, je vous jure que j'allais faire regretter à ce gosse de s'être fait ça. Les médecins voyant mon état de panique et celui de Jungkook, le prirent directement en charge. Une fois que Jungkook fut entre de bonnes mains, je me dirigeais en direction de la chambre de Jimin en colère, il allait m'entendre celui là.

    J'entrais dans la chambre de Jimin et le vit le regard vide sur son lit quelques larmes dévalant ses joues pour venir atterrir sur ses mains qui serraient son drap tellement fort que ses phalanges en étaient devenu blanches. Je m'approchais de lui, le cœur serrait de voir qu'il s'en voulait énormément et que ses mots avaient dépassé sa pensée, je posais délicatement une main sur son épaule pour lui faire part de ma présence. Il releva les yeux mais quand il se rendit compte que ce n'était que moi, il parut triste, il espérait surement que se soit Jungkook qui était revenu.

    Suga : Eh Jimin, Jungkook m'a appelé en pleurs, qu'est ce qu'il c'est passé ?

    - Où... où il est... il va bien ?

    Euh il va bien, ça pour l'instant je ne le sais pas

    - Raconte moi d'abord se qu'il c'est passé d'accord

    Il me raconta tout dans les détail et je compris finalement pourquoi Jungkook avait autant été blessé par les mots de Jimin.

    Jimin : Si tu savait à quel point je m'en veux Hyung, je n'ai même pas eu le temps de m'excuser qu'il était déjà partit, je ne pensais vraiment pas ce que je disais, c'était juste sur le coup de la frustration et de la colère de ne pas réussir à tenir debout. Je l'aime tellement Hyung, je ne supporterais pas de le perde.

    - Je n'en doute pas Jimin, mais Jungkook a vraiment cru qu'il ne comptait pas et ça l'a vraiment blessé à tel point qu'il a vraiment fait une grosse bêtise

    Jimin paniqua directement suite à mes mots

    - Qu'est ce qu'il c'est passé, je t'en supplie dit moi qu'il ne lui ai rien arrivé de grave

    - Il... il c'est mutilé Jimin, il a perdu beaucoup de sang et c'est évanouie dans mes bras, les médecins sont en train de s'occuper de lui.

    - Nan... nan dite moi que ce n'est pas vrai,... il faut que j'aille le voir... c'est de ma faute, tout ça est de ma faute...

    Jimin fondit en larmes et sa respiration se fessait difficile, il était en train de me faire une crise de panique ce con.

    Suga : Calme toi Jimin, calme toi d'accord, je suis sûr qu'il va bien ne t'en fait pas...

    - C'EST MA FAUTE, TOUT CA EST DE MA FAUTE !!!

    - Alors là, tu va pas me faire une dépression et t'en vouloir toute ta vie, tu vas te conduire comme un homme est assumer tes actes compris

    - Mais Hyung

    - Il n'y a pas de mais, maintenant tu vas m'écouter. T'en que tu t'en voudras et que tu n'auras pas réussi à refaire ne serait-ce qu'un seul pas, tu ne reverra pas Jungkook

    - QUOI ! Non, tu peux pas me faire ça Hyung

    - C'est non discutable

    Jimin se remit à pleurer

    Suga : Écoute Jimin, je fais ce qu'il y a de mieux pour vous deux, si à chaque fois que vous vous disputez, l'un de vous veux mourir, on ne va pas s'en sortir, alors il faut régler ce problème et tout de suite.

    - Et tu crois que c'est en me privant de Jungkook que le problème va être réglé

    - Oui, plus vite vous vous rendez compte à quel point vous comptez l'un pour l'autre, mieux se sera et je pense que vous éloigner quelques temps vous ferez être plus proche.

    - Non, ça va nous faire plus mal qu'autre chose

    - Et bien je suis désolé mais vous allez devoir endurer quelques temps

    Je me relevais et me dirigea vers la porte pour sortir

    Jimin : Non, Hyung, je t'en supplie

    - Je te fais confiance Jimin, je suis sûr que tu vas travailler dur et remarcher le plus vite possible

    - Je te le promets Hyung, je ferrais tout pour retrouver Jungkook le plus vite possible.

