• Chapitre 6 :

    « Une personne forte n'est pas celle qui ne pleure jamais. Une personne forte est celle qui peut fondre en larmes par moments pour ensuite reprendre les armes et continuer de se battre. »

    -------------------------------------------------------------------------------

    Je sortis de la chambre pour ne pas déranger Jungkook et appela Yoongi, il est le membre dont je suis le plus proche, depuis que nous sommes trainee, il a toujours pris soin de moi comme si j'étais véritablement son petit frère

    - Yoboseo... Hyung...

    - Jimin! Qu'est ce qu'il se passe, t'as pas l'air bien ?

    - Hyung... c'est trop dur...

    - J'arrive tout de suite Jimin, ça va aller d'accord, j'arrive

    Il raccrocha tout de suite après

    P.O.V Suga :

    Après l'appel de Jimin, je me précipitais dans ma chambre pour me préparer. Jimin avait toujours était comme un petit frère pour moi, j'avais toujours était la pour le réconforter dans les moments difficiles, se n'était pourtant pas le membre que j'avais rencontré en premier, mais je ne sais pas, un lien particulier nous avait relié tout les deux et nous étions devenu très proche. Les autres membres m'appelaient même parfois le papa du groupe. Eh oui, il ne faut jamais se fier aux apparences comme on dit, derrière mon coté rappeur, bad boy, je suis un vrai papa poule avec nos plus jeunes membres.

    Jin: Yoongi?

    Je sursautais ne l'ayant pas entendu entrer

    -Qu'est-ce qu'il se passe, t'as l'air pressé ?

    - Jimin vient de m'appeler et il avait vraiment pas l'air bien, il m'a demandé de venir.

    - Il c'est enfin décidé à demander de l'aide, je vous jure ces enfants.

    Je lui souris et fini de préparer mes affaires pour partir.

    Jin: Yoongi?

    - Oui Hyung?

    - Surtout prend soin de lui.

    - Ne t'inquiète pas

    Je partis en direction de l'hôpital

    Une fois arrivé devant la chambre, j'hésitais à entrer, j'avais peur de comment j'allais les retrouver derrière cette porte. Je savais que l'état de Jungkook allait être des plus déplorable mais, en ce moment, c'était plutôt l'état de Jimin qui m'inquiétait. Il avait vraiment l'air au plus mal quand il m'a appelé.

    Je rentrais enfin dans la chambre, et je dois vous dire que de voir Jungkook dans cet état me fessais très mal au cœur, s'il n'y avait pas eu toutes ces machines qui me confirmé qu'il était belle et bien en vie, je ne l'aurais pas cru. Quant à Jimin, il avait la tête posé sur le matelas de Jungkook, tout en lui tenant la main, il était dos à moi et je ne pouvais donc pas voir son visage, mais je le voyais trembler et pouvais donc deviner qu'il pleurait.

    -Jimin?

    En m'entendant, il se retournant et je pu enfin voir à quel point il allait mal. Il avait l'air extrêmement fatigué et il avait d'énormes cernes sous les yeux. Ses yeux étaient bouffis et des larmes coulaient encore sur ses joues.

    -Oh mon dieu, jimin, pourquoi tu ne m'a pas appelé avant?

    -Yoon...gi

    Il se leva précipitamment et vint se blottir dans mes bras. Il s'accrocha à mon T-shirt comme si sa vie en dépendait.

    -Eh..ça va aller d'accord, il va s'en sortir.

    -Ça fait mal....de le voir...comme ça...

    - Je sais Jiminie....je sais, mais il faut que tu sois fort,...pour lui.

    -Je sais,...mais j'y arrive plus.

    -Chuutt...je suis là maintenant, tu n'es pas tout seul d'accord. Laisse nous t'aider un peu.

    -Yoongi?

    -Oui Jiminie?

    -Je...je crois...nan...nan laisse tomber...

    -Jimin, qu'est-ce qu'il se passe?

    -Rien, rien d'important.

    -Si tu le dis, n'hésite pas s'il y a quelque chose qui te tracasse.

    -Mmm...

    Tout d'un coup, je le sentis faiblir et je le rattrapais de justesse avant qu'il ne tombe

    -Jimin, t'es complètement HS, tu vas te coucher, maintenant!

    -Nan...peut pas...Jungkook...

    -Jungkook va pas s'envoler d'accord et je suis là pour veiller sur lui maintenant. Alors tu vas te coucher immédiatement compris?

    -Ou...ou...i...

    -Allez viens là.

    Je le portais dans mes bras pour l'emmener dans son lit. Une fois fait, je l'installais le plus confortablement possible, puis le recouvrit de la couverture. Je passais ma main dans ses cheveux et attendis qu'il s'endorme.

    Quand Jimin fut totalement endormit, j'allais cette fois ci auprès de Jungkook. Le voir dans cet état me fessais énormément mal au cœur, même si je ne le connaissais pas plus que ça, je mettais tout de même un peu rapprochais de ce petit être tout timide. Et pis de savoir que Jimin tenait beaucoup à lui, me rapprochais un peu plus de lui. On ne dirait pas comme ça, mais derrière mon côté bad boy, j'étais vraiment le papa protecteur de ce groupe, oui je sais, je me répète, mais pour tout vous dire, je tenais beaucoup à ce rôle.

