• Chapitre 11 :

    « La famille n'est pas uniquement par le sang. Ce sont les personnes de ta vie qui te veulent dans la leur. Ceux qui feront tout pour te faire sourire, qui t'acceptent et qui t'aimerons toujours tel que tu es. »

    -------------------------------------------

    Jimin : Alors c'est ça que tu cherchais?

    J'hochais la tête.

    - Tu l'aimes bien cette peluche hein?

    J'acquiesçais oui je l'aimais beaucoup, tout autant que Jimin je crois, non, non j'aimais Jimin encore plus. Je pris mon carnet et commençais à écrire.

    Je voulais récupérer mon carnet car j'avais quelque chose d'important à te dire

    Jimin me regarda troublé et je continuais mon récit.

    Quand tu t'es évanouies, j'ai eu très peur et comme les infirmières ne venaient pas assez vite à mon gout, je voulais les appelaient. J'ai donc forcé sur ma voix et un son est sorti

    -TU AS PARLÉ !!!

    La réaction de Jimin me fis sursauter, je le regardais donc dans les yeux pour voir qu'ils brillaient. Je penchais donc la tête sur le coté pour lui montrer mon incompréhension.

    - Tu ne comprends pas Kookie, tu as parlé, ça veux dire que tu commences à retrouver ta voix, je suis tellement content

    Il me prit dans ses bras. Je posais une main sur son front pour voir s'il allait mieux.

    - Je vais beaucoup mieux Kookie, tu n'as plus à t'inquiéter d'accord, par contre je vais appeler une infirmière pour lui dire que tu as parlés.

    Il s'exécuta et quand l'infirmière arriva, il lui expliqua la situation. Elle appela donc le médecin (ils allaient appeler tout l'hôpital au ça se passe comment?)

    Le médecin m'ausculta et me posa quelques questions.

    - Qu'est ce que tu as ressentis quand tu as parlés?

    J'ai eu très mal à la gorge, ça me brulait.

    - Je vois, il ne faut surtout pas que tu force sur ta voix d'accord, tes cordes vocales sont encore très fragiles. Il va aussi falloir que tu fasses de la rééducation. Une dame va venir te faire faire des exercices pour que tu retrouves la voix en toute sécurité et sans te blesser d'accord. Si tu te sens près, on peut déjà commencer demain?

    Je lui fis oui de la tête et il repartit. Une fois qu'il eu passé la porte, Jimin me sauta presque dessus.

    - Je suis trop content mon Kookie, sa veut dire que je vais bientôt réentendre ta magnifique voix.

    Je lui souris et nous nous couchions tout les deux dans les bras l'un de l'autre pour un petit moment câlin.

    Une demi-heure plus tard, un groupe de personne non identifié arriva dans la chambre.

    V : COUCOU LES GARS, COMMENT ÇA VA ??

    Jin : Tae je t'avais dis de ne pas gueuler imagine ils dorment.

    J-Hope : Dormaient parce que là si c'était le cas c'est sur il les a réveillé.

    J'étais toujours blottit dans les bras de Jimin, je n'avais vraiment pas envie de bouger. Mais Jimin releva tout de même la tête.

    - Vous avez de la chance on ne dormait pas.

    V : Annnnhhh vous êtes trop mignon dans les bras l'un de l'autre, vous êtes ensemble ?

    Jimin m'avait dit qu'il l'avait seulement annoncé à Suga, les autres n'étaient donc pas encore au courant.

    Suga : Ben oui ça se voit non !

    Jimin : Yah Yoongi, tu m'avais promis !

    - J'ai tenu ma promesse, là c'est toi qui t'es cramé.

    Ils se mirent tous à rire tandis que moi je n'avais toujours pas relevé la tête, j'étais vraiment trop bien installé pour ne bouger ne serait ce que d'un centimètre, je fis donc semblant de mettre endormis pour ne pas avoir à bouger. J'étais allongé contre Jimin, la tête dans son cou, un bras autour de sa taille et nos jambes étaient entrelaçaient.

    Jimin : Kookie, eh Kookie les Hyungs sont venu nous rendre visite, tu dors?

    Il avait passé sa main sous mon T-shirt et il me caressait le dos.

    Jin : Je crois bien que le petit ange c'est endormis.

    RapMon : Comment il a fait pour ne pas être réveillé par le bouquant qu'a fait Tae ?

    - C'est parce que c'est un alien comme moi. EH!!! Mais peut être qu'il vient de la même planète que moi?

    Suga : Impossible, le jour où y en a deux comme toi je pars me pendre.

    Ils se mirent de nouveau à rire tandis que Jimin n'avait pas arrêté sa douce caresse dans mon dos. Je devais surement être rouge comme une tomate. Il tentait toujours en vain de me "réveillé". Désolé mais c'est peine perdu, j'aime trop être comme ça dans tes bras, alors je ne compte pas gâcher ce moment, et puis de tout façon je ne peux pas parler alors je ne vais pas les regarder bêtement.

    Jin : Le réveille pas Jimin, laisse le dormir s'il en a besoin.

    - Mais il ne vous voit pas souvent, il va peut être m'en vouloir après si je ne l'ai pas réveillé alors que vous étiez là.

    Oh Jimin, tu es trop chou, si tu continues mon petit cœur va fondre. Il recula légèrement sa tête et vint embrasser mes yeux clos, se qui me fis frissonner.