    ---------------------------------------

    Voilà voilà, j'espère que ça vous à plu, à bientôt!!!!;)


    4 commentaires
  • Chapitre 19 :

     

    « Te faire confiance, c'est ma décision ; me prouver que j'ai raison, c'est ton choix. »

     

    -----------------------------------------------------------

     

     

     

    3 jours plus tard, Jimin commençait doucement à récupérer de son coma et il arrivait maintenant à bouger un peu plus les bras. Le médecin avait décidé de commencer la rééducation. Pour le début, le médecin avait décidé de lui mettre des électrodes sur les bras pour stimuler ses muscles. Cela fessait donc 2 heures que Jimin avait ces électrodes. On discutait tranquillement de tout et de rien et Jimin n'arrêtait pas de me demander si je mangeais, si j'avais repris du poids et si j'arrivais de nouveau à manger comme avant.

     

    Kook : Ne t'en fait pas, maintenant que tu es là il n'y a plus aucune raison pour que je me sente mal.

     

    Jimin me fit un petit sourire rassuré par ma réponse.
    Deux semaines plus tard, il arrivait de nouveau à bouger ses bras comme avant et il était assit sur son lit en train de se muscler les bras avec un altère, car il devait soit disant retrouver je cite "ses magnifique muscles et ses magnifique abdos". Il est vrai que je ne serais pas contre quelques tablettes de chocolat mais je ne voulais pas qu'il se muscle pour plaire à ses fans. Jimin était à moi et rien qu'à moi, alors désolé mais il n'y a que moi qui ais le droit de me rincer l'œil en le regardant. Bref, j'étais perdu dans mes pensées depuis un petit moment et Jimin fini par me faire redescendre sur Terre.

     

    Jimin : Kookie, eh ho, t'es encore avec moi ?

     

    - Hein, euh désolé, j'étais perdu dans mes pensées !

     

    - Et tu pensais à quoi, à moi j'espère ?

     

    - Je pense toujours à toi.

     

    Il me fit un grand sourire et me demanda de m'approcher pour ensuite venir m'embrasser.

     

    Jimin : Tu veux pas t'entrainer avec moi ?

     

    - Pourquoi ?

     

    - J'aime pas le faire tout seul

     

    - T'es même pas obligé de le faire.

     

    - Allez Kookie, il faut être musclé pour faire de la danse tu sais !

     

    - Donc si je me muscle avec toi sa m'aidera à mieux danser ?

     

    - Oui

     

    - Alors c'est d'accord, je suis pressé de pouvoir re-danser avec toi !

     

    - Moi aussi Kookie, ....moi aussi

     

    Il avait baissé la tête et avait le regard vide, je n'aurais pas dû dire ça. Je savais que la danse était toute sa vie et le fait qu'il ne puisse plus en faire avant un moment devait le bouffer plus que tout.

     

    Kook : Je suis désolé Jimin, je n'aurais pas dû dire ça.

     

    - Ne t'en fait pas Kookie, se n'est pas comme si je n'allais plus pouvoir danser.

     

    Je lui fis un petit sourire et vins le prendre dans mes bras et quelques petites larmes passèrent la barrière de mes yeux.

     

    - Eh Kook, pourquoi tu pleures ?

     

    - Je... j'ai l'impression que c'est de ma faute, après tout, c'est à moi que cet homme en voulait, pas à toi et c'est finalement toi qui a été le plus blessé !

     

    - Ne dit pas ça, tu sais très bien que ce n'est pas vrai.

     

    Jimin vint passer ses mains sous mon T-shirt et me caressa délicatement le dos et le ventre, ce qui eut le don de m'apaiser.

     

    Kook : Je voudrais rester comme cela toute ma vie.

     

    - Moi aussi Kookie

     

    Un mois plus tard :

     

     

     

     

    Jimin avait totalement retrouvé l'utilisation de ses bras et le médecin avait donc décidé de commencer la rééducation de ses jambes ce qui fessait grandement plaisir à Jimin. Nous l'aidions à s'installer dans la chaise roulante et nous allions dans la salle de sport prévu pour la rééducation. Le médecin stoppa le fauteuil juste au début des barres parallèles.

     

    Médecin : Aujourd'hui on va seulement essayer de réhabituer tes jambes. Tu vas juste essayer de tenir sur tes jambes d'accord.

     

    Jimin acquiesça et je me mis à ses côtés pour l'aider et le soutenir. Il prit appui sur les barres et se leva de la chaise, mais cela se voyait très bien qu'il tenait debout grâce à la force de ses bras et non pas grâce à ses jambes.

     

    Médecin : Jimin, arrive tu as tenir ne serait ce qu'un peu sur tes jambes ?