    Jungkook finis par se réveiller, je m'approchais de lui et lui pris la main. Quand il se rendit compte que se n'était pas Jimin qui lui tenait la main, il se tendit.

    -Hey Jumgkook, n'est pas peur. Je sais que tu ne me fais pas encore confiance, mais je suis là pour t'aider d'accord.

    Je le sentis se détendre un peu, mais je vis dans son regard de l'inquiétude, et je compris qu'il voulait savoir où se trouver Jimin.

    - Jimin est juste là, dans son lit, ne t'en fais pas d'accord.

    Il hocha légèrement de la tête, je le vis ensuite refermer les yeux complètement épuisait malgré qu'il vienne tout juste de se réveiller. Je lui caressais doucement les cheveux et il se rendormit peu de temps après.

    Une fois ces deux petits anges endormis, je m'affalais sur le canapé.

    -J'ai comme l'impression que ça ne va pas être une partie de plaisir.

    P.O.V Jimin :

    Je me réveillais difficilement de cette "nuit" qui je dois vous dire n'a pas été des plus réparatrice. Depuis que Kookie était ici, je n'arrivais plus à dormir, parce que je m'inquiétais pour lui, mais aussi parce que je commençais à avoir des doutes sur mes sentiments. Mais comme vous le savais, depuis quelques jours, j'étais enfin sûr à 100% de ceux-ci. J'avais des sentiments pour Jungkook bien plus fort que de l'amitié. Et dire que j'avais bien failli tout dire à Yoongi. Je voulais vraiment en parler avec quelqu'un, mais en même temps, je me dis que cela ne sert vraiment à rien, car Kookie ne doit surement avoir aucun sentiments à mon égard, enfin autre que de l'amitié. J'ouvris difficilement les yeux et tomba sur un Yoongi, luttant pour ne pas s'endormir, affalé comme un grand père sur le canapé.

    -Eh Hyung, tu ressemble à un vieux comme ça.

    Il sursauta à l'entente de ma voix et tomba du canapé, ce qui me fit partir dans un fou rire.

    -Si ça ne m'avais pas autant fait plaisir d'à nouveau t'entendre rire, je t'assure que je t'aurais fais la peau pour avoir osé te moqué de moi.

    Je lui souris et il vint s'assoir à côté de moi.

    -Tu vas mieux.

    -Mmm...pas vraiment...

    -Tu n'as pas l'air d'avoir beaucoup dormis, je me trompe ?

    - Nan, je n'y arrive pas.

    - Pourquoi ?

    -Je...je sais pas... enfin si je sais mais...

    - Jimin, arrête de tourner autour du pot, et dis moi ce qu'il ne va pas, je suis sûr que ça te ferras du bien.

    - En faite euh... je sais pas comment te le dire... je... je...

    -Jimin !

    Suga me regardait avec insistance pour me faire comprendre qu'il ne lâcherait pas le morceau.

    - Je crois que j'ai des sentiments pour Jungkook

    - Tu crois ou tu es sûr ?

    Je le regardais troublé, je venais de lui dire que j'aimais Jungkook et ça ne le choquait pas plus que ça, je pensais qu'il allait me dire que c'était trop tôt ou un truc comme ça, mais nan. Et oui, Yoongi était déjà au courant que j'étais gay.

    - Je... je suis sûr.

    -Et ben alors, qu'est-ce qui te tracasses autant alors ?

    - Je ne sais pas si c'est réciproque, je sais que Jungkook m'apprécie-

    - C'est pas qu'il t'apprécie, là il te sur kif

    - Yah mais qu'est ce qui te dit que c'est de l'amour, il ne savait même pas marcher, alors ça m'étonnerais qu'il sache ce que sais que l'amour.

    - Oui peut être, mais il n'en reste pas moins un être humain, même s'il ne sait pas poser un mot sur ce qu'il ressent, il est capable d'aimé tout comme toi. Et au vu de son comportement, je suis près à parier que tu ne le laisse pas indifférent.

    - Ah oui, et qu'est ce qu'il te fait dire ça ?

    - Eh bien tout simplement le fait que tu sois le seul à pouvoir l'approcher.

    - C'est peut être juste parce que je suis le seul qu'il connait

    - Au point de toujours vouloir être avec toi mais surtout contre toi ?

    -Je... j'en sais rien Yoongi d'accord !

    - Moi je suis sûr qu'il t'aime.

    -Mmm... si tu le dis

    ----------------------------------------------------------------

    Voilà voilà, j'espère que ce chapitre vous a plu, à bientôt!!!;)


    votre commentaire
  • Chapitre 5 :

    « La vie est une longue histoire. Un mauvais chapitre ne désigne pas nécessairement la fin du livre. »

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Le lendemain, mes Hyungs m'avaient rapportés mes affaires, ainsi que de quoi nous occuper. Jungkook était assit dans son lit, reliait à plusieurs fils et perfusions.

    Jimin : Dis Kookie, tu veux dessiner un peu ?

    -Mmm... si tu veux...

    Je voyais bien qu'il n'avait pas vraiment le moral, et en plus de cela il était de plus en plus fatigué. Je pris donc des feuilles, un crayon, des crayons de couleur et j'allais m'installer derrière lui, pour qu'il soit assis entre mes jambes. Je ramenais la petite table qui servait pour les repas et posa tout le matériel dessus. Je pris le crayon et le mis dans la main à Jungkook.