    - Je savais que ça marcherait, Kookie, les Hyungs sont là !

    Je fronçais les sourcils, il passa une main dans mes cheveux et cette fois-ci, il m'embrassa.

    V : Yattah!!! Ils se sont fait le bisou!!!

    RapMon : Tae ferme là t'es en train de tout gâcher.

    J'ouvris les yeux et mes joues devinrent toutes rouges.

    Jimin : J'ai réussi.

    Je cachais ma tête sous la couverture, honteux qu'il m'ait embrassais devant les autres.

    - Eh Kookie, qu'est ce qui a?

    Suga : Tu viens de l'embrasser devant nous crétin, déjà qu'il a du mal avec les gens si en plus tu lui fou la honte le pauvre.

    Jimin retira brusquement la couverture et vint me prendre dans ses bras.

    - Je suis désolé mon Kookie.

    Je nichais ma tête au creux de son cou pour lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas. Je relevais ensuite la tête pour faire un petit cou de la main aux autres membres.

    V : ANNNNHHHH TROP CHOU !!! Il couru jusqu'à notre lit et nous sauta dessus.

    Jimin : Yah espèce d'alien dégage de là tu vas m'arracher mes perfusions.

    Taehyung se redressa et il s'assit en tailleur sur le lit. Jimin et moi fessions de même tendis que les autres s'installait sur les canapés et chaises présente dans la pièce

    Suga : Dis nous ChimChim pourquoi est ce que l'hôpital nous a appellé hier en nous annonçant que tu avais fait un malaise. Tu m'avais promis de te reprendre en main.

    - Mais je l'ai fais Hyung, je te le promets, c'est juste que j'étais un peu malade et je n'y ai pas vraiment prêté attention.

    Jin : Sale gosse, je t'ai déjà dis de tout de suite venir me voir quand tu ne te sens pas bien.

    - Je sais, désolé Eomma.

    Jimin avait baissé la tête, gêné d'avoir inquiété ses Hyungs. J'étais vraiment envieux de la complicité et de la fraternité qu'il y avait entre eux.

    Jin : Et sa vaut aussi pour toi Jungkook

    Je le regardais surpris et mes yeux s'embrumèrent automatiquement, alors ils tenaient vraiment à moi, j'avais enfin des gens qui s'inquiéter pour moi, comme une famille le ferait pour l'un des leurs.

    Jin : Eh Jungkook, ne pleure pas, je ne te disputais pas tu sais !

    Je me redressais du lit et comme Jin était assit sur le canapé juste en face, j'avais juste à faire quelques pas.

    Jimin : JungKook, qu'est ce que tu fais, tu ne dois pas te lever.

    Jin voyant que je m'approchais de lui se releva et combla l'espace qu'il restait.

    - Je suis vraiment désolé Jungkook, je ne voulais pas te blesser tu sais, je voulais juste te faire comprendre que...

    Je ne le laissais pas finir et le pris dans mes bras, ce qui le surpris.

    Je me reculais légèrement pour lui mimer avec mes lèvres un "merci Eomma" ce qui lui fit écarquiller les yeux. Eh oui, tu avais gagné ma confiance comme toutes les personnes présentent dans cette pièce.

    Jin : C'est là première fois que tu m'appelle comme ça !

    Un immense sourire se dessina sur son visage et je lui souris en retour.

    Jimin : Yah dite moi si je suis de trop hein, parce que là ya de quoi être jaloux, Nam, détache eomma de mon Kookie!

    RapMon : Yah c'est toi qui cause t'as cas le faire.

    Jimin lui tira la langue, se qui me fis rire, je riais, cela devait faire des années que ce n'était pas arrivé. Même si c'était un rire silencieux, cela me fessait beaucoup de bien. Je vis les autres me regarder avec un tendre sourire sur les lèvres, il n'y avait plus de doute, j'avais belle et bien trouvé une famille sur laquelle compter.


    votre commentaire
  • Chapitre 10 :

    « Les gens ne se souviendront peut-être pas exactement de ce que vous avez fait ou dit, mais ils se souviendront toujours des émotions qu'ils auront éprouvé à votre contact »

    Tony Hsieh

    ----------------------------------------------------

    Cela devait bien faire une heure que j'attendais que les médecins reviennent et je commençais à vraiment m'inquiéter. L'infirmière essayait de me rassurer du mieux qu'elle pouvait, mais mon inquiétude se fessait de plus en plus grande.

    C'est seulement une demi heure plus tard que les médecins revinrent avec Jimin qui était allongé dans le lit, toujours inconscient, un masque à oxygène sur le visage et d'une pâleur à faire peur.

    Je fixais donc le médecin, incitant celui-ci à parler.

    Médecin : Votre ami est seulement tombé malade, ce n'est rien de grave. Son évanouissement est dû à une forte fièvre et une énorme fatigue. Qui est plus est, cela devait faire un moment qu'il était malade, mais comme il ne c'est pas soigné, les symptômes se sont donc amplifié. Quelques jours de repos et votre ami sera de nouveau en pleine forme.

    J'étais soulagé, Jimin n'avait rien de rave et c'est tout ce qui m'importait.

    - J'ai aussi entendu dire que vous souhaitiez avoir une autre chambre n'est ce pas?