     

    - No-non...

     

    Jimin commençait à avoir les bras qui tremblé à force de supporter tout son poids sur ceux ci. Le médecin l'aida à se remettre dans son fauteuil et je vis Jimin baiser la tête, cela se voyait qu'il n'était pas bien. Je m'approchais de lui et pus constater qu'il pleurait.

     

    Kook : Eh Jiminie, pleure pas, qu'est ce qu'il ne va pas ?

     

    Jimin : J'ai l'impression que je ne remarcherais jamais avant des mois.

     

    - Ne dit pas ça Jiminie, ce n'est pas vrai, ce n'est que le début c'est normal.

     

    - Tu comprends pas Jungkook, ça fait plusieurs mois que je n'ai pas pu poser les pieds au sol, ça fait plusieurs mois que je n'ai pas pu danser, CA FAIT PLUSIEURS MOIS QUE JE SUIS COINCE DANS UN PUTAIN DE LIT D'HÔPITAL !

     

    - Je... je...

     

    - J'ai l'impression d'avoir tout perdu...

     

    - Mais ....et moi, ... je suis là moi....

     

    - Tu ne comprends pas, c'est totalement différent, danser c'est toute ma vie, le groupe c'est toute ma vie !

     

    - ET MOI ALORS, JE SUIS QUOI MOI POUR TOI ?

     

    Je regardais Jimin et le vis relevais la tête brusquement comme s'il venait enfin de comprendre ce qu'il venait de me dire.

     

    - Kook...

     

    - Non c'est bon j'ai compris, tu as raison, depuis le début j'ai seulement était un poids pour toi et c'est à cause de moi si tu es dans cet état aujourd'hui, c'est donc tout à fait normal que je ne sois pas ce qu'il y a de plus important à tes yeux. Je le pensais pourtant, en tout cas pour moi c'est le cas, mais apparemment ça ne l'est pas pour toi.

     

    Les larmes se mirent à couler en abondance sur mon visage et je fini par partir en courant de cet endroit, je fini par fuir Jimin qui me suppliait de rester, mais je ne l'écoutais pas, passa dans la chambre pour récupérer mes affaires et partis loin de cet endroit, loin de Park Jimin qui venait de totalement me brisait, de brisait toute la confiance et les espoirs que j'avais en lui.

     

    Je sortis le téléphone que mes Hyungs m'avaient acheté il n'y a pas très longtemps et appelais Suga Hyung.

     

    - Yoboseo, Jungkook ? Jungkook qu'est ce qu'il se passe ?

     

    - Hyung... vient... vite... s'il te plait...

     

    - Tu es où Jungkook ?

     

    - Devant l'hôpital...

     

    - J'arrive tout de suite d'accord, ne bouge pas !

     

    P.O.V Suga :

     

    Je raccrochais et partis en courant jusqu'à la voiture. Qu'est ce qu'il s'était passé ? La dernière fois que Jimin m'avait appelé dans cet état je l'avais retrouvé en train de retourner sa chambre. J'avais vraiment peur de comment j'allais retrouver Jungkook, j'espère au moins qu'il n'aura pas fait de bêtises.
    J'arrivais enfin devant l'hôpital et je vis Jungkook recroquevillé devant l'entrée pleurant et hurlant toute sa peine. Je m'approchais de lui et posait mes mains sur ses épaules pour lui montrer que j'étais là mais il me repoussa brusquement.
    Quand il releva la tête et qu'il comprit enfin que c'était moi il me sauta dans les bras en me serrant très fort contre lui comme s'il allait s'effondrer d'une minute à l'autre. Je le pris moi aussi dans les bras et je lui caressais le dos pour le réconforter.

     

    Suga : Chut, Jungkook dit moi ce qu'il c'est passé.

     

    Il pleura fortement pendant encore quelques minutes puis il finit par se stopper complètement ce qui me surpris.

     

    Jungkook : Hyung, je veux mourir !


    votre commentaire
  •  

    Chapitre 18 :

    « Les gens ne pleurent pas parce qu'ils sont faibles, c'est parce qu'ils ont été forts trop longtemps. »

    --------------------------------------

    Suga était partit pour aller prévenir les médecins que Jimin était réveillé. Le médecin arriva et commença à ausculter Jimin à qui je n'avais d'ailleurs toujours pas lâché la main.

    - Pouvez-vous bouger les bras.