    -Allez Kookie, tu pourras penser un peu à autre chose comme ça.

    Il réfléchi quelques secondes puis fini par commencer à dessiner, je posais ma tête sur son épaule pour pouvoir regarder et attendis qu'il finisse.

    Au bout d'une heure, Jungkook avait fini son dessin, il ne l'avait pas colorié, mais je peux vous dire qu'il était magnifique, et devinez ce qu'il a dessiné.

    - Mais...c'est moi ?

    Il hocha légèrement la tête, mais gêné, il cacha le dessin en dessous de la pile de feuilles.

    -Eh mais le cache pas, il est magnifique, tu dessines vraiment bien.

    -Avec Shiro on avait l'habitude de dessiner, on avait des feuilles et des crayons, alors on dessinait tout le temps.

    Je vis que les mains de Jungkook commençaient à trembler, alors je le pris dans mes bras pour le réconforter.

    -Ça va aller Kookie, tu veux bien me le remontrer ton dessin ?

    Il ressortit le dessin de dessous la pile et le remit devant lui pour que je puisse le voir.

    - Tu vas le colorier.

    -Je pense

    -Et tu vas en faire quoi après ?

    -Je... je sais pas... pourquoi ?

    -Si tu veux bien, j'aimerais le gardais, tu pourras signer en bas !

    -Si...si tu veux

    Ce dessin, je voulais vraiment le garder, non pas par narcissisme mais parce que c'était MON portrait dessiner par MON Kookie. Et oui, je me suis fais à l'idée que j'ai réellement des sentiments amoureux envers Kookie, avant je pensais que je voulais juste le protéger, mais finalement, je me rends compte que je suis belle et bien tombais amoureux de lui. Maintenant, vous vous demandez surement pourquoi je ne lui avoue pas mes sentiments, eh bien tout simplement parce que je ne sais pas s'ils sont réciproque, et aussi parce que j'ai comme l'impression que Jungkook ne sais pas ce que sais que l'amour. Même s'il éprouvait des sentiments envers moi, est-ce qu'il serait capable de poser un mot sur ceux-ci, j'en doute. C'est ainsi, que je me suis résigné à éprouver un amour à sens unique, je ne lui dirais pas mes sentiments, enfin pour l'instant, je prendrais soin de lui et le protégerais, comme un grand frère protège son petit frère, rien de plus, enfin c'est ce que j'essaye de me faire croire.

    Tout à coup, une violente quinte de toux le prit, je descendis du lit et allais appeler une infirmière, elle arriva avec une bassine dans laquelle Jungkook pouvais cracher tout le sang qu'il avait dans la bouche, c'était vraiment horrible ce truc. Une fois sa toux passée, je me rassis à côté de Jungkook qui c'était rallongé, totalement épuisé.

    -Ça va ?

    -Mmm...pas vraiment...

    Je lui caressais doucement les cheveux pour l'aider à s'endormir.

    2 jours plus tard :

    Jungkook allait vraiment de plus en plus mal, ses quintes de toux se fessais de plus en plus courante, et il commençait à avoir de plus en plus de mal à respirer. La fatigue se fessait aussi de plus en plus présente et il lui était finalement devenu impossible de se lever ou même de s'assoir. Cela me fessais de plus en plus mal de le voir comme ça, mais je me répétais tout les jours qu'il allait s'en sortir et que se n'était qu'un mauvais moment à passer. Jungkook venait de se réveiller et j'en profitais donc pour m'assoir sur une chaise prés de son lit.

    -Hey Kookie, comment tu te sens ?

    -...mal...

    -Eh ça va aller d'accord.

    -Mmm

    Je lui caressais la joue et les cheveux pour essayer de le rassurer. Mais tout à coup, son visage se tordit de douleur et sa respiration se fit de plus en plus difficile. Je me levais précipitamment et couru chercher une infirmière, voyant l'état de Jungkook, elle appela des renforts et ils me firent sortir. Je me mis à faire les cents pas devant a porte de la chambre, attendant que le médecin sorte pour m'informer de l'état de Jungkook, j'avais vraiment peur. Le médecin m'avait prévenu qu'avec l'avancer des symptômes, ils allaient être obligé de le placer en coma artificielle. Mais même si je savais que Jungkook allait s'en sortir, je redoutais énormément ce moment, savoir que Jungkook ne se réveillerait pas pendant un moment me fessait peur.

    Au bout de plus d'une demi-heure, où plusieurs infirmières et plusieurs machines avaient défilées dans la chambre de Jungkook, le médecin sortit enfin.

    - Alors, qu'est-ce qu'il lui est arrivé ?

    -A cause du manque, mais aussi des effets secondaires de cette drogue, cela a fini par lui atteindre les poumons.

    -Les poumons, mais c'est grave !!!

    - Pas t'en que ça, cela l'empêche de respirer convenablement, mais ça ne lui affecte en aucun cas les poumons, ce qui est une bonne chose.

    Je soupirais de soulagement.

    - Mais pourquoi vous avez fait venir autant de machines ?

    - Il avait beaucoup trop de mal à respirer, alors nous avons donc dû l'intuber.

    - L'in...l'intuber ?

    -Je suis désoler Jimin, je sais que cela va être dur de le voir comme ça, avec toutes ces machines.

    Je baissais la tête les larmes aux bords des yeux.

    - Jimin, reste fort, pour Jungkook, il a besoin de toi.