    J'acquiesçais.

    - C'est bien ce qui me semblais, j'ai donc fais le nécessaire et j'ai pus vous obtenir une chambre privé.

    Un énorme sourire se forma sur mon visage, j'allais pouvoir prendre soin de mon Jiminie.

    - On va tout de suite vous transférer, c'est plus pratique pour nous aussi car ce la nous permet de libérer un lit, nous manquons cruellement de place en ce moment.

    Les médecins repartirent donc avec le lit de Jimin, surement pour déjà l'amener dans la chambre. Une infirmière m'aida ensuite à aller dans mon fauteuil et m'emmena également dans notre nouvelle chambre.

    Infirmière : Ne vous en faite pas pour vos affaires, quelqu'un va s'occuper de vous les ramener.

    Nous arrivions dans la chambre et je fus surpris de découvrir à qu'elle point celle-ci, contrairement aux autres, ne ressemblait pas du tout à une chambre d'hôpital, on aurait dit une chambre tout ce qu'il y a de plus normal, enfin je pense, parce que à par ma nouvelle chambre au dortoir, je n'avais jamais d'autre chambre. Il y avait beaucoup de couleurs et elle était légèrement décoré, cela me changeais des chambres entièrement blanche et sans aucun décoration avec seulement quelques meubles pour combler le vide de la pièce. Jimin était déjà installé dans le grand lit qui trônait au milieu de la pièce. L'infirmière m'aida à m'installer dans le lit puis elle repartit. Je m'installais le plus confortablement possible puis me blottit contre Jimin, il était encore brûlant et sa respiration était saccadée. L'infirmière m'avait laissé une bassine d'eau froide avec un torchon pour que je puisse faire baisser sa fièvre. Je mouillais le torchon et commençais à le passer sur le visage de Jimin. Je commençais à descendre, son cou, ses clavicules, puis je me stoppais. Mais qu'est ce que je fessais, pourquoi est ce que j'avais envie de descendre plus bas et de découvrir un peu plus son corps? Je ne devais pas, il était malade, c'était comme si je profitais de lui.

    Une fois que je sentis qu'il allait un peu mieux, je reposais le torchon et vint de nouveau me blottir contre lui. Je me sentais bien dans ses bras, cela fessait un moment que je n'avais pas était aussi près de lui et contre lui, à part quand il me fessait un câlin ce matin. C'est ainsi que je m'endormis totalement comblé grâce à la présence à mes côtés.

    Je me réveillais le lendemain en sentant une main dans mes cheveux. C'était agréable, cela me détendais beaucoup et m'apaisais. J'ouvris doucement les yeux et tombé nez à nez sur le magnifique visage de Jimin. Il avait l'air d'aller beaucoup mieux, je lui fis un grand sourire auquel il répondu.

    Jimin : Je suis près à parier que c'est grâce à toi que l'on a pu changer de chambre.

    Gênais, mes joues se tintèrent de rouge et j'allais cacher mon visage au creux de son cou.

    -Arrête de te cacher, tu n'as pas à être timide avec moi.

    J'hochais légèrement la tête pour lui montrer que j'avais compris. Je remarquais ensuite qu'il avait encore les joues légèrement rougis, je posais donc ma main sur son front et je pus constatais qu'il avait encore de la fièvre. Je me dégageais donc de ses bras pour me retourner et récupérer le torchon dans la bassine.

    - Kookie, qu'est ce que tu fais?

    Une fois le torchon humidifié, je me retournais pour le poser sur le front de Jimin. Le contact du torchon frais sur son front lui fit lâcher un soupir de bien être qui me fit sourire.

    -Merci mon ange.

    Je n'étais toujours pas habitué à ces surnoms. J'aimais beaucoup les petits surnoms qu'il me donnait, moi aussi je voulais lui en donner, mais aussi surtout lui dire que je l'aime. Je voulais reparler, je voulais LUI reparler, je devais lui dire, je devais lui dire qu'un son était sortit de ma bouche, peut-être que cela voulait dire que j'allais bientôt reparler, je sais que cela ferait vraiment plaisir à Jimin. Je devais lui dire!

    Je me dégageais de nouveau de ses bras pour me redressais et fouiller dans ma table de chevet pour essayer de retrouver mon carnet. D'ailleurs les infirmières ne m'avaient toujours pas ramenaient ma peluche, c'était mon tout premier cadeau et surtout, c'était un cadeau de Jimin, elle me manquait, il fallait que je la récupère.

    -Kookie, qu'est ce que tu cherches?

    " Mon carnet"

    -Ah, appelle une infirmière, peut-être qu'elles savent où il est.

    Jimin avait raison, mais je voulais allait le chercher moi même et au passage récupérer aussi ma peluche. Je me redressais et me levais du lit en fessant attention à mes appuis pour ne pas tomber.

    Qu'est ce que tu fais ? Tu n'es pas encore rétablie, tu ne devrais pas te lever.

    Je ne l'écoutais pas et m'installais dans mon fauteuil que l'infirmière m'avait laissé près de mon lit.

    -Kookie, où est ce que tu vas ?

    Il commença à ce redresser mais il gémit de douleur, il devait surement avoir des courbatures à cause de sa maladie. Je lui fis donc signe de ne pas bouger.

    - Mais Kookie...