    Jimin bougea légèrement les doigts mais rien de plus

    - Bien et pouvez vous bougez les jambes

    Le médecin souleva la couverture et Jimin hocha la tête mais absolument rien n'avait bougé.

    Kook : C'est.... c'est normal ?

    Le médecin ne me répondit pas tout de suite et prit un petit instrument qu'il passa sur les jambes de Jimin

    - Vous sentez quelque chose ?

    Jimin hocha légèrement la tête ce qui me soulagea

    - Ses muscles se sont engourdit à cause du froid et cela c'est amplifié avec son coma, un peu de rééducation et le problème sera réglé, je pense que l'on pourra commencer d'ici une semaine à faire travailler ses bras, pour ce qui est de ses jambes, nous pourrons commencer que quand ses bras irons mieux, cela va donc dépendre.

    - D'accord

    - Pour le reste tout va bien, je vais par contre lui laisser le tuyau d'intubation quelques jours le temps que ses poumons se réhabitues

    - D'accord, merci beaucoup docteur

    Il partit et Yoongi s'approcha du lit

    Suga : Ben alors le nain t'a décidé de faire des frayeurs à tes Hyungs

    Jimin sourit légèrement et Yoongi vint lui ébouriffer les cheveux

    - Content de te revoir petit frère.

    Il lui fit un grand sourire et nous dit qu'il allait voir le reste du groupe pour leur annoncer le réveille de Jimin et il partit. Je me retrouvais donc en tête à tête avec Jimin qui me regardait comme si cela fessais des années qu'il ne m'avait pas vu.

    Kook : Tu m'as tellement manqué

    Il me lâcha la main se qui me surpris et grâce à la langue des signes il me répondu que lui aussi

    - Tu vois que ça sert finalement et dire que tu ne voulais pas apprendre au début.

    Il sourit légèrement et me repris la main. Je vins lui faire un bisou sur le front et passais ma main dans ses cheveux.

    Kook : Tu devrais te reposer, tu as l'air fatigué.

    Il acquiesça légèrement et il s'endormit quelques minutes plus tard.
    Je m'affalais lourdement sur ma chaise et soupirais fortement
    C'est à ce moment que tout le stress que j'avais accumulé pendant le moi s'évacua et je pleurais toutes les larmes de mon corps heureux d'avoir enfin retrouvé ma moitié, je pleurais sans pouvoir m'arrêter des larmes de joie et d'immense soulagement. C'est comme si au fond de moi la chose qui me compressait le cœur depuis maintenant plus d'un moi venait de me libérer de son emprise.
    Je reposais mes yeux sur le visage de Jimin qui dormait paisiblement, il était tellement beau. Quelques mèches de cheveux retombés sur son magnifique visage d'ange. Jamais je n'aurais pu penser rencontrer quelqu'un comme lui. Il était l'espoir qui avait traversé ma sombre vie pour venir me sortie de mon enfer, il était tout simplement mon ange tombait du ciel, mon ange gardien et mon plus précieux trésor. Il était devenu mon tout, ce que j'avais de plus précieux, mais surtout la première personne depuis des années à avoir pris soin de moi et à m'aimer.
    Je posais ma tête sur le matelas toujours en tenant sa main que je n'avais pas lâché, et c'est ainsi que je m'endormis le cœur léger

    ~~~~~

    Le lendemain je fus réveillé par une douce caresse dans les cheveux. J'ouvris doucement les yeux et tombais sur le magnifique visage de Jimin qui me caressait les cheveux. Je lui fit un immense sourire et il vint posais ses doigts sur mes lèvres et les caressa légèrement, il encra ensuite son regard dans le mien et je voyais qu'il avait vraiment envie de me parler et de me dire quelque chose, mais il allait devoir attendre encore un peu.

    ~~~~~~

    C'est seulement 3 jours plus tard que les médecins lui retirèrent le tuyau. Il allait donc pouvoir de nouveau parler, mais il fallait attendre encore au moins une bonne heure avant qu'un son puisse sortir de sa bouche, car cela fessait quand même un moment qu'il avait ce tuyau dans la gorge.

    C'est donc au bout de deux heures que Jimin finit par m'interpeller

    - K...ook...

    - Va y doucement hein ne force pas

    - Je.... t'enten....dais...

    - Tu m'entendais, comment ça, pendant ton coma ?

    Il me fit oui de la tête

    - Alors ça veut dire que tu sais pour mes malaises et mes problèmes de nourriture et pour tout ce qui c'est passé depuis que l'on est là ?