    - Je sais, c'est ce que je m'efforce de faire, mais c'est dur, très dur.

    - Je m'en doute, tu devrais appeler des amis, ne traverse pas cela tout seul, toi aussi tu a besoin d'un peu de soutien, pourquoi tu refuse que tes Hyungs viennent te voir, ils s'inquiètent tu sais.

    -Je... je ne veux pas qu'ils me voient comme ça, je ne veux pas qu'ils revoient le Jimin pleurnichard de nos pré-début, j'ai changé, je suis devenu fort.

    - Personne ne le pense Jimin, tout le monde a le droit à des moments de faiblesse tu sais. Et se n'est pas pour autant qu'ils sont des pleurnichards.

    Je baissais de nouveau la tête, gêné.

    -Appelle les Jimin, tu en as besoin.

    J'acquiesçais, remercié le médecin de son soutien et retournais dans la chambre de Jungkook. J'appréhendais ce que j'allais voir, j'ouvrais doucement la porte et je restais figé à l'entrer. Les larmes commencèrent à perler le long de mes joues, je vis Jungkook ouvrir légèrement les yeux et tourner la tête dans ma direction. Son regard se fit triste quand il me vit et il me tendit légèrement la main pour que je vienne à ses côtés, ce que je fis immédiatement. Je lui pris la main sur laquelle je déposais un petit bisou, mais mes larmes ne purent s'empêcher de continuer à couler. Jungkook lâcha ma main pour venir me caressais doucement la joue.

    -Eh d'habitude c'est moi qui fais ça.

    Il me fit un petit sourire auquel je répondis.

    - Ça va un peu mieux ?

    Il me fit un léger oui de la tête et je vins à nouveau caresser ses cheveux. Je voyais bien qu'il était fatigué, il avait d'énormes cernes mais il était aussi très pâle.

    -Tu devrais te reposer Kookie, ça se voit que tu es fatigué, aller dors.

    Il me fit un petit sourire et ferma les yeux, il ne lui fallut bien évidemment pas beaucoup de temps avant de s'endormir. Une fois mon petit Kookie au pays des rêves, je me décidais à appeler mais Hyungs, on avait beau s'appeler tout les jours, c'est vrai qu'ils me manquaient, et j'avais vraiment envie de les voir, je regrettais vraiment de leur avoir interdis de venir à l'hôpital, ils me manquaient beaucoup, ils sont ma famille après tout.

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Voilà, j'espère que ça vous a plu, à bientôt!! ;)


    votre commentaire
  • Chapitre 4 :

     

    « Oser l'espérance, croire en demain

     

    Oser l'espérance, se donner la main.

     

    Toi qui souvent a les yeux tristes

     

    De trop de peines accumulées

     

    Sais tu que la tendresse existe

     

    Et que je peux te la donner ?

     

    Sais tu que la tendresse existe

     

    Et qu'il suffit de t'y lâcher ? »

     

    Maguy Méchhinaud

     

    ------------------------------------------------------------------------------------

     

    Nous restions un petit moment dans les bras l'un de l'autre puis je finis par me détacher de lui.

     

    -On retourne dans le salon avec les Hyungs ?

     

    -Si tu veux.

     

    Nous retournions donc dans le salon, les Hyungs étaient en train de regarder la télé. Jungkook s'était stoppé en voyant la télé, on aurait dit qu'il avait vu un fantôme.

     

    -Ben Kookie qu'est ce qu'il se passe?

     

    Il se cacha derrière moi en tremblant.

     

    -Ji...Jimin ya des gens qui sont enfermés dans la boite la haut.

     

    Kookie pointa la télé et il me fallu un moment avant de comprendre.

     

    -Mais Kookie ils sont pas enfermés c'est une télé, c'est des images tu comprends.

     

    Il me regarda intrigué et se dirigea vers la télé et il passa la tête derrière l'écran, il passa ensuite la main pour vérifier qu'il n'y avait personne derrière puis il s'assit juste devant l'écran. Le comportement de Kookie avait provoqué le fou rire général, c'est vrai que l'on ne croisé pas tout les jours quelqu'un qui ne connaissait pas la télé.

     

    Jimin : Kookie met toi sur le canapé tu vas te faire mal aux yeux à regarder l'écran d'aussi près.

     

    Il ne m'écoutait absolument pas, il était beaucoup trop obnubilait par la télé. Je m'approchais donc de Kookie et le fit se relever.

     

    -Mais Jiminie je veux regarder la boîte.

     

    -C'est une télé Kookie, pas une boîte.

     

    -Si tu le dis

     

    Je le fis donc s'assoir sur le canapé à côté de Taehyung qui essaya d'engager la discussion avec Kookie, mais il abandonna bien vite voyant qu'il ne prêtait absolument pas attention à lui. Je partis dans un fou rire.

     

    V : Yah Jiminie arrête de te foutre de moi!!!!!

     

    -Kookie est le meilleur!!!

     

    Taehyung me tira la langue et continua à essayer d'obtenir l'attention de Kookie. Je profitais que celui ci ai trouvé une occupation pour aller me doucher, et pis de toute façon il était avec Taehyung alors il en avait pour un moment.

     

    ~ Ellipse douche ~

     

    Je sortis de la douche et tomba nez à nez avec Kookie, les larmes aux yeux.

     

    -Ben Kookie qu'est ce qu'il se passe?