    " Je reviens"

    Malheureusement, mon niveau de langue des signes n'était pas assez élevé pour que je puisse lui expliquer.

    - Tu fais attention hein ?

    J'acquiesçais et sortis de la chambre. Heureusement pour moi, je croissais l'infirmière que j'appréciais.

    Infirmière : Jungkook, qu'est ce que tu fais là, tu devrais être dans ta chambre en train de te reposer.

    Je lui fis signe que je voulais écrire et elle me donna une feuille et un stylo. Je lui écrivis donc que je cherchais mon carnet et que je voulais récupérer ma peluche.

    - Une collègue est en train de regrouper vos affaire, si tu veux on peut aller voir, je ne pense pas qu'elle ait fini, comme ça tu vas pouvoir récupérer ton carnet et ta peluche.

    J'acquiesçais et elle me poussa jusqu'à l'ascenseur pour pouvoir rejoindre notre ancienne chambre. Une fois à l'intérieur, l'infirmière demanda à sa collègue puis elle chercha dans un tiroir et en sortis mes carnet ainsi que mes crayons et pris ma peluche sur le lit. Elle me la tendit et je la serais fortement contre moi.

    - Je ne sais pas c'est quel carnet que tu voulais donc j'ai pris les deux d'accord.

    J'hochais la tête et elle me ramena dans ma chambre. Jimin attendait mon retour assit dans le lit, quand il ne vit franchir la porte avec l'infirmière il sourit, content de mon retour.

    - Merci madame d'avoir pris soin de lui.

    - Il voulait récupérer certaine de ses affaires dans votre ancienne chambre.

    Jimin remarqua que je tenais fermement la peluche qu'il m'avait offerte dans les bras ce qui le fit de nouveau sourire. L'infirmière m'aida à retourner dans mon lit et me tendit mes carnets, je lui mimais un merci et elle repartit.

    ---------------------------------------------

    Voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt!!!;)


    votre commentaire
  • Chapitre 9 :

    « Les gens ne te dirons pas toujours ce qu'ils ressentent réellement pour toi, mais leurs actions parleront toujours plus fort que leurs paroles. »

    -----------------------------------------------------------------------------

    Je mis fin à notre baisé, à bout de souffle, et regardais Kookie dans les yeux. Il avait les joues légèrement rosies et il avait baisé la tête gêné

    Jimin : Alors, tu es sûr de tes sentiments maintenant?

    Il prit une feuille et commença à écrire.

    " Je ne sais pas ce que c'est, mais ça m'a plu. Je ne voulais pas que tu arrêtes et j'ai même envie que tu recommence."

    Je regardais Jungkook dans les yeux et lui fis un magnifique sourire.

    " Dis Jimin, tu penses que c'est de l'amour"

    - Oui, j'en ai comme l'impression

    Il me fit un grand sourire, et je repris possession de ses lèvres.

    Jimin : Je t'aime Kookie.

    Kookie me mima un moi aussi et je le pris dans mes bras. Je me réinstaller derrière lui comme tout a l'heure et reposa ma tête sur son épaule.

    - Tu as fini ton dessin?

    Il me fit non de la tête et reprit les crayons de couleur pour continuer.

    J'étais heureux, je m'étais enfin déclaré et cela avait l'air d'être réciproque. J'avais tellement envie de le couvrir de baissé et de câlins. Je passais mes bras autour de sa taille, passa mais mains sous son T-Shirt et lui fit des baissés papillon au creux de son cou.

    Je le sentis soupirer d'aise, et je le vis fermer les yeux de bien être.

    - Tu apprécie?

    Il acquiesça.

    C'est à ce moment que le médecin décida de rentrer dans la chambre.

    - Bonjour Jungkook, bonjour Jimin.

    Nous le saluions en retour et il ausculta Jungkook.

    - Il fait beau aujourd'hui, vous devriez aller faire un tour dehors un peu tout les deux.

    Jungkook hocha la tête vivement, j'ai comme l'impression que cette idée lui plait vraiment

    - Je vous ramène un fauteuil roulant, parce que ça fait un moment que tu n'as pas marché, et je pense que tu ais encore trop faible, tu as encore besoin d'un peu de repos.

    Nous remercions le médecin et une infirmière revint quelque minute plus tard avec le fauteuil, elle aida Jungkook à s'installer dessus et elle nous laissa. Jungkook commençait déjà à sortir quand je le stoppais.

    - Mais dit moi, tu compte allais où comme ça?

    Il me montra la porte du doigt et me regarda troublé par ma question.

    - Tu as entendu le médecin, tu es encore faible, alors c'est moi qui te pousse compris.

    Il me sourit et se mit donc confortablement dans le fauteuil, attendant que je vienne.

    - Attends deux seconde, je vais vérifier s'il fait froid dehors.

    J'ouvris la fenêtre pour constater qu'il fessait vraiment bon mais qu'il y avait tout de même une légère brise.

    J'allais donc chercher une petite couverture qui se trouvé dans l'armoire et la lui posait sur les genoux. Je pris ensuite un gilet et le lui mit, il me regardait troublé.

    Jimin : Il y a un peu de vent, et comme cela fait un moment que tu n'es pas sortie, je veux pas que tu attrapes froid.