    - O....ui...

    - Tant mieux, je n'avais pas envie d'avoir à t'en reparler

    -K...oo...k...

    - Humm...

    - Je... t'aime...

    - Moi aussi je t'aime

    - M'as.... manqué...

    - Toi aussi tu m'as manqué

    Tout à coup il se mit à tousser fortement

    - Ça suffit Jimin, ne parle plus tu te fait du mal

    Je lui servis un verre d'eau et lui fit boire doucement.
    Jimin bougea légèrement la main, ne pouvant pas faire plus et me fit signe de venir près de lui.

    - Je ne vais pas venir me coucher à tes côtés Jiminie il n'y a pas assez de place et j'ai peur de te faire mal, tu es encore faible.

    - Te... plait...

    Il grimaça légèrement, cela se voyais que parler lui fessait mal.

    - D'accord Jiminie, mais arrête de parler s'il te plait, tu te fais du mal pour rien.

    Il me fit un petit sourire et je vins me blottir contre lui. Être dans ses bras m'avait tellement manqué, mais je fessais tout de même attention à ne pas trop l'écraser car j'avais peur de faire mal à ses muscles qui était déjà bien faible.

    - Je ne te fais pas mal ?

    Il me fit un léger non de la tête et vint caler sa tête au creux de mon cou.

    - T'es câlin m'avait manqué

    - Aus...si...

    Je vins poser mes lèvres sur les siennes, elles m'avaient tellement manqué elles aussi, c'est ainsi que nous nous endormions blottit dans les bras l'un de l'autre.


    votre commentaire
  • Chapitre 17 :

    « Il y a toujours un matin quelque part dans le monde. »

    Richard Henry Horne

    ----------------------------------------------

    Comme prévu nous avions été voir un médecin le lendemain matin avec Yoongi

    - A par les vomissements, a tu remarqué d'autres symptômes ?

    Kook : J'ai souvent mal au ventre.

    - Humm... je vois, tout cela est du à un stress important. On va essayer de soigner tout cela avec des médicaments homéopathiques, car tu as déjà pris suffisamment de médicaments puissants comme ça, mais si tu vois que tu as de nouveau perdu du poids tu viens me voir tout de suite d'accord

    - D'accord

    Suga : Cela pourrait être grave s'il perd encore du poids ?

    - Très, il est déjà à la limite s'il perd encore du poids c'est le malaise assuré et il pourrait même développer des maladies graves. Il est donc impératif que vous veillez à ce qu'il ne perde pas plus de poids. Il ne devrait pas en reprendre tout de suite non plus, car il faut quelques jours avant que les médicaments fassent vraiment effets.

    - D'accord, vous pensez qu'ils commenceront à faire effets dans combien de jours à peu près ?

    - Je dirais 2 à 3 jours. C'est rare pour moi de dire ça, mais Jungkook dès que vous auriez ne serait ce qu'une petite faim n'hésitez pas à manger et prenez toujours quelque chose à grignoter avec vous, dès que vous sentirez que vous êtes capable d'avaler quelque chose faite le d'accord

    - D'accord

    Suga : Merci beaucoup docteur

    C'est ainsi que nous sortions et que je partis directement en direction de la chambre de Jimin

    Suga : Tu vas où ?

    - Avec Jimin

    - Viens prendre tes médicaments d'abord

    - Je suis déjà en retard Hyung et je n'ai pas prévenu Jimin, je le ferais dans sa chambre promis.

    - Kook, tu peux bien passer deux secondes pour dire toi même ce que tu as à tes Hyungs.

    - Mais... Jimin risque de s'inquiéter... j'ai déjà une heure de retard

    - Bon d'accord, mais je t'accompagne comme ça je pourrais vérifier que tu n'oublies pas de prendre tes médicaments

    Nous partions donc en direction de la chambre de Jimin, mais une fois arrivé devant, il y avait des tonnes de médecins et d'infirmière qui s'affolaient dans la chambre.

    - Ramenez-moi le défibrillateur vite, nous allons le perdre !!!

    Je ne fis pas attention à une infirmière qui me disait de sortir et je m'approchais, mais une autre infirmière me prit par le bras me trainant vers la sortit

    - LÂCHEZ MOI, JIMIN... JIMIIINNN!!!