     

    -Pourquoi t'es partis?

     

    -Je suis allé me doucher

     

    -Pourquoi tu me l'as pas dis, je croyais que tu étais parti!!

     

    Il me sauta dans les bras et je lui caressais les cheveux pour le calmer.

     

    -Je suis désolé Kookie, j'aurais dû te prévenir mais je ne voulais pas te déranger comme tu étais occupé, je pensais que j'allais revenir avant que tu te rendes compte de mon absence.

     

    - Impossible, à la seconde où tu as passé la porte, je savais que tu n'étais plus dans la pièce.

     

    Je le regardais surpris.

     

    -Je...j'ai besoin de ta présence,... dès que tu n'es plus dans la même pièce que moi je panique, j'ai tellement peur de me retrouver seul à nouveau.

     

    -Chuut... calme toi Kookie, ca n'arrivera plus d'accord.

     

    -J'ai aussi tellement peur qu'il t'arrive quelque chose.

     

    -Qu'est ce que tu raconte Kookie, il ne va rien m'arriver.

     

    -Je sais, c'est juste que je ne veux pas revivre ca

     

    -Revivre quoi?

     

    -Perdre quelqu'un...

     

    Il avait perdu quelqu'un, mais je croyais qu'il avait toujours était seul

     

    -Je croyais que tu étais seul

     

    -Pas au début...je...avant...un autre enfant était avec moi...

     

    -Il c'était aussi fait enlever ?

     

    Il hocha la tête

     

    -Qu'est ce qu'il lui est arrivé?

     

    Kookie se mis à trembler et ses larmes commencèrent à couler.

     

    -Je...je ne veux pas en parler...pas maintenant...

     

    -Kookie juste est-ce...est-ce qu'il est... mort?

     

    Il hocha légèrement la tête et tomba à genoux en pleure.

     

    -Et tu l'as vu...mourir?

     

    Il me fit de nouveau oui de la tête et cette fois ci, ses pleurs s'intensifièrent, il commençait à suffoquer et sa respiration se fessais difficile.

     

    -Kookie...Kookie calme toi d'accord, c'est fini.

     

    Il était en train de faire une crise d'angoisse, je le pris dans mes bras et le berçait tout en lui caressant les cheveux.

     

    -Kookie calme toi

     

    -...Shi...Shiro...nan...NNNAAAANNNN....

     

    Ses convulsions se fessaient de plus en plus violentes.

     

    Jimin : HYUNGGG, J'AI BESOIN D'AIDE VIIITTTEEE!!!

     

    Mes Hyungs arrivèrent paniqués et m'aidèrent à calmer Kookie, Jin m'apporta une serviette froid et Nam un verre d'eau, une fois un peu calmer, Kookie s'endormis dans mes bras. Ce qu'il avait vécu avait vraiment dû être difficile pour qu'il panique autant rien qu'en y repensant.

     

    Je portais Kookie et l'allongea dans notre lit. Il ne c'était réveillé que le lendemain, sa crise l'avait vraiment épuisé.

     

    -Hey, coucou toi, comment tu te sens?

     

    Il me regarda légèrement troublé, puis il sembla se souvenir de la veille. Ses yeux recommencèrent à s'embrumer.

     

    -Ehhhh pleure pas Kookie, c'est fini d'accord, allez viens là.

     

    Je le pris dans mes bras et le berça.

     

    -Dis Kookie, tu ne pleures pas d'accord, mais la personne que tu as perdu et dont tu me parlais hier, elle s'appelle Shiro?

     

    -Ou...oui...co...comment...

     

    -Tu murmurais sont prénom hier, dis tu...tu m'en parleras un jour...quand...quand ça sera un peu moins douloureux pour toi.

     

    -Ou...oui

     

    Le téléphone du dortoir sonna, mais je n'y prêtais pas vraiment attention étant avec mon Kookie. Quelques minutes plus tard, RapMon arriva dans la chambre.

     

    -Jimin, tu peux venir deux seconde, il faut que je te parle.

     

    -Okay j'arrive.

     

    Je fis un bisou sur la joue de Kookie et suivi RapMon.

     

    -Qu'est-ce qu'il se passe Hyung?

     

    -L'hôpital viens d'appeler.

     

    -Hein?

     

    Mon coeur se mis à battre très vite, j'avais vraiment peur.

     

    -Ils ont approfondis les résultats des examens de Jungkook, car ils avaient des doutes et comment dire...

     

    -Hyung qu'est-ce qu'il se passe, arrête de tourner autour du pot.

     

    -Je...s'il te plait Jimin, c'est juste que c'est pas facile à dire tu comprends.

     

    -J'arriverais à encaisser Hyung, va y.

     

    -Apparemment, Jungkook aurais étais drogué pendant toutes ces années, cette drogue ralentissais ses fonctions motrices et donc lui empêcher d'avoir la force ou l'envi de s'évader

     

    -Il a été drogué?

     

    -Oui, avant cela n'avait aucune influence sur son corps mais comme il n'a pas eu d'injection depuis longtemps, les effets secondaires commencent à se faire ressentir

     

    -Et c'est quoi comme effets secondaires?

     

    -Ils n'ont pas voulu me le dire mais apparemment cela est assez grave

     

    -GRAVE!!! A quel point?