    Il me fit un grand sourire et nous sortions dans le grand jardin de l'hôpital. J'avais l'impression de promener un bébé, il s'était installé confortablement dans son fauteuil et il n'allait bientôt pas tarder à s'endormir. Finalement, je décidais de 'arrêter sur un banc, j'installais Kookie juste à côté et m'assis sur le bord du banc.

    Nous ne "parlions" pas, mais se n'était pas pesant, loin de là. J'avais pris la main de Kookie dans la mienne et nous profitions simplement de la présence de l'autre. Mais à un moment, une quinte de toux assez violent me pris. Cela fessait un moment que je ne me sentais pas très bien, mais c'est la première fois que cela se manifeste aussi fortement. Pendant que j'essayais de calmer ma toux, un vertige me pris et je serais donc la main de Kookie un peu plus fort dans la mienne. Je sentis Kookie paniquer en me voyant me tenir la tête pour essayer de faire passer ce vertige. Une fois mon vertige passait, je relevais les yeux vers un Kookie totalement paniqué et les larmes aux yeux.

    -Hey je vais bien Kookie ne t'en fais pas.

    Il me fixa avec un regard sévère, me fessant bien comprendre que je devais arrêter de mentir.

    "On rentre, tu ne vas pas bien"

    - Si tu veux mon ange.

    Il rougit à ce surnom et nous retournions dans la chambre.

    Une fois de retour, je repris la couverture de ses genoux pour pouvoir aller la ranger, mais un violent vertige me pris et je m'écroulais au sol, inconscient.

    P.O.V Jungkook :

    Quand je vis Jimin s'écrouler, je paniquais. Je me rendis avec mon fauteuil jusqu'au bouton près de mon lit pour appeler une infirmière puis je m'approchais de Jimin. Je me laissais glisser de mon fauteuil pour atterrir sur le sol, je me fis d'ailleurs mal au passage, j'aurais surement un bleu demain. Je pris la tête de Jimin sur mes genoux, il était brulant, il avait surement de la fièvre. Mais que fessaient les infirmières, je n'avais appuyé qu'une seule fois sur le bouton, elles devaient surement penser que j'avais juste besoin de quelque chose.

    Je commençais vraiment à paniquer, Jimin suffoquais et des perles de sueurs commençaient à couler le long de son visage à cause de sa fièvre.

    Je voulais hurler, appeler de l'aide et s'il était gravement malade, et s'il était en train de mourir. Non, je ne voulais pas, il fallait qu'il vive, j'avais besoin de lui, je ne sais pas ce que c'est que l'amour, mais ce que je sais, c'est que je tenais énormément à Jimin, bien plus que n'importe qui d'autre.

    J'ouvris la bouche pour pouvoir hurler, mais rien, rien ne voulait sortir, alors j'insistais, je forçais.

    -...min...

    J'avais réussi, mais maintenant j'avais mal, une brulure énorme m'avait pris au niveau de la gorge, mais je n'eus pas le temps d'y penser car les infirmières arrivèrent enfin dans la chambre.

    Quand elles me virent en pleure avec un Jimin inconscient dans les bras, elles le prirent tout de suite en charge et l'emmenèrent faire des examens. L'une des infirmières était resté avec moi pour m'aider à me relever et à retourner dans mon lit.

    Je fis signe à l'infirmière que je souhaitais écrire et elle me tendit mon carnet.

    Vous pensez que se serait possible que l'on ait une chambre avec un lit double?

    Infirmière : Je pense que oui, mais pourquoi cela?

    Jimin est malade et comme je ne peux pas me déplacer, je ne peux donc pas prendre soin de lui!

    - Vous avez l'air de beaucoup tenir l'un à l'autre.

    Oui beaucoup, c'est pour cela que j'aimerais beaucoup que l'on puisse avoir une autre chambre, j'aimerais pouvoir moi aussi prendre soin de lui comme il l'a toujours fait pour moi.

    - C'est très gentil de ta part, je te promets que je vais tous faire pour accéder à ta demande.

    Je lui fis un signe de tête pour la remercier et elle attendit avec moi que Jimin revienne. Je l'appréciais beaucoup, elle avait toujours était gentil avec moi et elle fessait attention à ne pas me brusquer car elle savait que j'avais peur des contacts.

    ------------------------------------------------------------------------------------

    Voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt!!!;)


    votre commentaire
  • Chapitre 8 :

     

    « N'importe qui peut abandonner, c'est la chose la plus facile à faire, mais tenir le coup lorsque il serait compréhensible de tout laisser tomber, voilà la vraie force. »

     

    -----------------------------------------------------

     

    Je me réveillé le lendemain, avec comme première vu, mon Kookie, les yeux ouvert et me regardant.

     

    - Hey, ça fait longtemps que tu me contemples ?

     

    Il rougit violemment et me fis non de la tête. Pendant un moment, j'avais oublié qu'il ne pouvait désormais plus parler.

     

    Je me relevais pour aller m'assoir sur le bord de son lit, je voulu lui caresser les cheveux, mais quand je me rappelais que celles ci étaient bandé, je me rétractais.

     

    Jungkook me fis signe qu'il voulait quelque chose pour écrire. Je me relevais donc pour aller chercher un cahier et de quoi écrire. Quand je revenu près de lui, il c'était légèrement décalé me laissant de la place, pour que je puisse m'installer à côté de lui.

     

    Jimin: Tu n'aurais pas dû bouger, tu as dû te faire mal.