    Elle fini par réussir à me faire sortir et Suga me prit dans ses bras pour me calmer. Mes larmes coulaient en grande quantité mouillant au passage le T-shirt de Yoongi, lui aussi il pleurait car je sentais ses mains qui s'étaient agrippé à mon T-shirt trembler, il pleurait en silence. Jimin allait s'en sortir, il n'avait pas le droit de partir maintenant, il n'avait pas le droit de me laisser, il me l'avait promis.
    Au bout de plusieurs minutes un médecin finit par sortir et venu nous voir.

    Suga : Co... comment il va ?

    Je relevais la tête pour voir le médecin. Celui ci souriait, attendez, il souriait cela voulait peut être dire que...

    Médecin : Votre ami à fait une série d'arrêt cardiaque, nous avions bien cru que nous allions le perdre, mais quand vous êtes venu dans la chambre et avait crié son nom c'est comme s'il vous avait entendu. Sa série d'arrêt cardiaque c'est arrêté et j'ai comme l'impression que cet événement la sortie de son coma.

    Kook : Vrai... vraiment !

    - Oui, ce n'est maintenant qu'une question de jours avant qu'il ne se réveille

    Suga : Oh putain dieu merci

    Kook : Je... je peux aller le voir ?

    - Bien sûr

    Je couru donc dans la chambre et m'installais à ses côtés comme à mon habitude. Je passais délicatement ma main dans ses cheveux n'arrivant toujours pas à réaliser qu'il allait bien enfin se réveiller.

    Kook : Tu aurais du me le dire tout de suite qu'il fallait que je vienne en retard pour que tu te réveilles, je l'aurais fait plus tôt imbécile. J'ai eu tellement peur si tu savais, même Yoongi Hyung a pleuré.

    Je pris sa main dans la mienne.

    - Tu me manques tellement, je suis tellement heureux de savoir que vas enfin te réveillé. Tu imagines cela fait presque deux mois que tu ne m'as pas pris dans tes bras, que je n'ai pas entendu ta voix et que je n'ai pas pu te dire je t'aime pour après venir t'embrasser. Tu imagines avant je n'arrivais même pas à tenir une petite heure et là j'ai dû tenir deux long mois.
    Mes larmes se mirent de nouveau à couler.

    - Je t'aime... je t'aime tellement Jimin...

    ~~~~~~~~

    C'est ainsi que deux jours passèrent où j'attendais patiemment qu'il rouvre enfin les yeux. J'avais pris les médicaments que le médecin m'avait prescrit et j'avais fini par reprendre quelques kilos (2 pour être exacte) ce n'était pas beaucoup mais c'était déjà un bon début.
    J'étais assis sur une chaise à côté du lit de Jimin et je lui tenais la main comme d'habitude. Comme il était sortit de son coma, les médecins avaient accepté qu'il y ait une personne de plus dans la chambre, Yoongi était donc dans la chambre avec moi. Personnellement, je ne veux pas être méchant mais j'aurais préféré qu'ils n'acceptent pas, car Yoongi me prenait la tête toute les cinq secondes en me demandant si j'avais faim et en me répétant qu'il fallait que je mange le plus souvent possible (pire que Jin Eomma). Mais bon, j'étais quand même content qu'il soit là, Jimin sera surement content de nous voir tout les deux à son réveille.
    J'étais tranquillement en train de discuter avec Yoongi quand je sentis une légère pression au niveau de ma main tenant celle de Jimin.

    Suga : Qu'est ce qui a Kook ?

    - Je crois que Jimin a bougé.

    Yoongi se rapprocha et vint près de moi.
    Je sentis de nouveau une pression et cette fois ci j'en étais sûr. Mes larmes se mirent de nouveau à couler mais cette fois ci c'étaient de larmes de joie.

    Kook : Prend ton temps Jiminie... ça va aller, on est là...

    Je passais main libre dans ses cheveux et attendit qu'il ouvre enfin les yeux.
    Se fut au bout de quelques minutes où il avait surement dû lutter, qu'il commença enfin par ouvrir les yeux. Il semblait tout d'abord déboussolé mais il fini par tourner la tête dans notre direction et quand ses yeux qui m'avaient tellement manqué finir par se plonger dans les miens, il finit par pleurer lui aussi.
    Je m'approchais pour venir poser mon front sur le sien et lui murmurer quelques mots.

    Kook : Chut... c'est fini Jiminie, tout va bien maintenant, c'est fini...

    ---------------------------------------------------------

    Voilà voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt!!!!!;)


    votre commentaire