     

    -Très grave au point qu'il doit être tout de suite hospitalisé mais ils m'ont dit aussi que ses jours n'étaient pas en danger.

     

    -Et c'est tout, ils ne t'on rien dit d'autre?

     

    -Non ils préfèrent t'en parler eux même parce qu'apparemment cela vas être dure

     

    -Il faut l'emmener à l'hôpital tout de suite Nam.

     

    -J'ai appelé le manageur il arrive et va nous y conduire

     

    -AAAAAHHHHHHHHH!!!!!!!

     

    C'était Jungkook qui venait de hurler, je me précipitais dans la chambre et vit Jungkook les mains pleine de sang

     

    -Ji...ji...min

     

    -Oh mon dieu Kookie d'où vient tout ce sang

     

    -Je...j'ai toussé et...et...

     

    -C'est bon Kookie j'ai compris calme toi, on va aller à l'hôpital d'accord.

     

    -Non je veux pas y retourner

     

    -Jungkook tu ne vas pas bien, il faut que tu te fasses soigner d'accord?

     

    -Se...seulement si tu viens avec moi.

     

    -Ne t'en fais pas je reste avec toi.

     

    Le manageur arriva et nous conduit à l'hôpital. Pendant le trajet, Jungkook s'était mis à trembler et je sentais que la fièvre commençait à monter.

     

    Une fois arrivait, le médecin, qui s'était occupé de Jungkook la première fois, le prit en charge tout de suite. Il lui fit quelques examens puis ils l'installèrent dans une chambre. Jungkook s'était endormis, je mettais installais à son chevet quand le médecin vint me voir.

     

    -Bonjour docteur, comment va-t-il?

     

    -Eh bien tout d'abord, j'aimerais vous dire que ses jours ne sont pas en danger, il guérira entièrement et n'aura aucune séquelle, par contre cela va être très dur, les effets secondaires de cette substance sont extrêmement douloureux.

     

    -A...a quel point...?

     

    Mon coeur commençait à battre anormalement vite et j'étais de plus en plus inquiet.

     

    -A un point que d'ici la fin de la semaine, nous serons peut être dans l'obligation de le plonger dans un coma artificielle, car il ne pourra pas supporter une douleur aussi intense.

     

    -Dans...dans le coma...

     

    Les larmes commençaient à apparaitre au coin de mes yeux.

     

    -Oui mais ne vous en faite pas, se sera un coma artificiel, se sera donc à nous de décider quand il sera temps de le réveiller. Il n'y a donc aucun risque.

     

    -Vous...vous êtes sur?

     

    -Oui ne vous en faite pas, par contre je m'inquiète un peu pour vous.

     

    -Ah...a bon...pourquoi?

     

    -Parce qu'au fur et à mesure que les effets vont se faire de plus en plus violents, vous aurais l'impression que cela sera de pire en pire un peu plus chaque jours, comme si...comme si vous alliez le perdre. Donc s'il vous plait, surtout souvenez vous de ceci, ses jours ne sont pas en danger, il va s'en sortir.

     

    -Il...il va souffrir à ce point?

     

    -Oui, cela va être dur, il va avoir besoin de votre soutien.

     

    -Je ne compte pas le laisser seul. Par contre, mes vacances finissent demain, il faudrait que je demande s'il m'est possible de les prolonger.

     

    -Je pense qu'un moi ou deux de vacances ne vous ferez pas de mal vous travaillez vraiment dur, vous méritez bien un peu de repos non?

     

    -Oui, vous avez surement raison

     

    -Je vais en parler à votre manageur et demander une autorisation pour que vous puisiez ne plus dormir au dortoir mais ici, Jungkook a besoin de votre soutien. Et comme vous pouvez le voir votre lit a déjà était préparer, vous n'avez plus qu'à apporter vos affaires.

     

    -Merci beaucoup docteur pour tout ce que vous faite.

     

    -Vous n'avez pas à me remercier, je fais seulement mon métier.

     

    -Merci quand même.

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Voilà pour le chapitre 4, j'espère que ça vous a plu, à bientôt ♥


    votre commentaire
  •  

    Joyeux anniversaire Yoongi ♥

    Suga's birthday

    Aujourd'hui nous souhaitons un joyeux anniversaire à notre Yoongi (Suga) des BTS qui fête ses 23 ans !!!<3<3

    Suga's birthdaySuga's birthdaySuga's birthday


    votre commentaire
  • Chapitre 4 :

    « Le courage n'est pas l'absence de peur, mais la conviction qu'il y a quelque chose de plus important que la peur. »

    Ambrose Redmoon

    --------------------------------------------------------------------------------------------

    Le lendemain matin, je me réveillais avec la sensation qu'il me manquait quelque chose. Mes jambes, oui bon ça je sais, aujourd'hui est le dernier jour, tant mieux. Je regardais à côté de moi, voila ce qui me manquait, Luhan n'était plus là. Je soupirais, si seulement je pouvais marcher, j'aurais pu aller le rejoindre. Tout d'un coup, je reconnu les voix de Luhan et Suho dans le couloir, Luhan ayant défoncé la porte il y a quelques jours, il était assez facile d'entendre.

    Luhan : Suho regarde.

    Suho : Mais c'est...vous avez.

    -Non, c'est pour ça que je voulais te parler.

    -Oui vous n'avez pas pu le faire, vu que Sehun ne sens plus ses jambes.