     

    Il me fit une petite bouille toute mignonne et tapota la place libre pour que je vienne à ses cotés. Je m'installais donc près de lui et lui donnais le carnet pour que l'on puisse discuter.

     

    "Qu'est ce que tu t'es fait aux mains"

     

    - Rien de grave ne t'en fais pas.

     

    Il me regarda avec insistance, voyant qu'il ne lâcherait pas l'affaire, je décidais de lui dire, enfin un peu

     

    - Je me suis coupé, je n'aurais plus rien dans quelques jours.

     

    Il ne regarda dans les yeux, essayant de savoir si je lui mentais et fini finalement pas continuer à écrire.

     

    "Si tu le dis. Les médecins m'ont parlé de la dame qui veut nous apprendre la langue des signes"

     

    - Et tu veux le faire?

     

    " Oui, j'ai vraiment envie d'apprendre, mais ils m'ont aussi dit que tu ne voulais pas le faire"

     

    - Je n'en ai pas très envie Jungkook, j'ai l'impression quand le fessant tu ne retrouveras jamais la parole.

     

    " Mais se serais vraiment plus pratique, je n'aurais pas toujours un carnet sur moi pour écrire et puis cela pourra toujours servir, imagine un jour nous rencontrons une personne muette, nous pourrons lui parler"

     

    Kookie ne regarda avec des étoiles pleins les yeux, je voyais bien qu'il en avait réellement envie.

     

    - Si ça te fais vraiment plaisir, je ne peux rien de refuser.

     

    Jungkook m'offrit un magnifique sourire, mima un merci avec ses lèvres et vint poser sa tête sur mon torse.

     

    Malgré mes mains blessées, je vins passer une main dans ses cheveux et nous nous endormions de nouveau dans les bras l'un de l'autre.

     

    Deux semaine plus tard :

     

    J'avais finalement assisté aux cours sur la langue des signes, et Kookie avait raison, c'était vraiment beaucoup plus facile pour communiquer. Et c'était aussi marrant de voir les Hyungs râler parce qu'ils ne comprenaient rien.

     

    Pour ce qui est de mon Kookie, il allait de mieux en mieux. Le médecin nous a d'ailleurs annoncé qu'il pourrait sortir à la fin du moi, ce qu'il lui a fait très plaisir.

     

    Nous étions sur son lit et il était en train de finir mon portrait qu'il avait commencé avant son coma. Je mettais installé derrière lui comme la première fois et je le regardais mettre des couleurs sur mon visage. J'avais posé ma tête sur son épaule et avais fermé les yeux pour juste profiter de la présence de mon Kookie.

     

    A un moment, je le sentis me tapoter le bras, j'ouvris les yeux:

     

    Kook' : "Tu dors?"

     

    Au début cela fessais bizarre de le voir me parler par les signes (à chaque fois qu'il y aura des "..." cela voudra dire que Jungkook parle par les signes) mais finalement, cela ne me dérangé pas, au contraire.

     

    - Non pas du tout

     

    -"Qu'est ce que tu fais alors?"

     

    - Rien, je profite

     

    -"De quoi?"

     

    - De toi

     

    Je le vis rougir et il continua son dessin.

     

    - Ça te gène que je te disse ça?

     

    Il me fit oui de la tête.

     

    - Pourquoi?

     

    Il se stoppa et haussa les épaules. Je me retirais de derrière lui et vint m'installer en face de lui.

     

    - Kookie, qu'est ce que tu ressens quand je suis avec toi?

     

    Il haussa de nouveau les épaules.

     

    - Est ce que... est ce que tu a des sentiments envers moi?

     

    -" De l'amour?"

     

    -Ou...ou...oui

     

    Je le regardais dans les yeux hésitant, j'espérais vraiment l'entendre dire qu'il ressentait quelque chose pour moi. Mon cœur c'était mis à battre à cent à l'heure.

     

    -" Je ne sais pas ce que c'est l'amour"

     

    Ça je m'en doutais.

     

    - Je m'en doutais, mais qu'est ce que tu ressens quand je suis avec toi.

     

    Il rougit et baissa la tête pour ne plus avoir à me faire face.

     

    - S'il te plait Kookie, j'ai besoin de savoir

     

    -" Pourquoi?"

     

    - S'il te plait

     

    Il me regarda quelques secondes hésitant, puis rebaissa la tête.

     

    -" Quand tu es avec moi, je me sens bien. Et j'ai peur quand tu n'es pas là."

     

    - Mais est ce que tu penses que c'est parce que je suis la seule personne que tu connais ou parce que tu...tu ressens quelque chose pour moi?

     

    Il prit une feuille et commença à écrire.

     

    Shiro m'avais expliqué un jour un peu ce que c'était que l'amour, mais il m'avait dit que c'était un sentiment entre un homme et une femme. C'est pour cela, que je ne comprends pas ce que je ressens. Mais de ce que Shiro m'avait expliqué, je crois que j'ai des sentiments pour toi, mais je n'en suis pas sûr.

     

    Ce qu'avait écrit Kookie, m'avait beaucoup touché, mais m'avait aussi beaucoup fait réfléchir.

     

    - Dis Kookie et si on essayait tout les deux?

     

    -"Essayer quoi?"

     

    - De sortir ensemble, d'être un couple.

     

    Kookie me regarda les yeux écarquillaient de surprise.

     

    -" Tu m'aimes?"

     

    - Je crois... enfin non..., je suis sûr,... je t'aime !

     

    Je vis Kookie virais au rouge, et je lui pris le menton pour pouvoir relever son visage.

     

    - Dit Kookie, est ce que... est ce que je peux...

     

    Il me regardait dans les yeux, attendant la suite.

     

    - Est ce que je peux t'embrasser?

     

    Il me regarda surpris, puis je le vis hésiter.

     

    - Tu n'es pas obligé, je comprendrais si tu ne veux pas?

     

    -" Fait le"

     

    - Tu es sûr?

     

    -" Oui, je veux être sûr de mes sentiments"

     

    - Est ce que... est ce que c'est ton premier baissé.

     

    Il me fit oui de la tête et je rougis à l'idée d'être son premier. Mais pour tout vous dire, il allait aussi être mon premier.

     

    Je m'approchais de lui doucement, et quand nos visages furent près l'un de l'autre, je lui murmurais de fermer les yeux, se qu'il fit. Je finis donc par combler le vide qu'il restait et vint poser mes lèvres sur les siennes. C'était magnifique, ses lèvres, c'est comme si avoir posé mes lèvres sur les siennes avait comblé un vide en moi. Je me sentais bien, c'était notre premier baisé, mais surement l'un des plus magnifique, car il venait de sceller un amour des plus fusionnel.

     

    ---------------------------------------------------------------

     

    Voilà voilà!!!;) A bientôt

     


    votre commentaire
  • Chapitre 7 :

    « Sois assez fort pour affronter tes problèmes, assez conscient pour savoir quand tu as besoin d'aide et assez courageux pour en demander. »

    ----------------------------------------------------------------

    Le lendemain, Yoongi voulait absolument que nous sortions au moins une heure dehors. Il n'arrêtait pas de me dire que ça me ferrait du bien de sortir de cette chambre, ce qui n'était pas totalement faux. Mais j'avais comme l'impression qu'il voulait me cacher quelque chose

    -Yoongi, qu'est ce que tu me caches ?

    - Rien, pourquoi tu me demandes ça?

    - Je sais pas, j'ai vraiment l'impression que tu me caches quelque chose, mais...je ne sais pas pourquoi

    - Arrête Jimin..enfin... et puis merde, je veux pas te mentir Jimin. Je veux que l'on sorte parce que je ne veux pas que tu assistes au moment où ils vont mettre Jungkook dans le coma.

    -QUOI!!! ET TU VOULAIS M'ÉLOIGNER!!!

    -Oui Jimin, je ne veux pas que tu assiste a ça tu comprends.

    - Mais...

    -Jimin, ça va te faire plus de mal qu'autre chose, et tu le sais.

    -Oui je sais, mais imagine tu ne me l'aurais pas dit, je n'aurais pas pu lui dire au revoir.

    Suga me regarda tristement et vint me prendre dans ses bras.

    - Allez va lui dire au revoir dépêche toi.

    J'hochais la tête et retournais auprès de Jungkook, je lui caressais les cheveux et il se réveilla difficilement, mais surtout douloureusement.

    -Hey Kookie, tu tiens le coup?

    Il me fit un léger non de la tête et cela me brisa le cœur.

    - Tu... tu sais ce qu'il va se passer maintenant?

    Il acquiesça

    - Ils...ils te l'ont déjà dit?

    Il acquiesça de nouveau

    - Je... je suis vraiment désolé Kookie, vraiment

    Il me prit faiblement la main pour me demander silencieusement de ne pas m'inquiéter.

    - Kookie...

    Je lui caressais doucement la joue, et il referma les yeux, totalement épuisé.

    - A bientôt mon Kookie, rétablie toi le plus vite possible, s'il te plait.

    Je sentis Kookie presser ma main légèrement. Quelques secondes plus tard, sa main lâcha complètement la mienne, il s'était de nouveau rendormi.

    Je m'approchais et lui fis un bisou sur le front, puis je murmurais près de son oreille :

    - Je t'aime mon ange

    Je passais ma main une dernière fois dans ses cheveux et retourna voir Yoongi.

    Une fois la porte de la chambre passait, des médecins entrèrent dans la chambre pour plonger Jungkook dans... dans le... dans le coma. A cette pensée, mes larmes se mirent à couler en abondance. Ça fessait mal, vraiment mal. Yoongi me pris dans ses bras et je m'agrippais à lui le plus fortement possible.

    - Aller viens on y va, il faut que tu t'éloignes un peu d'ici, ça te feras du bien.

    - Mmm... si tu le dis.

    1 moi plus tard :

    Comme tout les jours depuis un moi, je partais dans la mâtiné et revenais vers 17h-18h à l'hôpital auprès de Jungkook. Yoongi avait réussi à me convaincre de revenir m'entrainer avec eux. J'avais finalement accepté parce que je n'aurais jamais supporté de rester toute la journée dans la chambre à regarder Jungkook blanc comme un linge dans son lit.

    Je venais de rentrer de mon entrainement, posa mon sac près de mon lit et m'assis sur le bord de son lit.

    - Hey coucou mon ange, je suis rentré.

    Et comme chaque soir, je lui racontais ma journée.