    -Suho, tu peux essayer d'être sérieux deux secondes.

    -Oui, j'ai déjà entendu des choses à propos des marques des âmes sœurs qui apparaissaient sans rapport.

    -Et alors?

    -Soit Sehun est un loup sable comme toi, soit il est un loup brun très puissant, soit il devait possédait le même pouvoir que toi. Mais se n'est pas ça vu que le symbole que tu as dans le cou ressemble plus au symbole du vent que de la télépathie.

    Alors j'avais le pouvoir du vent et j'allais être soit un loup sable soit un loup brun. Je voulais être un loup sable comme Luhan, d'ailleurs en y repensant il faut que je lui demande de se transformer devant moi pour que je puisse voir à quoi il ressemble quand il est transformé.

    Après la conversation Luhan revint dans ma chambre, ou plutôt notre chambre.

    Luhan : Ah tu es réveillé Sehunnie, comment tu vas ?

    -Ça va, dis Luhan tu peux te transformer devant moi, j'aimerais bien te voir.

    -Ah, euh... si tu veux, mais pourquoi si soudainement.

    -Je t'ai entendu discuter avec Suho.

    -Tu as tout entendu ?

    -Ben oui, je te rappel qu'à cause d'une certaine personne il n'y a plus de porte.

    -Ah oui c'est vrai, j'avais oublié.

    -Allez Lulu !

    -C'est bon, soit pas si pressé.

    Il se mit dans un coin de la pièce comme Suho là dernière fois, prit de l'élan, sauta et se transforma. Il était magnifique, la couleur sable de son pelage était juste sublime. Mais ce qui me choquait le plus était la couleur violette de ses yeux.

    -Tu as les yeux violets !

    Il hocha la tête ne pouvant pas me répondre sous cette forme. Il sauta sur le lit et vint posais sa tête et ses pattes sur mon torse. Je passais mes mains dans sa fourrure et le grattouillais sous la tête et derrière les oreilles. Je m'endormis quelques heures plus tard, Luhan toujours allongé sur moi sous sa forme de loup.

    Le lendemain matin :

    Luhan me secoua légèrement pour me réveillé.

    -Sehun réveille toi, tu veux venir prendre le petit déj' avec nous ?

    Je me réveillais, mais il fessait noir.

    -Luhan, allume la lumière s'il te plait.

    -Mais Sehun, elle est allumée.

    J'étais confus, pourquoi je ne voyais rien, je me frottais les yeux.

    -Arrête, tu vas te faire mal à force de frotter.

    -Mais Luhan, je ne vois plus rien, PLUS RIEN !

    Je commençais à paniquer.

    -Calme toi, tu te rappel Kai a dit que tu allais perdre la vue pour quelques temps, calme toi, c'est normal.

    Je n'arrivais pas à me calmer, être aveugle m'angoissait et je commençais à faire une crise de panique.

    -Sehun, calme toi tu me fais peur.

    Je pleurais et tremblais en même temps, j'avais du mal à respirer. Par contre j'avais remarqué que j'avais retrouvé mes jambes, au moins un point positif. J'entendis Luhan appelait Lay en renfort. Il arriva et essaya de me calmer mais rien à faire, je paniquais toujours autant. Tout d'un coup je sentis une aiguille rentrais dans mon bras et je criais de surprise.

    Lay : C'est rien Sehun, c'est un calmant.

    Il m'avait injecté un calmant, j'étais si désespéré que sa.

    Luhan : Sehun, ça va allez d'accord je suis là.

    Je sentis quelqu'un me prendre la main. Il pleurait, je le sentais, je ne pouvais pas le voir mais je le sentais, et je l'entendais aussi. C'était de ma faute, je lui avais fait peur à paniquer comme ça.

    Lay : Ça va mieux ?

    -Oui merci Lay.

    -Je vais te mettre des compresses et un bandage sur les yeux, car ils vont te faire mal pendant le temps où tu seras...enfin tu sais quoi...

    -Aveugle, tu peux le dire.

    Il me posa le bandage, je devais avoir l'air bien ridicule avec ça.

    Lay : Je vais te chercher une chaise roulante, sa sera plus facile pour te déplacer et surtout moins dangereux.

    -Oui sa m'évitera de me prendre un mur.

    -Ouais.

    -Merci, j'ai vraiment besoin de sortir de cette chambre où sinon je crois que je vais péter un câble.

    -Je m'en doutais un peu.

    Lay sortit, enfin je l'entendis sortir et me laissa seul avec Luhan, je me demandais s'il pleurait toujours.

    -Tu pleures toujours ?

    -Nan, ne t'inquiète pas.

    -Tu ne me mens pas pour me rassuré ?

    -Non promis.

    Je cherchais le visage de Luhan avec ma main, voyant cela Luhan pris ma main et la posa sur sa joue. Je pus constater qu'il ne m'avait pas mentis, il ne pleurait plus.

    Luhan : Alors rassuré ?

    -Oui

    Il s'approcha et vint m'embrasser.

    Lay : Voilà je l'ai.

    Je sursautais surpris, je ne l'avais pas entendu entrer.

    Lay : Pardon Sehun, je t'ai fais peur.

    -C'est pas grave, va bien falloir que je mis fasse.

    Lay : On vous attend en bas pour manger d'accord.

    Luhan : D'accord.

    Je me levais du lit et Luhan m'aida à me mettre sur la chaise et me poussa.