    - Tu me manques Kookie, rétablie toi vite, s'il te plait.

    Et comme tous les soirs, je passais ma main dans ses cheveux et déposais un bisou sur son front.

    - Bonne nuit mon ange.

    1 semaine plus tard :

    Ils allaient ENFIN le réveiller, ENFIN, j'allais pouvoir reparler à mon Kookie, j'allais pouvoir de nouveau entendre sa voix, revoir ses yeux, enfin bref, vous m'aurez compris.

    Les médecins avaient enfin fini de lui enlever toute ces machines et je pus rentrer de nouveau dans la chambre. Je m'asseyais à ses cotes et pris sa main dans la mienne, il ne restait plus qu'à attendre un peu.

    C'est au bout d'une dizaine de minutes que je le vis enfin essayer d'ouvrir les yeux. Je lui laissais le temps qu'il lui fallait, et il ouvrit enfin complètement les yeux.

    -Hey mon ange, bon retour parmi nous.

    Je le vis écarquillais les yeux, je ne compris pas tout de suite pourquoi, mais quand je le vis rougir, je compris enfin pourquoi. Oh putain la boulette, j'avais tellement pris l'habitude de l'appeler comme ça dernièrement que je n'avais pas du tout fais attention.

    -Je...je...

    Je me mis à rougir aussi et baissais la tête, mais je sentis la main de Kookie se posais sur ma joue, ce qui me fis relever la tête pour de nouveau pour le regarder dans les yeux. Il ouvrit la bouche surement pour dire quelque chose, mais il la referma aussitôt en fessant une grimace de douleur.

    - Hey Kookie, ça va pas?

    J'avais fais attention cette fois.

    Il me fit non de la tête et me montra sa gorge, je partis chercher un médecin, et ils l'emmenèrent passer des examens.

    - C'est pas possible, à peine je le retrouve, qu'on l'éloigne déjà de moi.

    Je soupirais et attendais donc qu'ils me ramènent mon Kookie.

    Le médecin revint dans la chambre une heure après mais seul.

    - Où est Jungkook, il va bien?

    - Nous avons décelé une tumeur au niveau de ses cordes vocales, heureusement, nous l'avons découvert à temps et nous avons donc pu l'opérer et la lui retirer.

    - Une tumeur ! Il va pouvoir reparler?

    - Oui, nous l'avons traité à temps et lui avons retiré, il va entièrement se rétablir et pourra reparler, mais il va lui falloir un peu de temps

    - Environ combien de temps?

    - Plusieurs mois, mais après cela dépend des personnes

    Les larmes me montaient petit à petit, je l'avais enfin retrouvé mais maintenant il avait perdu la voix, et qu'est ce que ça allait être après, il allait devenir aveugle

    - Jimin

    -Mmm?

    - Pour que vous puissiez continuez à communiquer, une dame viendra vous enseigner la langue des signes.

    - J'en ai pas besoin, il va retrouver la parole.

    - C'est en attendant

    - Nan je veux pas, il va bien

    - Jimin...

    - Laissez-moi tranquille.

    J'ai complètement pété un plomb, j'étais à bout. Je pensais qu'après son coma Jungkook irait mieux mais non, il a fallu qu'il chope une saloperie et qu'il perde la voix. J'étais fou de rage, envers le monde entier, mais surtout envers le destin, pourquoi est ce qu'il s'acharnait sur Jungkook hein? Je voulais me défouler, et la seule chose que je trouvais, était de commencer à balancer dans toute la pièce mes vêtements qui se trouvaient dans l'armoire. Tout y passa, même mes caleçons et mes chaussettes.

    Suga : Jimin? Putain Jimin mais qu'est ce que tu fou?

    Ne m'étant pas assez défoulé, je pris la carafe d'eau et la balança contre le mur.

    Suga : Putain Jimin mais arrête, t'es devenu dingue ou quoi?

    Suga vint me prendre dans ses bras pour essayer de me calmer (imaginez la scène dans Run sauf que la c'est Suga qui calme Jimin)

    Je finis par éclater en sanglots, et m'écroulais au sol, quand je posais mes mains sur le sol, plusieurs bout de verres me rentrèrent dans les mains.

    - Putain Jimin fait gaffe.

    Il me releva et me fis m'assoir sur mon lit.

    Au moment où je relevais la tête pour le regarder dans les yeux, il me donna une gifle. Alors là, je ne m'y attendais vraiment, je posais ma main sur ma joue douloureuse et regardais Yoongi complètement perdu.

    - Ne recommence plus jamais ça, tu m'a fais peur abruti.

    Il me prit ensuite dans les bras.

    - Et ne pose pas la main sur ta joue, tu vas te mettre du sang partout.

    Il me retira la main de ma joue.

    - Ne bouge pas, je vais chercher un médecin pour te soigner ça, sale gosse.

    Il revint avec un médecin qui soigna mes mains et une dame vint nettoyer les dégâts que j'avais causés.

    Jimin : Je suis vraiment désolé pour les dégâts madame.

    Dame: Ne t'en fais pas mon garçon, j'ai déjà vu pire tu sais. Je préfère nettoyer ça que du sang.

    Yoongi me fis ensuite me coucher dans mon lit et je me laissais emporter dans les bras de Morphée.

    ------------------------------------------------------

    Voilà voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt!!!;)


    votre commentaire