    -Dis tu vas faire comment avec les escaliers, tu vas quand même pas me poussais en bas ?

    -Nan t'inquiète pas, je te rappel que mon pouvoir et la télékinésie alors je te ferais descendre grâce à lui.

    -Je peux les descendre tout seul, ne te fatigues pas.

    -C'est bon Sehun, laisse moi faire.

    Il descendit les escaliers en premier et je me sentis flotter dans les airs. C'était assez étrange, puis la chaise descendit doucement et ce reposa au sol.

    Luhan : Atterrissage en douceur, je m'améliore.

    Je souris et il m'amena au salon. Il m'aida à me relever et me guida jusqu'à une chaise.

    Suho : Ça va Sehun comment tu te sens aujourd'hui ?

    -Ça va merci, juste euh...

    -C'est Suho.

    -Ah désolé, c'est juste que j'y suis pas encore habitué.

    Kai : T'inquiète pas c'est normal, j'étais pareil au début mais tu t'y feras vite tu verras.

    J'essayais de me fier à mon ouïe pour m'aider.

    D.O : Voilà, c'est pour toi.

    Je l'entendis poser une assiette devant moi.

    Chen : C'est des tartines comme d'hab' t'inquiète.

    Je souris et commençais à manger tant que je me servais de mes mains ça aller mais à midi quand je devrais me servir d'une fourchette ça va être la cata.

    Après le repas, je sentis quelqu'un poser une main sur mon épaule ce qui me fis sursauter de surprise.

    Kai : Désolé, je voulais pas te faire peur.

    -T'inquiète pas, c'est pas grave. Juste euh...c'est qui ?

    -Kai

    -Désolé, merci.

    -Ca te dit qu'on sorte.

    -Oh oui, j'ai trop envi. Mais au faite, il est où Luhan sa fait un moment que je l'ai pas entendu ?

    -Il est parti faire la vaisselle avec D.O.

    -Oui je sais mais ils n'ont toujours pas fini ?

    -Non, on y va ?

    -Ouais, mais je devrais peut-être prévenir Luhan avant.

    -C'est pas ta mère tu peux quand même sortir on va pas loin.

    -C'est pas ça, c'est juste pour pas qu'il s'inquiète.

    -D'accord.

    Il me guida jusqu'à mon fauteuil et me poussa jusqu'à la cuisine.

    Kai : Luhan on sort avec Sehun.

    -Vous allez où ?

    -Jusqu'au lac.

    -Attends je viens avec vous.

    Sehun : T'es pas obligé, je ferais attention je te le promets.

    Luhan : D'accord, mais Kai tu fais attention à lui.

    -Mais oui t'inquiète tu peux me faire confiance.

    Kai m'emmena donc près du lac, enfin je pense, il m'aida à me relever et me fis m'assoir dans l'herbe où je m'allongeais pour profiter du soleil. Que sa fessait du bien.

    Kai : On n'est pas bien là ?

    -Si, c'est super agréable.

    -J'adore cet endroit.

    -Tu m'y ramèneras quand j'aurais retrouvé la vue, j'aimerais bien voir à quoi ça ressemble.

    -Oui bien sûr.

    -Merci.

    On passa toute l'après-midi allongé dans l'herbe à discuter puis nous rentrions car apparemment Kai à dit que le soleil commençait à se coucher. Une fois de retour à la maison, bizarrement Luhan ne vint pas en courant pour voir si j'étais « entier » comme disait Kai.

    Kai : Tient c'est bizarre il est où Luhan ?

    Suho : Il est partit s'entrainer dans la cave, il y est depuis que vous êtes partis.

    Kai : Sa fait un moment faudrait allez le chercher, il va s'épuiser.

    -Tu connais Luhan, il ne s'arrêtera pas tant qu'il n'aura pas réussi.

    -Oui mais bon la dernière fois sa a mal fini.

    Leur conversation commençait à m'inquiéter.

    Sehun : Il s'entraine à quoi ?

    Suho : La maitrise de son pouvoir et comme le sien est plus rare, il est plus dur à maitriser.

    Sehun : Kai emmène moi le voir s'il te plait, je suis inquiet.

    -Non tu devrais le laisser.

    -Kai s'il te plait.

    Suho : Non Sehun laisse le, tu n'a qu'à l'attendre dans le salon.

    Je baissais la tête furieux que l'on m'ait empêché d'aller le voir.

    Je ne sais pas combien de temps j'ai attendu sur le canapé que Luhan revienne mais à un moment je sentis quelqu'un poser sa main sur mon épaule, ce qui me fit sursauter comme d'habitude.

    -Désolé je t'ai fait peur.

    -Luhan c'est toi.

    -Oui

    Je le sentis s'installer à mes côtés mais avec difficulté.

    Luhan : Sa fait combien de temps que tu attends, il se fait tard, tu devrais allez te coucher...

    -Tu es blessé.

    -Hein ?

    -Luhan est-ce que tu es blessé, et s'il te plait ne me mens pas.

    -Non ne t'en fais pas je ne suis pas blessé je te le promets, je suis juste un peu fatigué.

    -Promis ?

    -Promis.

    Il me prit dans ses bras et nous nous endormions tous les deux sur le canapé.

    ----------------------------------------------------

    Voila voila, j'espère que ça vous a plu, à bientôt!!!;)


    votre commentaire